300_____CE2_front_29

Titre : Chants d’Europe II

Prix : 20,00€ TTC

Avec livret 12 pages noir et blanc

La Cavalcade • Le Clan • Le Cygne de Montfort • Honneur et Fidélité • Je t’aime ô ma patrie • Voguons au vent de mer • Les hussards de Bercheny • Réveillez- vous, Picards • Ô Sari Mares • Un gai luron des Flandres • La Mort • Adieu vieille Europe.

Catégorie : .

Descriptif :

Honneur et Patrie !
Dans ce deuxième volume des « Chants d’Europe », la patrie, la France est particulièrement honorée. Quelle en est la raison ?
Quels que soient les échecs et les victoires, les joies, les peines et les succès, la patrie reste notre mère. Dans toutes les civilisations, des plus reculées aux plus raffinées, tous les enfants chérissent leur mère. Le Chœur Montjoie Saint Denis n’a donc pas honte de dire ici même « Je t’aime ô ma Patrie ». Sous la protection de Notre Dame du Ciel qui nous garde du désespoir, la permanence de la Patrie nous rassure, sa gloire et son histoire nous réconfortent et nous engagent. Aussi, alors que notre génération née après guerre est épargnée par le sacrifice suprême, nous manifestons par ces hymnes et ces complaintes notre attachement aux anciens dans l’honneur et la fidélité.
Ces chants ont entraîné nos frères et nos sœurs sur des routes d’aventure et de passion. Que ces ballades raniment en nos cœurs la flamme sacrée du bon combat. Que ces chants consolent les affligés, qu’ils fortifient les âmes généreuses et surtout qu’ils affermissent notre amitié et notre communion. Enfin, à l’heure dernière, qu’ils nous aident dans une bonne mort. Celle qui « rode par les chemins » et frappe en « cavalcade ». Alors dans notre « clan », par nos enfants, se transmettra le flambeau des générations. A travers cette chaîne immatérielle qui nous relie aux ancêtres, la petite flamme espérance chemine de siècles en siècles grâce aux « Picards » aux « Hussards », voire aux « Gais lurons ».
Et c’est ainsi, qu’à travers ces chants de guerre et d’amour, nous traversons le temps et les frontières. Et c’est ainsi, pour que demain soit plus beau, que les fils de Clovis rejoignent les enfants de Mermoz et de Bastien-Thiry.