Archives pour la catégorie Infos et actualités

Confusion générale

1728px-Chapelle_de_la_Trinité_(Groix)_-_Statue_de_Notre-Dame_de_FatimaLa confusion générale actuelle a été annoncée il y a 100 ans par la Très Sainte Vierge Marie, à Fatima.
Nous le constatons bien : le mensonge règne, les libertés se réduisent, il semble qu’il n’y ait, humainement, aucune issue à cette situation, tant les puissants sont malins et leurs moyens illimités. Les cœurs s’endurcissent….
La Très Sainte Vierge a annoncé que son cœur immaculé triomphera.
Le chapelet est l’arme à la portée de tous. Le pèlerinage à Chartres ou à Montmartre, à la Pentecôte 2017, sera important dans l’histoire.

CD : Chants de pèlerinage à Notre Dame

j’achète

Tags :
, ,

Les Cosaques (chant)

SONY DSC

La richesse du répertoire russe s’explique par le caractère réglementaire du chant dans l’armée tsariste.

Les Cosaques est une adaptation française d’un de ces chants traditionnels russes qui évoque le tempérament libre et fier de ces cavaliers à la vie rustique.

Ces derniers devinrent peu à peu des fidèles serviteurs du Tsar et furent impitoyablement persécutés après l’avènement du bolchevisme.

 

 Nos CD :

Cavaleries – chants et sonneries     j’achète

Chants d’Europe I                               j’achète

Tags :
, ,

Le Poiré

indexLe poiré est une boisson alcoolisée effervescente, similaire au cidre , de couleur jaune pâle à jaune doré, obtenue par fermentation du jus de poire issu de variétés spécifiques de « poires à poiré .
La production en France est extrêmement limitée en raison de la rareté des « poiriers à cidre » adéquats, à l’exception du Bas-Domfrontais, au carrefour de la Normandie, de la Bretagne et du Maine, dont le climat et le sol y conviennent bien.
Ces poiriers de légende éblouissent les visiteurs en avril par leurs bouquets floraux intenses, prémisses d’une récolte à venir.
Le Plant de Blanc est la variété phare de l’appellation qui apporte douceur et rondeur au Poiré Domfront. Son fruit est ramassé séparément des autres variétés et entre à plus de 40 % dans la composition du Poiré Domfront, lui conférant ainsi toute sa typicité.
Les poires sont ramassées à la main ou à la machine d’octobre à novembre.
Après triage et broyage, les poires sont pressées donnant un jus clair, parfumé et doré.
Placé en cuves, le poiré fermente lentement pendant 3 à 4 mois sous le suivi permanent des producteurs.
C’est une fois mis en bouteille, au printemps suivant, que se forment naturellement ses bulles fines.

A boire avec modération

.Notre CD : Chants de la vigne et du vin

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

C’est Toi que je chante

JumalIsaL’aurore, à la montée, au milieu et au déclin du jour sacré et de la nuit divine, c’est toi que je chante, ô Père, médecin des âmes, médecin des corps, donateur de la sagesse, protecteur contre les maladies, donateurs, pour les âmes, d’une existence sereine que ne traverse pas l’inquiétude terrestre, mère des douleurs, mère des passions !
Fais que ma vie soit toujours exempte de tous ces tourments, afin que je puisse célébrer par des hymnes la racine cachée de toutes choses, et que jamais mon âme ne soit entrainée par des égarements qui l’éloignent de Dieu.
C’est toi, ô Bienheureux, c’est Toi que je chante, ô Souverain du monde.

Auteur : Synésius de Cyrène défenseur du peuple au début de Ve siècle, évêque de Ptolémaïs (Egypte)

 

Notre CD : Le Rosaire médité et chanté

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , ,

Église Saint-André-des-Eaux (Côtes-d’Armor)

Édifiée entre le Xe et le XIIe siècle, l’ancienne église de Saint-André-des-Eaux fut abandonnée vers 1893. En effet, l’insalubrité des lieux très souvent inondés par les crues de la Rance, dégrada progressivement l’édifice. Un nouveau lieu de culte est alors édifié à l’intérieur du bourg.DSC_0002DSC_0001
Aujourd’hui il ne reste que des ruines car, suite à l’abandon, s’ajouta la vente des murs de l’église, ce lieu servant de carrière. Sa démolition fut interrompue au début du XXe siècle.
De l’édifice rectangulaire d’origine ne subsiste que la façade sud. De la nef ne restent que les vestiges d’un arc triomphal, jadis orné de fresques, dont l’une datait de la fin du XIe siècle. Cette dernière disparaît avec une partie de pierres utilisées pour la construction du mur du cimetière et  d’un préau à l’école communale. Une copie de la scène de crucifixion, de style byzantin, a pu être relevée. Elle est conservée au musée national des Monuments français à Paris. Son porche est du début du XVe siècle, on peut encore y voir d’importants vestiges de peintures murales romanes.
A l’intérieur de cette église se trouvait le bras reliquaire, dit «  de saint André ». Il contient en réalité les reliques de deux saints, saint Magne et saint Gonnery, dont les fragments d’os sont visibles au travers d’une petite fenêtre, dans le logement aménagé à l’intérieur du bras métallique. Il était de tradition, lors des périodes de sécheresse, de transporter ce reliquaire, en une procession solennelle, jusqu’à une mare qui, dit-on, ne tarissait jamais. Le reliquaire y était immergé en grande cérémonie, tandis que les habitants invoquaient ces saints pour que la pluie exauçât leurs vœux.

Nos CD :

Chants de Pèlerinage à Notre dame  J’achète

Chants du Moyen Âge     j’achète

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Notre album : Chants de France XI

« Aussi loin que je souvienne, je crois que j’ai toujours chanté…
Je garde encore en mémoire ces soirées inoubliables où, autour d’un feu de camp, montaient nos voix mêlées, fluettes, aiguës ou grave, amenant parfois des cascades de rires, mais très souvent une émotion palpable.
Dans ce livret, je retrouve une grande partie de nos chants d’antan, pourrait-on dire, bien que cela ne fasse pourtant qu’un demi-siècle qu’ils étaient en vogue et bien vivants…
Jeunes de notre pays millénaire, apprenez et aimez ces chansons. Elles sont l’âme de la France ! »

Roger Holeindre

Titre des chants : La rose au boué • La bataille de Rocroi • Gironfla • Chanson d’un grenadier • Kergariou • Je mets ma confiance • Chanson de Cathelineau • Chante rossignol • Chant des zouaves pontificaux • Le clairon • Lilly Marlène • Le vieux chalet • Le soleil brille • Soldats de la légion étrangère • Il pleut sur le fort d’ Ivry • Il avait une fleur entre les dents • La loi scoute • Chant de la promesse • L’espérance • Je vous salue, Marie.

 Notre CD : Chants de France XI

J’achète

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , ,

Neuvaine pour la France du 14 février au 22 avril 2017

En union de prière avec tous ceux qui participent aux 9 semaines de prière pour la France, du 14 février au 22 avril 2017,  nous vous exhortons à renforcer leur action salutaire, par une neuvaine du Vendredi Saint 14 avril au samedi 22 avril, veille des élections.

Prière pour la France de l’Île-Bouchard

pplfSeigneur Jésus, nous te confions notre pays, la France, et tous ses habitants. Nous te bénissons pour les nombreuses grâces que tu lui a accordées, pour la variété et la beauté des ses paysages, pour les saints qu’elle a donnés au monde, pour sa vocation de fille aînée de l’Église.
Que nos responsables politiques soient remplis de sagesse, qu’ils soient désintéressés et déterminés à gouverner avec justice et à promulguer des lois qui respectent la vie et les personnes. Qu’ils reconnaissent les racines chrétiennes de la France.
Marie, toi qui a visité notre pays à plusieurs reprises, toi qui a demandé à l’Ile-Bouchard aux petits enfants, de « prier pour la France », aide-nous à aimer notre pays, à prier pour lui et à  y répandre l’évangile de ton divin Fils.
Apprends-nous à rester fidèles aux grâces de notre baptême. Donne-nous de saintes vocations pour servir l’Église et montre-nous comment dire oui à Dieu toute notre vie. Amen.

CD : Chants de France XII notre Chant : Prière pour la France

J’achète

Tags :
, ,

Pointe Saint-Mathieu (Bretagne Finistère)

pointe-saint-mathieu-1756210_960_720La pointe Saint-Mathieu, formée de falaises abruptes balayées par le vent et la mer, est un cap s’avançant dans l’océan atlantique en prolongement des falaises qui forment la limite nord de la rade de Brest, face à l’île de Béniguet de l’archipel de Molène. Son contournement a toujours représenté un danger certain pour les navigateurs.
Ce promontoire avancé du vieux continent vers le large océanique est un des carrefours maritimes les plus fréquentés au monde, passage obligé entre l’Europe du Nord et l’Europe méditerranéenne.
Du temps de la marine à voile, les vents et les courants interdisaient souvent aux navires qui longeaient les côtes de franchir les deux pointes, du Raz et de Saint-Mathieu, en une seule étape. Ils mouillaient alors quelques heures ou quelques jours dans l’attente d’une mer favorable.
Depuis le naufrage de l’Amoco Cadiz en mars 1978, près de 50 000 bateaux croisent chaque année dans le rail d’Ouessant, autoroute maritime large de 40 kilomètres située au-delà de l’île.
Cette voie dangereuse est aujourd’hui jalonnée et sécurisée par un grand nombre de phares.
À la nuit tombée, viens, toi aussi, méditer et contempler le ballet de leurs lumières.

