i01DAXX22XX.QXD

Titre : Chants des Chantiers de la Jeunesse

Prix : 20,00€ TTC

CD de 21 chants accompagné d’un livret de 32 pages en quadrichromie, comprenant une introduction du général de La Porte du Theil, les textes des chants et de nombreuses illustrations. Préface de Louis Fontaine.

Notre drapeau • Compagnon Jacques m’a dit • Le vieux chalet • Douce nuit • Sur la route de Dijon • La Marie (Le gars Pierre) • Une fleur au chapeau • Nous chantons le long des grèves • Sur
les monts • La Bohème • C’est si simple d’aimer • En avant parcourant le monde • Sur la route de Louviers • Les cailloux • Chantons pour passer le temps • La complainte de Mandrin • Ne pleure pas Jeannette • Les Allobroges • La Casquette. Les Africains • Chant des adieux • La Marseillaise

Catégorie : .

Descriptif :

« Compagnons Jacques m’a dit »…
Ils avaient 20 ans en 1940. Comme l’écrivit Victor Hugo, « Quand tout semble perdu, seul le chant
reste ». Ce fut le génie du général de La Porte du Theil de mettre le chant choral au centre de la pédagogie
des Chantiers qu’il fut chargé de créer, après la débâcle, par le chef de l’État. Il s’agissait d’encadrer
la classe 40 puis celles qui suivraient, en zone sud et en Afrique du Nord, le service militaire ayant été suspendu par l’armistice.
Les Chantiers de la jeunesse, sans armes, apolitiques, animés par des cadres de réserve et d’active,
formèrent 400 000 jeunes à la vie en équipe et au chant. Dispersés en pleine nature pour des chantiers
forestiers, agricoles ou d’infrastructures, ils contribuèrent à pallier l’absence de plus d’un million de prisonniers de guerre en Allemagne.
Voici 21 chants des Chantiers, issus pour la plupart des répertoires militaire, scout et des provinces, ici rassemblés par le Chœur Montjoie Saint Denis, en hommage à ceux qui les chantèrent pendant – et longtemps après – la guerre (et dont les cadets fêtent leurs 90 ans !).