 

CD : Chants de la marine en bois

J’achète

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Le chant militaire

Le chant militaire reste un domaine inexploré de l’histoire militaire française. Il est pourtant une source de renseignements de premier ordre sur le soldat, de son attitude face à la société, la guerre, la mort…
Malgré l’importance de son rôle dans la formation des personnels et l’entretien de la cohésion, le chant militaire se transmet par tradition orale, pratiquement hors du cadre réglementaire.
Si chaque époque a ses chants spécifiques, certains morceaux se maintiennent à travers les siècles, apportant poésie et musique dans un milieu qui laisse peu de place à la fantaisie.
On trouve généralement deux grands types de chants militaires, les chants destinés à la distraction des fatigues de la marche ou au bivouac ; ceux exprimant une idéologie militaire et chargés de contribuer à la cohésion des unités. Si le répertoire reste mal connu, son rôle et son influence sont aussi sous-estimés.
Par exemple, ces dernières décennies, le chant militaire a acquis un rôle protocolaire qu’il n’avait jamais eu auparavant. Il peut ainsi suppléer à la disparition des musiques régimentaires et maintenir le décorum indispensable aux cérémonies militaires.
(Source : Rha revue)

 

Nos CD :

Chants traditionnels des paras

Chants traditionnels des paras, tome 2

Cavalerie Chants et sonneries

Enregistrer

Tags :
, , ,

Prière du pêcheur

Gentile_da_FabrianoDieu tout puissant et éternel, qui avez honoré l’humilité de notre condition au point de choisir d’obscurs pêcheurs pour les élever à la dignité d’apôtres, daignez jeter sur nous, qui leur succédons dans le périlleux labeur de la pêche, des regards de miséricorde et de compassion.
Que votre providence soit elle-même la consolation et l’appui de ceux qui nous sont chers et que nous laissons au port.
Ô vous qui commandez à tous les éléments, faites que les vents et les flots nous soient toujours propices.
Divin Seigneur et Sauveur des hommes, renouvelez en notre faveur cette pêche miraculeuse dont vous favorisâtes vos disciples, pauvres bateliers comme nous, sur la mer de Tibériade ; que par votre bonté, nous soyons préservés du naufrage et obtenions un prompt et heureux retour.
Daignez, Esprit Saint, répandre en nous l’abondance de vos dons ; illuminez nos âmes, afin que nous voyions le but réel de notre vie. Élevez nos cœurs et fixez-les en haut ; faites que nous pensions à unir patiemment  nos souffrances à celle de Jésus-Christ  en croix pour notre salut. Accordez nous de ne pas perdre de vue qu’à travers tant de voyages pénibles nous entrons peu à peu dans le redoutable passage de la vie future.
Sainte Vierge Marie, soyez toujours pour nous l’Étoile de la mer : semblable à une nuée lumineuse, guidez-nous au milieu des ténèbres ; comme un phare étincelant, préservez-nous des écueils. Surtout, qu’après tant de vicissitudes et de pérégrinations diverses, nous puissions, grâce à vous, effectuer heureusement la traversée suprême qui mène des rivages du temps au port immuable de la bienheureuse éternité, Ainsi soit-il.

Nos CD :

Chants de pèlerinage à Notre-Dame    J’achète

Le Rosaire médité et chanté        j’achète

Chants de la marine en bois   j’achète

Enregistrer

Tags :
, , , ,

L’être humain, quelques citations

Power of Words

« Une part importante de la population fait ce qu’on lui dit de faire, quelle que soit la nature de l’action, et sans que sa conscience n’y oppose de limites, tant qu’elle a le sentiment que l’ordre émane d’une autorité considérée comme légitime [ou] experte. Ce n’est pas la nature de l’ordre qui commande l’obéissance, mais la source dont il émane. »

 in « Some conditions of obedience and disobedience to authority », 1965

Stanley Milgram, psychologue social américain (1933-1984).

*******

« Aucune génération n’a le droit de contracter des dettes qui ne pourront pas être remboursées durant sa propre existence »

George Washington   (1789) 

*******

« Ne priver aucun être humain […] de ces biens relatifs et mélangés (foyer, patrie, traditions, culture…) qui réchauffent  et nourrissent l’âme et sans lesquels, en dehors de la sainteté, une vie humaine n’est pas possible »

Simone Weil, philosophe (1909-1943)

Nos CD : Chants d’Europe I, Chants d’Europe II, Chants d’Europe III, Chants d’Europe IV, Chants d’Europe V, Chants d’Europe VI. Chants de France VII, Chants de France VIII, Chants de France IX, Chants de France X, Chants de France XI, Chants de France XII.

Enregistrer

Tags :
, , , , , , , ,

Notre album : Chants d’Europe II

« Dans ce deuxième volumeCE II des Chants d’Europe, la patrie, la France est particulièrement honorée.
Quelle en est la raison ? Quels que soient les échecs et les victoires, les joies, les peines et les succès, la patrie reste notre mère.
La permanence de la patrie nous assure, sa gloire et son histoire nous réconfortent, et nous engagent. Aussi, alors que notre génération née après-guerre est épargnée par le sacrifice suprême, nous manifestons par ces hymnes et ces complaintes notre attachement aux anciens, dans l’honneur et la fidélité. »
Jacques Arnould

Quelques titres de chants : La Cavalcade • Le Clan • Le Cygne de Montfort • Honneur et Fidélité • Je t’aime ô ma patrie • Voguons au vent de mer • Les hussards de Bercheny • Réveillez- vous, Picards • Ô Sari Mares • Un gai luron des Flandres • La Mort • Adieu vieille Europe.

Notre CD : Chants d’Europe II

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , ,

Chant : Le combat de demain

Le Combatparachute-704442_960_720 de demain est devenu un chant militaire parachutiste. Il est  l’un de nos plus beaux chants militants. Il est empreint de sentiment de tristesse ou de nostalgie. Comme peuvent en exister la veille d’une bataille dont l’issue apparaît, comme toutes les batailles, incertaine.
Quelques hésitations demeurent sur l’auteur des paroles. Ce chant aurait été  créé durant les années 1950 ou 1960 avec des paroles et une musique de M. Kerloch. (source Club Acacia). D’autres sources l’attribuent à Jacques Yves Robert ancien sergent du 15e BCA  (1949).

Si vous avez des informations, nous vous remercions de nous écrire.

Le chant du 17e RGP, L’Écho du sapeur parachutiste, a été composé par Frédéric Pichon sur un air inspiré du Combat de demain.

Nos CD :

Chants d’Europe I   J’achète

Chants traditionnels des Paras tome 2    J’achète

Enregistrer

Tags :
, , ,

Adieu vieille Europe (chant)

Pionnier-legionAdieu vieille Europe est un chant militaire. Bien qu’il appartienne au répertoire de la Légion étrangère, il n’en est pas directement issu. Ce chant  provient d’un film Le Sergent X d’Adolphe Osso sorti en 1931. Ses auteurs sont Simon Deylon (paroles), René Mercier et Henri Forterre (musique)
La Légion étrangère, corps de l’armée française créé le 9 mars 1831, a complètement intégré ce chant dans son répertoire.
Longtemps basée à Sidi Bel Abbès en Algérie, la Légion étrangère a participé à toutes les campagnes lointaines de l’armée française, ainsi qu’aux deux guerres mondiales. Après l’indépendance de l’Algérie (1962), le 1er Régiment Étranger d’Infanterie, la « maison mère », s’est replié de Sidi Bel Abbès à Aubagne (Bouches-du-Rhône), où il est toujours basé.
La Coloniale chante aussi ce chant, avec une variation à la dernière ligne du refrain : « Sans peur en route pour la colo ».

Notre CD : Chants d’Europe II

J’achète

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre

Basilique_du_Sacré-Cœur_de_Montmartre_ParisLa chapelle primitive, construite sur la Butte en l’honneur de saint Denis, tombait en ruine au IXe siècle. Elle fut reconstruite à cette époque, la colline de Montmartre étant un lieu de pèlerinage extrêmement fréquenté. Outre saint Denis, on y vénérait les ossements d’un grand nombre de chrétiens anonymes martyrisés au cours des persécutions et qui ont contribué à faire appeler la colline : mont des Martyrs (Montmartre)
Sur la butte Montmartre, la Basilique du Sacré-Cœur a été construite dans un style éclectique romano-byzantin, entre 1875 et 1923.
La basilique reste blanche parce qu’elle est faite de pierres calcaires des carrières de Château-Landon, qui s’ auto-nettoient quand il pleut.
Cloche_dorée_ombréeLa Savoyarde, cloche de 19 tonnes, a été offerte en 1888 par les catholiques des diocèses de Savoie sur proposition de Monseigneur Leuillieux, Archevêque de Chambéry et par souscription ouverte le 29 janvier 1889. Commandée le 17 octobre 1889 à Messieurs Paccard, fondeurs à Annecy, elle fut reçue à la basilique du Sacré-Cœur le 16 Octobre 1895.
Baptisée le 20 novembre 1895 par S.E., le Cardinal Richard, elle se nomme Françoise-Marguerite du Sacré-Cœur (Parrain : Mgr Hautin, archevêque de Chambéry ; marraine : Mme la Comtesse de Boigne, née Sabran-Pontevès).
Elle est Installée au bas du Campanile à 34 mètres au-dessus du sol le 13 mars 1907.La Savoyarde est la plus grosse cloche de France. Elle pèse 18 834 kg, son battant pèse 850 kg, la hume et les armatures 6530 kg. Au total 26 215 kg.
Hauteur : 3,06 mètres, diamètre : 3,04 mètres, circonférence : 9,60 mètres épaisseur : 23 centimètres.
Elle donne le contre-ut grave.

CD : Pèlerinage à Notre Dame

J’achète

Tags :
, , , , , , ,

Guerre d’Indochine

de_lattre_indoExtrait d’une lettre prémonitoire du maréchal de Lattre de Tassigny au général Salan :

« […] Si nous perdons ici [en Indochine], tout s’écroulera ; nous avons en face de nous des adversaires qui ne se contentent pas de tuer des soldats, ils font la guerre aux âmes.
Le lavage de cerveau, l’endoctrinement des prisonniers, les manifestes que les Viets font signer aux officiers captifs sont des choses terribles.
C’est une guerre qu’il ne faut pas perdre, sinon le jeu maudit continuera en Tunisie, en Algérie, dans toute l’Afrique et peut-être même un jour en France… »

 

Notre CD : Indochine, Algérie… Roger Holeindre se souvient

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , ,

Prière pour les marins

Louis_Bentabole_-_Bateaux_de_pêche_sur_la_côte_à_marée_basseÉcoute notre prière
Pour les marins embarqués
Ramène-les tous à terre
Corps et âmes protégés.

Écoute notre prière
Pour tous ceux qui ne sont plus
Accueille dans ta lumière
Tous nos marins disparus.

Viens en aide Ô Notre Père
A la veuve, à l’orphelin
Et protège sur la terre
Les familles des marins.

Jusqu’à la pêche dernière
Notre Dame, étends ta main
Vierge de la Cotinière
Soit l’étoile du marin.

Madeleine Kieffer

Notre CD : Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , ,

Notre album : Chants d’Europe III

Voici  le troisième voleCE3t  des chants d’Europe, alors dans notre « clan » par nos enfants, se transmettra le flambeau des générations.

A travers cette chaîne immatérielle qui nous relie aux ancêtres, la petite flamme espérance chemine de siècle en siècle grâce à ces chants de guerre et d’amour, nous traversons le temps et les frontières.

« Jacques Arnould »

Quelques titres de chants :

Russie Libre • Le roi Renaud • Claquez bannières • La complainte des papetiers d’Angoulême • Le cor • Les Bleus sont là • Occident en avant • Les canuts • Jeanne d’Arc • Ukraine 1933 • Chant de fidélité • Nous sommes tous des volontaires • Le vin clairet.

Notre CD : Chants d’Europe III

J’achète

Tags :
, , , , ,

Chapelle Notre-Dame de Rocamadour à Camaret-sur-Mer (29)

Chapelle-ND-de-Rocamadour-CamaretCette Chapelle a été construite sur le « sillon » digue naturelle de galets, entre 1610 et 1648.
Elle a été précédée par trois autres édifices, bâtis vers 1183, 1373, et 1527.
D’où vient le nom de Rocamadour ? Peut être de deux racines celtiques : Roc’h = rocher et Dour = eau
Pourquoi Notre-Dame de Rocamadour est elle invoquée à Camaret (Finistère) et à Rocamadour, dans le lot ?
Dans les deux sanctuaires, on trouve des ex-voto marins (surtout des maquettes de bateaux). Ceux-ci expriment la reconnaissance de marins croyants, sauvés d’un grave péril en mer, à la suite d’un vœu.
De plus, des pèlerins originaires de pays du Nord de l’Europe, rentrant de Rocamadour, embarquaient à Bordeaux ou à la Rochelle. Ils aimaient faire escale ici, à Camaret, à l’abri de la digue du sillon. Ainsi serait née l’idée de bâtir ici à Camaret (Finistère) un sanctuaire dédié à Notre-Dame de Rocamadour.

Le clocher

En 1694, les Anglais et leurs alliés ont voulu s’emparer de Brest par voie de terre ; Le 30 juin, 1 300 soldats Anglais tentent de débarquer sur le Sillon et la plage de Trez Rouz, en face.
Une violente riposte de la batterie de la Tour Vauban et de la troupe, se termine par la déroute des Anglais et de leurs alliés.
Au cours de cette bataille, dite de « Camaret » un boulet tiré d’un bateau anglais aurait « décoiffé » la flèche de la chapelle. Elle est restée en l’état depuis ce jour.
Les murs de l’édifice sont de couleur jaune-rouge, ils sont construits en pierre dites de « Logonna ». celles-ci ont été extraites de carrières ouvertes dans la commune de Logonna-Daoulas.
En 1910, un incendie a détruit la chapelle. Sous l’effet de la chaleur, le jaune d’origine a viré au rougeâtre.
Tous les ans, le premier dimanche de septembre, les Camarétois y accourent pour la messe du Pardon. Ils y font mémoire de tous les marins de Camaret péris en mer. Une gerbe est déposée en mer, à leur attention.

 

Notre CD : Chants de pèlerinage à Notre-Dame

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , ,

Notre album : Chants de France IX

300_____cf9_front_35Chantons tous avec les enfants pour que la farandole se forme à l’unisson autour des textes que nous connaissons.

Il suffit souvent d’une seule voix, il suffit souvent d’une petite flamme, il suffit parfois d’un simple chœur pour réveiller ce qui semble dormir.

La France des chansons populaires, la France de Charles Péguy, c’est elle qui fait battre nos cœurs.

« le Révérend Père Argouarc’h »

Quelques titres de chants :

Mon papa ne veut pas • Le bon roi Dagobert • Adieu madras, adieu foulard • Mademoiselle, voulez-vous • Margoton va-t-a l’eau • Nounours • A la claire fontaine • Un grand cerf • J’ai du bon tabac • Le roi Arthur • Quand Marion va au moulin • Au clair de la lune • Le vieux chalet • Vent frais • Mon père avait cent moutons • Catherine • Maudit sois-tu carillonneur • Bénédicité • Il a tout dit • Le soldat belge • Sur le plancher • Le facteur russe • Ne pleure pas Jeannette • Venez bergers et bergères • Un petit lapin • Cadet Roussel • Gentil coquelicot • Compagnons de la Marjolaine • Matelots puisqu’il fait bon vent • Quand j’étais chez mon père • As-tu vu la vache • Nous n’irons plus au bois • C’est la cloche du vieux manoir • La marche des rois • C’est si simple d’aimer.

Notre album : Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Pont-Neuf à Paris

Canella_le_Pont-Neuf_la_MonnaieLe 31 mai 1578 Henri III posait la première pierre du Pont-Neuf. Interrompus par la guerre civile, les travaux reprirent en 1599 pour être achevés le 8 juillet 1606.
Conçu par Baptiste Androuet du Cerceau et Pierre des Iles, c’est le plus grand pont de Paris, long de 278 mètres pour ses douze arches ; c’est aussi le premier à ne plus porter de maisons.
En 1608 sur la deuxième arche à partir de la rive droite, fut édifiée une pompe élévatrice qui alimentait en eau le Louvre et les Tuileries.
Ornée sur sa façade d’un bas-relief en bronze figurant le Christ et la Samaritaine, elle fut détruite en 1813.
En 1635, Louis XIII fit ériger, face à la place Dauphine, une statue équestre de son père, détruite en 1792, et remplacée en 1818 par une nouvelle statue d’Henri IV due à Lemot.
Dans une ville où les voies publiques étaient étroites et les espaces libres rares, ce large pont était une aubaine pour les bateleurs et charlatans qui s’y installèrent dès son ouverture. Le premier fut Tabarie, dont la troupe jouait des farces en plein air, suivi par des bonimenteurs de toutes sortes, vendeurs de baume d’orviétan, arracheurs de dents et autres commerçants ambulants

notre CD: Chants de France VIII

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

Les vœux du Choeur Montjoie Saint Denis

C’est Toi que je chante

A l’aurore, à la montée, au milieu et au déclin du jour sacré et de la nuit divine, c’est toi que je chante, ô Père, médecin des âmes, médecin des corps, donateur de la sagesse, protecteur contre les maladies, donateur, pour les âmes, d’une existence sereine que traverse pas l’inquiétude terrestre, mère des douleurs, mère des passions!

Fais que ma vie soit toujours exempte de tous ces tourments, afin que je puisse célébrer par des hymnes la racine cachée de toutes choses, et que jamais mon âme ne soit entraînée par des égarements qui l’éloignent de Dieu.

C’est toi, ô Bienheureux, c’est toi que je chante, ô Souverain du monde.

Synesius-de-CyreneSynésius, écrivain et poète, est né en Libye, à Cyrène, vers 370. Après des études supérieures à Alexandrie, il occupe une fonction officielle auprès de l’empereur puis se marie. Il partage son temps entre sa famille, ses propriétés et ses activités philosophique et littéraires. En 404, Synésius organise la défense de sa région victime de pillards. Cette proximité avec les siens lui vaudra d’être acclamée évêque après le décès de l’évêque de Ptolémaïs.

 

Tags :

Jean Bart (1650-1702)

Jean_BartJean Bart est le corsaire le plus célèbre et le plus populaire du règne de Louis XIV. Corsaire et non pirate ! La nuance est de taille et Jean Bart, dont le caractère n’est pas commode n’aurait pas toléré cette confusion des genres! Dans les faits le corsaire se comporte bien comme un pirate en canonnant, abordant, tuant, pillant, brulant et parfois même, sabordant les vaisseaux de rencontre. Mais alors que le pirate n’obéit qu’à son intérêt Le corsaire agit dans un cadre légal.
Le corsaire reçoit une commission officielle l’autorisant à courir sus aux ennemis qui lui sont désignés par son pays d’origine ou par celui qu’il a choisi de servir.
Par ailleurs, les corsaires obéissent à un code de conduite défini par des ordonnances royales. Précisées à la fin du XVIIe siècle par le Traité des prises, elles règlent les formalités d’approche et de reconnaissance des navires et, notamment, l’obligation de hisser le pavillon national et de tirer un coup de semonce avant d’attaquer.
C’est dans ce cadre que Jean Bart sème la terreur sur la mer du Nord et la Baltique pendant plus de trois décennies.
Né en 1650 à Dunkerque, dans une famille de maîtres de pêche, il embarque très jeune. Le port de Dunkerque, racheté à l’Angleterre en 1662, se trouve alors au cœur des ambitions maritimes de Louis XIV, qui en confie la fortification à Vauban pour y abriter une puissante escadre de guerre. Jean Bart se fait remarquer dès 1675 par sa hardiesse, son efficacité et son talent à se jouer des éléments. Alors qu’il ne commande que de modestes frégates, il s’empare de vaisseaux espagnols, anglais ou hollandais plus puissants.
Durant la seule année 1676, il capture vingt-huit vaisseaux étrangers. L’année suivante, il prend la direction d’une flottille de six navires.
En 1678, il entre dans la marine royale avec le grade de lieutenant de vaisseau. Commence alors une fulgurante carrière appuyée par le ministre de la marine Seignelay, qui encourage la noblesse à investir dans la course.
En 1694, Jean Bart, qui a forcé le blocus hollandais et anglais entravant l’approvisionnement de la France en blé, est devenu un véritable héros national, adulé par la population, Roturier, quasi illettré, le voici membre de la noblesse, chevalier de Saint Louis et chef d’escadre !

notre album: Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , , , ,

Notre album : Chants de France VIII

496-1996,CF VIII 15éme centenaire du baptême de la France.

Certes, la France est chrétienne avant Clovis mais elle le sera pleinement avec Clovis et, en particulier, à la Noël 496, au baptistaire de Reims.

Si le chant ne remplace pas la justice, le courage, la force, ces prières, ces cantiques, ces chants de marche et de combat, ces complaintes peuvent y conduire.

Notre Chœur offre cet humble hommage à ceux qui firent la France.

« Jacques Arnould »

Quelques titres de chants :

Christus Vincit • Prière des Francs • Cantique à saint Denis • Sainte Geneviève • De la France qui se lève • Extrait de la Loi Salique • Vierge des Francs • Saint Louis • Lettre de Grégoire IX à Louis IX • Le Roy Louis • Deo quis adversatus • Le Cor • De Saint Pie X à Monseigneur Touchet • L’appel de Roland • Sur les routes • La bataille de Pavie • Complainte pour la mort d’Henri III • Vive Henri IV • Ave Maria • La bataille de Fontenoy • Chanson pour la naissance de Louis XIV • Grand Dieu sauve le roi • De Pie VI au Consistoire du 11 juin 1793 • Les adieux suisses • Les Bleus • La Catholique • Je t’aime ô ma patrie • Chant de fidélité • Nous voulons ce que Dieu veut pour la France • Sonnerie aux morts • Martyrs sacrés • De l’océan de honte • De Saint Pie X le 29 novembre 1911 • Bon anniversaire • Marche des rois (instrumental).

Notre album : Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

Basilique de Notre-Dame de Fourvière

HDRtist HDR Rendering - http://www.ohanaware.com/hdrtist/L’actuelle basilique de Fourvière est née des vœux successifs adressés à la Vierge. Les Lyonnais demandèrent sa protection pour préserver la ville de la peste en 1643, du choléra en 1832, de l’occupation prussienne en 1870. Ils promirent de lui élever un nouveau sanctuaire en remerciement de ses bienfaits.
L’accomplissement de ces vœux est ainsi à l’origine du plus imposant des ex-voto de la colline : la basilique elle-même.
Chaque pierre, chaque colonne, chaque mètre carré de mosaïque fut offert par des donateurs qui répondirent à la souscription générale lancée en 1871. Les Lyonnais participèrent ainsi à la création de cet ex-voto collectif.
Pierre Bossan, l’architecte de la basilique, a conçu cet édifice comme un immense poème de pierre offert en reconnaissance à la Vierge. Tous les détails de son architecture sont autant de symboles qui célèbrent la figure mariale.
Contre toute attente, la basilique de Fourvière n’a pas de bourdon et pourtant, ce n’est pas faute d’effort et d’initiative.
Créée le 11 novembre 1889, la « Commission de la cloche », est chargée d’équiper la basilique d’un carillon dans la tour de la Justice et d’un bourdon dans la tour de la Tempérance, selon un programme arrêté par l’architecte Pierre Bossan et réalisé par son adjoint Sainte Marie Perrin.
Un premier bourdon de 2,80 mètres de diamètre, pesant 12 tonnes est coulé la 16 juin 1890. Mais un manque de métal en fusion ne permit pas de mener à bien la coulée.
Un deuxième bourdon, plus petit à la demande du cardinal Joseph-Alfred Foulon, de 2,22 mètres de diamètre, pesant 7,5 tonnes est coulé dans toutes les règles de l’art, le 1er avril 1891.Il est accroché à un beffroi métallique spécialement conçu par l’abbé Eguillon pour le recevoir dans la tour étroite. Il sonne pour la première fois le 1er janvier 1892. Hélas, un an plus tard, en 1893, le bourdon se fêle.
Un troisième bourdon, coulé dans le même moule que le précédent, baptisé le 25 mai 1894 par le cardinal Pierre-Hector Coullié, sonne à toute volée la 1 juin 1894. Pendant 20 ans, il sonne toutes les grandes fêtes avant de se fêler à son tour au printemps 1914. Jugé irréparable, il est détruit en 1919 et n’est pas remplacé à ce jour.
Privée de son bourdon, la basilique de Fourvière continue tout de même d’appeler les fidèles à venir prier la Vierge par l’entremise de son joyeux carillon de 23 cloches, baptisé le 15 décembre 1891 par le cardinal Foulon.

Notre CD : Chants de pèlerinage à Notre-Dame

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , , ,

La Cavalcade

jean de brem«  Je sens peser sur mes épaules misérables le poids démesuré du plus glorieux des héritages.. »
Ainsi s’exprime Jean de Brem dans la préface du livre unique que le destin lui a laissé le temps d’écrire juste avant de rejoindre la Cavalcade. Il avait aussi composé les vers d’une chanson sur une mélodie venue de l’autre rive du Rhin, là où commence la grande plaine européenne.
Il avait su rassembler dans son texte tout ce qui faisait rêver notre jeunesse : l’amitié, l’aventure, la guerre quand elle est le fait des chevaliers, la peine enfin et l’espérance exprimée dans la dernière prière.
C’est au grand galop d’un parti de cavaliers que Jean de Brem conduisit sa vie loin des quiètes ignorances et des confortables renoncements.
Depuis qu’il est parti, la chanson a pris un sens plus cruel, plus vrai – J’avais un camarade.

Pierre Durand

(Citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

La Cavalcade dans notre CD Chants d’Europe II

J’achète

Tags :
, ,

Les fêtes des vendanges

Vendanges_vers_1500Les vendanges sont un moment important du calendrier agricole. Après les moissons de l’été, elles mobilisent une main d’œuvre saisonnière nombreuse car la récolte se fait traditionnellement à la main. La tâche est rude, les journées sont longues mais il règne une ambiance souvent chaleureuse.
Dans toutes les régions, la fin des travaux est en général marquée par des fêtes en septembre ou parfois plus tard, dans le cas de « vendanges tardives ». Tardives pour des vins issus de raisins dont on a retardé la récolte en effeuillant le pied de vigne afin de les exposer davantage au soleil et qui sont donc très chargés en sucre ; ou pour les « vins de paille » produits à partir de grappes entreposées sur des claies (de paille) presque jusqu’au pourrissement.
Un grand banquet qui réunit le propriétaire de la vigne et ses ouvriers clôt couramment la période de récolte : repas copieux et bien arrosé, il est souvent suivi d’un bal.
La fin des travaux peut aussi s’accompagner d’une bénédiction du premier moût et d’une messe d’action de grâce avec offrande d’un « pain de vendanges » décoré de raisins.
Parfois enfin défilent les chars, en particulier la charrette qui contient les dernières grappes récoltées, décorée de feuillages et de fleurs. Les vendangeurs parcourent les rues en cortèges joyeux et bruyants, brandissant leurs instruments de travail. Chaque région offre ses traditions.
Avant la Révolution, les jeunes, filles et garçons, dansaient et faisaient des farandoles. Si la tradition du repas se maintient, aujourd’hui, les fêtes ont toutefois décliné après la crise du phylloxéra à la fin du XIXe siècle et, plus tard, avec la mécanisation des récoltes.
Mais saint Vincent le 22 janvier (patron des vignerons) et saint Urbain le 25 mai (ajouté à la liste des saints de glace) restent aussi célébrés dans les régions viticoles.

Notre CD : Chants de la vigne et du vin

J’achète

Tags :
, , , , ,

Notre album : Chants d’Europe I

CECes Chants ont accompagné les veillées, ils ont rythmé les marches guerrières, ils ont exalté les victoires et consolé des défaites.

Voici les dragons de Noailles, les cuirassiers, les lansquenets, les cosaques ; des français, des Russes, des Allemands, l’évocation des vieilles querelles et des grandes espérances.

Écoutez ces chants, ils racontent l’histoire de l’Europe des Patries.

« Pierre Durand»

Quelques titres de chants :

Les dragons de Noailles • Le combat de demain • Les cuirassiers • Sur la route • Les lansquenets • Les cosaques • La blanche hermine • Les partisans blancs • Les chacals • Le Kyrie des gueux • Nous sommes de la Légion • Le chant des marais • En avant parcourant le monde • Les bérets verts.

Notre CD : Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , , ,

La Danaé

danaeLa Danaé est une frégate de 2e classe construite par les chantiers de Saint-Servan (Morbihan) à partir du 27 septembre 1827, et lancée le 23  mai 1838.
Elle fut en service du 1er novembre 1839 au 18 janvier 1878, date à laquelle elle est « rayée », avant sa démolition en 1879.
C’était un voilier dont la coque était en bois, avec à l’origine des dimensions de 52,80 m x 13,40 m x 7,62m, jaugeant 2438 tonneaux. Par la suite, ses dimensions furent de 60 m x 13,88 m x 6,62 m. Elle était armée en 1858 de 38 canons, dont le nombre fut réduit à 36, puis à 4 dans sa version transport.

Chanson

Une vieille chanson du XVIIIe siècle, intitulée La Danaé, était chantée par les marins sur le gaillard d’avant. Rappelons que le gaillard d’avant était la partie extrême des grands voiliers située à l’avant du grand mât.
« Prendre en ris » était une opération périlleuse qui consistait à réduire la surface de la voile lorsque le vent forçait, pour rendre le bateau plus manœuvrable.
C’est ici que pendant leurs moments de repos les matelots se racontaient des histoires de mer et chantaient. Depuis près de trois siècles, La Danaé fait partie du répertoire traditionnel des chants de marins.

Chant La Danaé dans notre album : Chants de la marine en bois

Enregistrer

Tags :
, , ,

Indulgences pour le chant des cantiques

Canticum_MarianumDans un rescrit du 16 juin 1817, Pie VII a accordé des Indulgences partielles de 100 jours et d’un an, et une indulgence plénière une fois le mois, toutes applicables aux âmes du Purgatoire, à ceux qui encouragent le chant des cantiques, soit en l’organisant, soit en y prenant part, soit en y assistant.
A la demande de Don Bosco, Pie IX, par décret du 7 avril 1858, a accordé, entre autres, une indulgence de 100 jours à ceux qui chantent des Cantiques dans un oratoire public ou privé, chaque fois qu’il y a réunion, et une Indulgence plénière, une fois par mois, à ceux qui, quatre jours, au moins, de solennité ou même de simples fêtes, prendront part à l’exécution ou à l’enseignement des cantiques.
Ces cantiques doivent être approuvés par l’Autorité ecclésiastique
Dans l’Église catholique romaine, l’indulgence (du latin indulgere, « accorder ») est la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle encourue en raison d’un péché déjà pardonné.
Un cantique est un chant donné à la louange d’un sentiment religieux. Son nom provient du latin canticum qui signifie chant ecclésiastique, à savoir chant biblique.

Nos Albums : Chants de pèlerinage à Notre Dame, Le Rosaire médité et chanté

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Marie-Jeanne (canon)

La Marie-Jeanne. Gravure d'Octave de Rochebrune (1874) représentant

La Marie-Jeanne. Gravure d’Octave de Rochebrune (1874)

Cette couleuvrine (à l’origine canon à mains) de calibre douze est initialement un cadeau du roi Louis XIII  au cardinal de Richelieu.
Retirée de la défense de la ville de Richelieu par les républicains, elle est capturée par les troupes vendéennes lors d’une attaque à l’arme blanche dans la ville de Coron le 16 mars 1793. Elle est reprise par la cavalerie républicaine le 16 mai, au cours de la première bataille de Fontenay-le-Comte.
Devenue un véritable symbole pour l’armée vendéenne, sa capture devient alors un impératif pour l’honneur et le moral des troupes. Une récompense de cent écus est même promise par les chefs vendéens à celui qui arriverait à la prendre de nouveau.
Quelques jours plus tard, le 25 mai, l’armée vendéenne assaille une nouvelle fois Fontenay-le-Comte. La ville est prise, mais le canon demeure introuvable, emporté par un escadron de cavalerie en fuite. L’apprenant, le marquis de Lescure envoie des cavaliers à sa poursuite. Après de furieux combats au cours desquels la couleuvrine est reprise et perdue six fois, parviennent finalement à s’en emparer.
La Marie-Jeanne participe ensuite à la plupart des batailles des Vendéens, avant de disparaître en octobre 1793 lors de la virée de Galerne. Elle aurait été jetée dans la Loire ou dans l’étang du château du Bas-Plessis ; malgré plusieurs campagnes de fouilles, le canon n’a jamais été retrouvé.

 

Chant La Marie-jeanne dans notre album Chansons de la fleur de lys et dans l’album Vendée 1792-1796

J’achète Vendée 1792-1796

J’achète Chansons de la fleur de lys

Tags :
, , , , ,

En avant parcourant le monde (chanson)

chartresCe chant est connu sous deux mélodies différentes. La plus ancienne est une version plus enjouée chantée par les mouvements de jeunesses dont les scouts.
L’autre version, plus martiale, d’inspiration germanique a plus la faveur chez les militaires. La musique a été composée par Herms Niel. (voir Musique du 2e commando du 11e bataillon des parachutistes, Capitaine Soufflet)
La version scoute, composée de trois couplets,  utilise les mêmes paroles sauf qu’elle ne bisse pas les dernières phrases de chaque couplet mais les remplace par :

« Lalala, lalala, lalala
Le beau pays que mon pays,
Lalala, lalala, lalala
Que veux mon pays? »

Dans nos albums Chants d’Europe I et  chants des Chantiers de la jeunesse

J’achète Chants d’Europe I

j’achète Chants des Chantiers de la Jeunesse

 

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , ,

Je t’aime, ô ma patrie (chant)

Sur l’air fameux du « Coupo Santo »  provençal de Frédéric Mistral et sur les paroles du père Doncoeur, cette chanson d’amour énumère les raisons que nous avons d’aimer et de chérir notre patrie.
Depuis ses plaines, ses monts, jusqu’à nos enfants qui sont le reflet de nos espérances.
Sur un mode doux et délicat, voilà un formidable hymne au pays natal.

aumonier_doncoeurPaul Doncoeur (1880-1961), fils d’officier, né en 1880, entre dans la Compagnie de Jésus en 1898. Les Jésuites étant exilés de France, suite aux lois anticléricales, c’est depuis la Belgique qu’il fait le triste constat du dénigrement de l’Église par L’État français.
Lorsque la France est mobilisée en août 1914, les religieux et religieuses sont autorisés à revenir.
Paul Doncoeur demande alors à être aumônier militaire : « C’est demain la guerre, ma place est au feu ». Pour lui, cette guerre peut être l’occasion pour la France de retrouver sa foi chrétienne. Sans ordre de mobilisation, il gagne les premières lignes, et fait preuve de bravoure en portant secours aux soldats blessés.
Nommé aumônier auxiliaire, il met en place un véritable soutien spirituel dans les bataillons en s’appuyant sur des « chefs de file ».
Avec les prêtres soldats, il assure une présence chrétienne auprès des militaires, se dévoue aux blessés et noue des amitiés. Il combat à Verdun, à Mézières, dans la Somme, au fort de Vaux etc. Il assiste les soldats dans leurs derniers instants et leur donne une sépulture chrétienne.
Après la Guerre, Paul Doncoeur a le souci de la mémoire des morts en prenant soin de l’état des tombes et insiste pour que les corps puissent rester enterrés sur le champ d’honneur. En 1921, il est fait Officier de la Légion d’Honneur.
C’est sur cette forte expérience fraternelle vécue sur le front, cette réconciliation de l’Église avec l’État français sur le champ de bataille, qu’il s’appuie en 1924, lorsqu’il écrit au président du Conseil Edouard Herriot en 1924 pour lui dire : « Nous ne partirons pas ! ».
En 1938, il s’installe à Troussures dont il fait un centre de formation. Pendant la seconde Guerre Mondiale il devient aumônier des Scouts de France.

Source : diocèse aux armées – portrait d’aumôniers

Notre Chant dans nos albums Chants de France VIII et chants d’Europe II

J’achète Chants de France VIII

j’achète Chants d’Europe II

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Le Labeur des paysans de France

hqdefaultLes paroles de ce chant de bénédiction du repas ont été composées par Francine Cockenpot (1918-2001) sur l’air de « Ubi caritas ».

Francine Cockenpot est née dans le Nord de la France quelques jours après l’armistice de 1918, ce qui lui a valu son prénom. Son père, architecte, est spécialisé dans la reconstruction des églises de Flandre démolies par la guerre. Elle grandit dans une atmosphère artistique mais rigide et d’autant plus sévère qu’elle est fille unique.
Guide de France en 1933, totémisée Corbeau Unique, elle est très vite remarquée pour ses talents. Elle a écrit, en cinquante ans, les paroles et musiques de plus de huit cents chansons très largement diffusées dans le scoutisme et les mouvements de jeunes de 1945 à nos jours.
C’est notamment elle qui a écrit la musique de la célébrissime Colchiques dans les prés (paroles de jacqueline Debatte, sous le pseudonyme de Jacqueline Claude), un succès qui, de 1945 aux années 1970, a largement dépassé le milieu scout et les colonies de vacances qui en avaient fait un tube. Cette chanson a été reprise en 1977 par Francis Cabrel.
On lui doit aussi paroles et musique de « Gouttelettes de pluie », « Montjoie », « La route est longue »
Victime d’un cambrioleur qui l’avait battue et laissée pour morte, elle avait perdu un œil. Elle a publié en 1986, après cette douloureuse épreuve, un témoignage pudique et d’un grand courage, fondé sur l’espérance et le pardon au-delà du désespoir.

Le Labeur des paysans de France dans notre CD Chants d’Europe IV

j’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , , , ,

Le 1er Octobre 2016 Saint Michel

A l’occasion de la fête de la Saint Michel commémorée , par les parachutistes -UNP- le 1er  Octobre 2016 , Le Choeur Montjoie Saint Denis lance son deuxième CD des Chants traditionnels des Paras.

       i01DAXX22XX.QXD

Après le volume 1 des Chants traditionnels des Parachutistes qui a été préfacé par le commandant Hélie Denoix de Saint Marc, voici le Volume 2 préfacé par le général d’armée Bruno Dary et illustré par le général de division Jean-Claude Lesquer.

Le Chœur Montjoie Saint sera présent aux différentes manifestations de la journée, Saint Louis des Invalides, Arc de Triomphe et École Militaire.

J’achète Volume 1 Chants traditionnels des Paras

J’achète Volume 2 Chants traditionnels des Paras

Tags :
, , , ,

Hennebont

Carte de la Bretagne en 1789.

Carte de la Bretagne en 1789.

Hennebont  (orthographe ancienne au XIIe siècle : Hanebont) selon des archives de 1114, signifiant « vieux pont », est une commune française située dans le département du Morbihan  en  Bretagne. Ses habitants sont appelés Hennebontais et Hennebontaises.

Chanson : Pelot d’Hennebont

La Chanson Pelot d’Hennebont est en fait la reprise du chant traditionnel révolutionnaire Breton « La lettre de Pelot de Betton ». Ce texte, dans sa version révolutionnaire donc, fait référence aux événements de la vie militaire de Pelot d’Hennebont ; parfois écrit Pelot de Betton. À cette époque, les promotions militaires et l’ascension sociale qui allait avec, pouvaient être fulgurantes. Napoléon Bonaparte en est l’exemple le plus célèbre. Selon certains historiens, cette lettre de Pelot d’Hennebont serait la dernière écrite à sa mère. En effet, l’homme aurait été trop enthousiaste quant à son avenir militaire et se voyait déjà général en écrivant cette lettre… avant de connaître une fin prématurée au combat.

Il s’agit là d’un chant breton de la période révolutionnaire (5 mai 1789 – 9 novembre 1799). Une période on ne peut plus capitale dans la France que nous connaissons et qui est à l’origine de notre Fête nationale du 14 juillet en souvenir des 14 juillet 1789 et 1790.

Pelot d’Hennebont dans notre CD Chants d’Europe VI

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

Chants Traditionnels des Paras tome 2

i01DAXX22XX.QXDi01DAXX22XX.QXDVoici 24 chants paras qui complètent à merveille les 25 premiers,
enregistrés il y a un peu plus de 30 ans par le Choeur Montjoie Saint Denis.
Comme l’écrit très justement le général d’armée Bruno Dary dans sa préface, « Nul doute que ce disque sera apprécié, tant par les anciens que par les jeunes, qui y retrouveront ou apprendront des chants parachutistes des différentes époques. Ils sont un peu de notre mémoire parachutiste et de notre amour pour la France. »
Près de la moitié de ces chants authentiques sont inconnus, soit qu’ils aient été oubliés, soit qu’ils n’aient été connus que des membres des unités qui les avaient adoptés, soit encore parce que trop récents, évoquant les opérations extérieures des dernières années.
Ajoutons que le livret  en couleurs est magnifiquement illustré d’aquarelles originales du général Jean- Claude Lesquer, peintre de l’armée de Terre. Ces tableaux évoquent les combats et autres missions des troupes d’élite dont il fut.

Le livret de 32 pages comporte toutes les paroles des chants afin de faciliter leur apprentissage.
Une splendide idée de cadeau pour tous ceux qui aiment nos bérets rouges, noirs (Air) et verts (Marine et Légion).

Chants traditionnels des Paras tome2

J’achète

Tags :
, , , , , , ,

Les Partisans blancs

За_единую_РоссіюLa musique de cette adaptation française, est celle d’une vieille marche des armées tsaristes, « gloire de la patrie ». Il pourrait être l’œuvre du général Tchernikov en 1828.
Au début de la Première Guerre mondiale l’écrivain Guiliarovski en écrit le texte. Puis celui-ci a connu plusieurs variantes (sous des titres différents) durant la Première Guerre mondiale : celle des blancs, celle des anarchistes, celle des rouges, détournée par l’Armée rouge de Léon Bronstein (Trotzky) comme hymne communiste. Cet air qui connaîtra un grand succès mondial grâce au chœur de l’Armée rouge.
Notre version est un hommage aux soldats des armées blanches qui se sont élevés contre les bolchéviques, se sont battus  pour lutter contre la plus criminelle dictature de l’histoire.
Le Mouvement blanc désigne la partie de la population russe n’ayant pas accepté la révolution russe, ou plus spécifiquement la prise de pouvoir par les bolcheviks par un coup d’Etat et leur maintien au pouvoir par la terreur.
L’expression englobe ceux ayant lutté contre le nouveau régime lors de la guerre civile russe au sein des armées blanches mais ne désigne cependant pas de manière exclusive les personnalités militaires ; au-delà du contexte de la guerre civile, elle désigne l’ensemble des personnes ayant quitté la Russie après la révolution d’octobre, voire après la révolution de février.
Dans la plupart des cas, l’expression Russes blancs se réfère aux opposants monarchistes à la Russie soviétique, partisans du Tsar et de la Russie impériale.

Chant : Les Partisans blancs dans notre CD Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , , , , ,

Pourquoi il n’y eut pas de tsar français

Vanloo_Élisabeth_PetrovnaSi la Russie n’eut pas de tsar Français, ce n’est certes pas la faute de la tsarine Élisabeth, ni celle de sa mère.
Au milieu du XVIIIe siècle en Russie, le marquis de La Chétardie, ambassadeur de France, complote et réussit à mettre sur le trône la tsarine Élisabeth, fille francophile de Pierre 1er. C’est d’ailleurs lui qui la présente au peuple, du haut d’un balcon. Le marquis est l’ami de la tsarine, on parle de mariage ; mais il commet l’erreur d’être trop franc dans les messages codés qu’il envoie à Louis XV.
Or, tous les mathématiciens le savent, les Russes sont très forts pour le décryptage. Élisabeth apprend ainsi que l’ambassadeur la trouve à son goût, mais qu’il lui voit les hanches d’une cuisinière polonaise. La tsarine s’intéressait assez peu à la politique ; elle était par contre particulièrement susceptible en ce qui concernait son image auprès des hommes. Le mufle fut déclaré persona non grata, et expulsé vers la France.
Élisabeth aimait pourtant profondément notre pays. Le soir de son coup d’État, elle dit à La Chétardie : « Je cours à la gloire sous l’égide de la France. Même après la disgrâce de l’ambassadeur, elle répondit à ceux qui la poussaient à une alliance avec l’Angleterre, qu’elle ne serait jamais l’ennemie de la France, car je lui dois trop. Jamais on n’arrachera la France de mon cœur », écrivit-elle.
Elle avait d’ailleurs dans sa jeunesse été proposée en mariage par sa mère Catherine au futur Louis XV. On pensait même compléter l’alliance franco-russe par un autre mariage entre le duc de Bourbon, régent, avec… Marie Leszczynska, fille d’un roi déchu mais qui pouvait remonter sur le trône de Pologne si Saint-Pétersbourg l’y aidait, laissait-on entendre.
Le mariage de Louis avec Marie fut ressenti comme un affront. Pourtant, la tsarine Catherine proposa de nouveau sa fille à un Français : le duc de Charolais cette fois (un Bourbon-Condé). Mais « Monseigneur prit d’autres engagements » …

Notre CD : Chants de Liberté

J’achète

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

Garde Suisse 1792

Tuileries1792Les fédérés ayant trouvé le capitaine Karl d’Erlach, de Berne,  jeune et bel officier, deux femmes lui scièrent lentement la tête, car il ne fallait pas déranger la coiffure qui aurait du succès au bout d’un pique.
Il était onze heures passées le 10 août 1792.
(« Les suisses au service de la France », Jérôme Bodin)

Les gardes suisses également appelés régiment des Gardes suisses sont un régiment d’infanterie suisse servant les rois de France entre 1616 et 1792.
Consommant la chute de la monarchie française et décisive dans le cours de la Révolution, la journée du 10 août 1792, marquée par la prise des Tuileries et  la suspension de Louis XVI, assiste au massacre des deux tiers de la garde suisse, régiment professionnel d’hommes chargés de longue tradition de la protection du monarque.

Chant : Les adieux suisses dans CD Vendée 1792-1796

j’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Lilly Marlène

lilliLilly Marlène est une chanson d’amour allemande dont les paroles sont inspirées d’un poème écrit par le romancier Hans Leip, alors mobilisé.
Le romancier et jeune soldat allemand de la Garde impériale a écrit Lied eines jungen Wachtpostens (en français « Chanson d’une jeune sentinelle ») à Berlin dans la nuit du 3 au 4 avril 1915 pendant la Première Guerre mondiale, avant son départ pour le front russe.
D’abord un échec, cette chanson connaît un regain de popularité pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Son succès devient tel qu’elle est à la fois chantée par les Allemands mais aussi reprise par les Alliés.
Des versions de la chanson ont été diffusées en de multiples langues, notamment en français.
Par ailleurs, le 3e régiment étranger d’infanterie en a adopté la mélodie en adaptant les paroles en tant que chant de régiment.

Lilly Marlène dans notre CD Chants de France XI

J’achète

Tags :
, ,

Les statues du pont au Change

pontauchangeLe 10 mai 1643 mourait Louis XIII, confiant le gouvernement du royaume à un conseil de régence jusqu’à la majorité de son fils, âgé de seulement cinq ans. Anne d’Autriche, veuve royale et mère du jeune Louis XIV, s’appuya sur le parlement de Paris pour faire casser le testament de son époux défunt et assurer seule la régence.
Les représentations de la reine, à la fois mère du roi et régente, portent la marque de la quête d’une légitimité dynastique pour asseoir le pouvoir souverain en temps de minorité royale. Infante d’Espagne devenue reine de France en 1615, Anne d’Autriche n’a pourtant donné d’héritier à la couronne qu’en 1638, avec la naissance tant attendue de Louis Dieudonné.
Longtemps attachée à son pays natal, Anne d’Autriche se convertit à la cause française de manière entière et définitive en devenant mère du futur roi de France. En 1643, elle endossa le rôle de régente par nécessité, par défense des intérêts dynastiques et peut-être aussi par goût pour l’exercice de l’autorité souveraine.
Anne d’Autriche décida de faire édifier un monument à la gloire de la monarchie dans l’espace public parisien (ou de modifier la destination initiale d’un monument conçu avant la mort de Louis XIII). Elle confia à Guillain Simon la réalisation d’un groupe sculpté de trois personnes qui prit place en 1647 dans un monument spécialement construit à l’entrée du Pont au change, qui reliait la rive droite à l’île de la Cité.
Évoquant l’architecture éphémère des entrées royales de la Renaissance, le monument vertical présentait dans sa partie basse un bas-relief de pierre qui faisait probablement allusion à la victoire de Rocroi (1643) et dans sa partie principale une imposante niche abritant le groupe royal sculpté.
Le jeune Louis XIV y était placé sur un piédestal, sous une Renommée et entre ses parents, Louis XIII et Anne d’Autriche. Le monument fut démembré en 1787 et les statues sont actuellement présentées au musée du Louvre dans leurs positions respectives et telles qu’elles devaient se présenter sur le pont.

Notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

La bataille de Fontenoy

Pierre_LenfantLa bataille de Fontenoy se déroula le 11 mai 1745, sous le règne de Louis XV,  dans les Pays-Bas autrichiens (Belgique actuelle) pendant la guerre de Succession d’Autriche. Conséquence du siège de la ville de Tournai (avril-juin 1745), c’est une grande victoire de l’armée française alors dirigée par le maréchal de Saxe. Un chant célèbre cette victoire sur l’air de Reçois dans ton galetas, chanson attribuée à Madame de Pompadour, selon les Lettres de Monsieur de Marville, lieutenant-général de police au ministre Maurepas (1745), et le Chansonnier historique du XVIIIe siècle.

 

La bataille de Fontenoy dans CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , , ,

Le Conscrit du Languedoc

conscritLe Conscrit du Languedoc est une chanson de conscrits qui évoque le tirage au sort qui décidait de l’ordre de départ des hommes pour la guerre. Le conscrit fait ici ses adieux à ses parents et à sa bien-aimée. La chanson, appelée aussi Le Conscrit de 1810, fait allusion à la période de l’apogée de l’empereur Napoléon et du besoin de combattants, notamment pour le front d’Espagne. Le chant, originaire du Languedoc, a pourtant été écrit en français et s’est propagé sous cette forme. Il fut publiée pour la première fois en 1846 par Théophile Marion Dumersan dans son recueil  Chansons nationales et populaires de la France sous le titre « Le départ du conscrit ».

 

Le conscrit du Languedoc dans CD Chants d’Europe IV

J’achète

Tags :
, ,

La grande famine du Mont-Liban (1915-1918)

Mount_Lebanon_Great_FamineLa résistance chrétienne aux persécution n’a pas commencé en 1975.
La période de la Première Guerre mondiale, et particulièrement de 1915 à 1918, vit la population maronite du Mont-Liban décimée par la famine qui a fait pas moins de 150 000 morts sur les 400 000 habitants que comptait à l’époque cette région.
Le ministre ottoman de la Guerre, Enver Pacha, disait à l’époque : « L’Empire ottoman ne recouvrera liberté et honneur que lorsqu’il aura été débarrassé des Arméniens et des Libanais. Nous avons supprimé les Arméniens par le fer, nous supprimerons les Libanais par la faim. » Toutefois, cette famine a été le résultat de plusieurs facteurs bien distincts et la responsabilité de ce drame ne saurait être attribuée intégralement aux seuls Turcs.
Tout d’abord, le littoral libanais était soumis à l’époque à un implacable blocus maritime imposé par la flotte alliée et plus particulièrement britannique, qui avait pour but d’éviter tout afflux d’armes ou de munitions dont auraient pu profiter les alliés ottomans des Allemands.
A ce siège maritime venait s’ajouter un blocus terrestre pratiqué cette fois par les Ottomans qui contrôlaient ainsi toutes les voies de communication terrestre. A la misère qui frappe ainsi les populations essentiellement rurales du Mont-Liban vint s’ajouter une invasion de criquets unique dans les annales de l’histoire du Liban qui dévasta en cent jours la totalité des récoltes. Les conséquences furent épouvantables : cette région montagneuse, pour être fertile, ne pouvait toutefois assurer dans des conditions optimales que la production d’environ le tiers des besoins alimentaires de sa population, et ce tiers se trouvait anéanti. A cela s’ajoutait, depuis la révolution de la soie au XIXe siècle, le fait qu’une partie importante des cultures maraîchères et fruitières avaient été remplacées par l’élevage du précieux ver à soie et des plantations de muriers.
Enfin, dans son Histoire de la grande famine au Mont-Liban (1915-1918) Un génocide passé sous silence, le professeur Boustani dénonce le rôle néfaste de certains commerçants et usuriers libanais enrichis par le marché noir qui contribua à aggraver une situation humanitaire désastreuse.
A l’inverse, et malgré les risques qu’encouraient ses navires en cherchant à contourner le blocus maritime, la communauté libanaise d’Égypte, riche et nombreuse, a contribué dans une certaine mesure à soulager autant que faire se peut les souffrances du Mont-Liban en acheminant des aides via l’ile de Rouad au nord de Tripoli. Cette aide était livrée au patriarcat maronite qui la redistribuait dans les villages par l’intermédiaire des couvents et des ordres monastiques.

[Une Histoire de la grande famine au Mont Liban (1915-1918), un génocide passé sous silence , Professeur Antoine Boustani].

 

Notre CD Chants de France XII, Occident en avant

J’achète

Tags :
,

Premier chant du 1er REC

Dernier Régiment étranger de Cavalerie, le 1er REC a été créé en 1921 à Sousse (actuelle Tunisie). Cette unité comptait alors dans ses rangs de nombreux Russes blancs, qui apportèrent leur expérience de cavalier acquise lors de la grande guerre de 1914 à 1918 et dans les armées blanches de 1917 à 1923 face aux  bolcheviques. Le chant actuel du Royal Étranger, nom de tradition du 1er REC, est La Colonne. Toutefois, le régiment a un autre chant de tradition, plus ancien, appelé Premier chant du 1er REC. Ce dernier témoigne de l’influence musicale allemande au sein de l’armée française en général et de la légion en particulier. Adaptation du  chant militaire Lisa, Lisa, il aurait été intégré au répertoire de la Légion dès 1921.

 

Premier Chant du 1er REC dans CD Chants de France XII

J’achète

Tags :
, ,

Vive Henri IV

Henri_IV_en_MarsLe chant Vive Henri IV se chante sur un air fort ancien, dont on trouve des traces dès le début des années 1580, dans plusieurs recueils littéraires de chansons. Le texte de « Vive Henri IV » est celui d’une chanson insérée par Charles Collé dans La Partie de chasse d’Henri IV, comédie en trois actes et en prose, dont la version définitive est représentée pour la première fois sur le théâtre des Tuileries le 16 novembre 1774. Air très populaire et qui incarne l’image d’une royauté idéale, le chant Vive Henri IV va devenir un chant de ralliement des monarchistes et un des hymnes favoris des royalistes durant la Restauration. Cependant, il faut noter qu’il était rarement joué en entier devant les membres de la famille royale en raison de son couplet « J’aimons les filles et j’aimons le bon vin ».

 

Vive Henri IV dans CD Chants d’Europe V

J’achète

Tags :
, , ,

Le fort de Douaumont

douaumontLe fort de Douaumont est un fort Séré de Rivières (ensemble de fortifications bâti à partir de 1874 le long des frontières) situé sur  la commune de Douaumont, près de Verdun.
Sa construction commence en 1885 et se termine fin 1913. Il devient par sa place dans le dispositif, un fort important de la région verdunoise en 1914.
Douaumont, clef de voûte du réseau de fortifications de la région de Verdun et point d’observation exceptionnel, est pris par les Allemands le 25 Février 1916, au tout début de leur grande offensive.
L’événement a immédiatement un retentissement considérable, tant la propagande allemande s’emploie à en faire une victoire décisive. Du côté français, une gêne persiste : le fort en cours de désarmement depuis 1915 a été pris quasiment sans résistance par une simple avant-garde allemande.
Cette information n’ayant pas été préalablement donnée au public, les dirigeants français se voient d’abord dans l’obligation d’atermoyer quant à l’étendue du succès allemand. Mais une impérieuse nécessité va par la suite voir le jour : reprendre à tout prix ce fort, demeuré un « bastion » dans les esprits. Cette volonté de contrer les succès allemands, tant du point de vue militaire que psychologie, explique, bien plus que leur valeur opérationnelle, l’acharnement mis à recouvrer ces fortifications.
Le fort fut repris, Le 24 octobre 1916,par la 38e division d’infanterie composée notamment  du régiment d’infanterie coloniale du Maroc (RICM) renforcé de tirailleurs sénégalais, le 4e régiment mixte de zouaves et tirailleurs et le 321e régiment d’infanterie.

 

Notre CD Chants des poilus 1914-1918

J’achète

Tags :
, ,

Camp du Drap d’Or

drapdorLe Camp du Drap d’Or est le nom que porte la rencontre qui eut lieu entre François Ier et Henri VIII dans le nord de la France, près de Calais. Il s’agit pour le roi de France de nouer une coalition avec l’Angleterre contre Charles Quint. Du 7 au 24 juin 1520, de splendides fêtes sont organisées, avec des joutes, des tournois, des combats à pied, des banquets… Chacun veut exposer aux yeux de tous, la puissance de sa dynastie et de son pays. Mais l’entrevue se solde par un échec et Henri VIII s’alliera finalement au roi Charles Quint.

Notre CD Chants de France X, François 1er départ pour Marignan

j’achète

Tags :
, , ,

Anastase II pape

125978-004-412AAF49Anastase II, pape, écrivit à Clovis :

« Glorieux fils, nous vous félicitons que votre avènement à la foi inaugure notre pontificat. Un si grand événement fait tressaillir de joie le siège de Pierre.
[…] Que la joie de votre Père vous fasse croître dans les saintes œuvres. Comblez nos désirs, soyez notre couronne et que notre mère l’Église s’applaudisse des progrès du grand roi qu’elle vient d’enfanter à Dieu.
Illustre et glorieux Fils, soyez sa gloire, soyez pour elle une couronne de fer !
Nous louons Dieu, qui vous a retiré de la puissance des ténèbres, pour faire d’un si grand prince le défenseur de son Église et opposer votre gloire aux attaques des pervers. »

 

La loi salique dans CD chants du Moyen Age

j’achète

Tags :
, ,

Canal du Midi

Beziers_FonseranesConstruit sous le règne de Louis XIV, le Canal du Midi est le plus ancien canal d’Europe encore en fonctionnement.
Pierre-Paul Riquet mit quinze ans à mûrir son projet, puis quatre ans pour convaincre Colbert et Louis XIV. Enfin, le 1er janvier 1667, les travaux débutent.
Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse. Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.
– 1681 : inauguration
– 1996 : inscription au patrimoine mondial de l’Unesco
– 2 mètres de profondeur
12 ans de travaux
328 ouvrages d’art (dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux et 6 barrages)
45 000 platanes et cyprès plantés le long des berges.
L’Unesco a, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.
De 2 000 ouvriers engagés au départ en 1667, ils furent jusqu’à 12 000, autant de femmes que d’hommes, répartis en 12 divisions composées chacune d’équipes de 50 personnes.
Le tunnel de Malpas est un ouvrage majeur du Canal du Midi. C’est le plus ancien tunnel canal au monde destiné à la navigation. Il est encadré par deux profondes tranchées d’accès. C’est le premier tunnel réalisé à l’explosif. L’ensemble des travaux est manuel et le creusement du canal se fait à la pelle et à la pioche. II offre une illustration remarquable du savoir-faire des ingénieurs et ouvriers à l’époque du Roi-Soleil. Ce tunnel symbolise depuis le XVIIe siècle la capacité humaine à s’affranchir des difficultés posées par la nature.
Le tunnel de Malpas a été percé en seulement 6 jours, sur une longueur de 170 mètres, dans des grès sableux, avec un risque permanent d’effondrement, durant l’hiver 1679-1680. Ses dimensions sont considérables : 8 mètres de largeur pour 8 mètres de hauteur. Ce tunnel a été le premier qui ait été réalisé pour un canal. Un exploit technique du XVIIe siècle !
Le Canal du Midi ou Canal des Deux Mers, relie la Garonne à la mer Méditerranée. Il fournit, avec le canal latéral à la Garonne, une voie navigable de l’Atlantique à la mer Méditerranée. Il a été prolongé par le canal du Rhône à Sète. D’abord nommé canal royal en Languedoc, les révolutionnaires le rebaptisent en canal du Midi en 1789. Il a été considéré par ses contemporains comme étant le plus grand chantier du XVIIe siècle.
Il faudra 14 ans, 12 000 ouvriers et 7 millions de m3 de terre maniés à la main, sans parler des 17 millions de livres que coûta le projet : en comparant cette somme au salaire annuel d’un bon artisan de l’époque – 100 livres – cette somme représenterait vraisemblablement autour d’un milliard d’euros de nos jours !
Riquet ne verra jamais la fin du chantier : il meurt en 1680 après avoir dépensé toute sa fortune, alors qu’il ne reste plus qu’une lieue à creuser. Ses successeurs poursuivirent les travaux et s’enrichirent jusqu’à la Révolution qui nationalisa le Canal.

 

Chanson pour la naissance de Louis XIV dans CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , ,

Monsieur de Charette

Charette_de_La_ContrieMonsieur de Charette est un chant longtemps passé pour un authentique produit de la Chouannerie et publié comme tel dans l’Anthologie de Gustave Charpentier. Il date pourtant de 1853 et aurait été composée par Paul Féval. Glorifiant « le roi de la Vendée », les royalistes ont adoptée cette chanson et l’ont inscrite à leur répertoire. Le 13 mai 1909, elle eut même les honneurs de la Chambre ; le député de Baudry d’Asson l’entonna du haut de la tribune en réplique à L’Internationale.

Monsieur de Charette dans CD Vendée 1792-1796

J’achète

Tags :
, ,

Anne d’Autriche

Anne_d'Autrichepar_Charles_BeaubrunAnne d’Autriche est née le 22 septembre 1601 à Valladolid en Espagne et morte le 20 janvier 1666 à Paris.
La jeune infante d’Espagne Anne d’Autriche, fille aînée de Philippe III , devient reine de France par son mariage avec Louis XIII en 1615. Il faut attendre 1638 pour que la reine accouche d’un enfant, Louis Dieudonné, futur Louis XIV, qui naît le 5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye.
La maternité constitue un tournant majeur dans la vie d’Anne d’Autriche, qui acquiert ainsi le statut de mère de l’héritier du trône.
À la mort du roi en 1643, le jeune Louis XIV n’a que cinq ans et Anne d’Autriche assure la régence du royaume de France. Veuve et mère du roi, elle défend avec jalousie l’autorité de son fils en même temps qu’elle s’appuie sur le cardinal Mazarin pour exercer l’autorité souveraine.
De 1648-1652, la Fronde, révoltes des parlementaires puis des princes contre l’autorité de la régente et de Mazarin, dévaste la France.
Face à la révolte du Parlement, Anne d’Autriche est tentée d’employer la force, mais Mazarin lui conseille la modération. En janvier 1649, la reine-mère et son fils quittent Paris pour Saint-Germain et laissent Condé investir la capitale. L’apaisement obtenu par le traité de Saint-Germain est fragile et n’évitera pas la révolte des princes, puis l’alliance des deux Frondes instaurant une guerre civile qui va durer jusqu’en 1652.
Durant ce long conflit, Anne d’Autriche accompagne son fils dans une vie itinérante aux hasards des campagnes. Elle s’appuie sur Mazarin qu’elle soutient, y compris pendant les deux exils volontaires de ce dernier.
Le 5 septembre 1651, Louis XIV atteint la majorité fixée à treize ans. Deux jours plus tard devant le Parlement, Anne d’Autriche transmet officiellement les pouvoirs régaliens à son fils.
Anne continuera à siéger auprès du roi jusqu’à la mort de Mazarin en 1661.
Anne, qui a toujours joui d’une bonne santé, est atteinte d’un cancer du sein à 64 ans et s’éteint le 20 janvier 1666.
Alors qu’un conseiller tente de réconforter Louis XIV en lui disant « Ce fut une grande Reine ! », Louis répond solennellement : « Non monsieur, plus qu’une grande Reine, elle fut un grand Roi. »

Notre CD Chants de France VIII, chanson pour la naissance de Louis XIV

J’achète

Tags :
, , , , ,

Choix du navire et de l’équipage

Prière pour faire un bon choix du navire et de l’équipage avec lequel on embarquera.

Vannes« Les abeilles n’entrent pas dans n’importe quelle ruche, ni les oiseaux dans un nid autre que le leur. De même, un marin doit faire un choix sérieux pour éviter d’embarquer avec des pirates.
Ô Dieu, de qui partent tous les rayons de la lumière qui nous luit, éclairez les âmes de ces pauvres gens, et faites qu’ils n’apportent pas moins de prudence à ce qui est du bien de leur âme qu’à ce qui concerne leur corps. Ne permettez pas qu’ils fassent naufrage dans le port et qu’un navire dans lequel ils s’engagent inconsidérément se change en baleine ou autre monstre marin qui les dévore dès leur entrée, et aux premiers pas qu’ils feront. Adressez-les aux personnes dont votre divine bonté guide les démarches en son saint service. »

Père Georges Fournier, 1643
cité dans A Dieu vat par l’abbé Kieffer

Notre CD Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , ,

Samedi 28 mai 2016, Roger Holeindre dédicace

i01DAXX22XX.QXDroger holeindreNous vous donnons rendez vous le samedi 28 mai de 14h à 18h30.

Au restaurant  La Mère Agitée 21, rue Campagne-Première 75014 Paris.

Roger Holeindre sera présent pour dédicacer notre dernier CD : Indochine, Algérie, Roger Holeindre se souvient.

Les douze poèmes, ici rassemblés, ont été écrits , au Vietnam, en Algérie et en prison, dans les années cinquante et soixante.

Ces textes sont illustrés par des chants interprétés par le Choeur Montjoie Saint Denis.

J’achète

Notre CD

Tags :
, ,

La Piémontaise

Lejeune_MarengoC’est en 1796 que la France prit possession du Piémont et en forma les départements de la Doire, du Pô, de la Stura, de la Sésia et de Marengo.
A la chute de Napoléon Ier, ces territoires furent rendus à la Maison Royale de Savoie.
Il nous reste de cette époque cette chanson si connue, où la fiancée du soldat français envoyé occuper cette région montagneuse, se plaint de la concurrence éventuelle des belles Piémontaises.

Pierre Chaumeil

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Notre CD Cavalerie – chants et sonneries

J’achète

Tags :
, , , , ,

Oh ! La Fille

paras« Cette chanson me ramène loin en arrière. À Mont-de-Marsan dans les années cinquante.
Dans la caserne, un bâtiment était occupé par les appelés. Un autre, en face, n’accueillait que les engagés pour l’Indochine.
C’est un sous-lieutenant appelé qui, un beau matin, créa les paroles françaises et fit chanter cette magnifique chanson à ses hommes.
Instructeur à la compagnie des engagés, j’adoptai immédiatement cet air et le fit chanter aux volontaires, à aller et au retour, à pied, de la caserne au champ de tir, à travers la ville de Mont-de-Marsan et dans la forêt landaise.
L’air était lancé… Il fit le tour du monde et ce n’est pas fini. »

Roger Holeindre

(Citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Notre CD Chants traditionnels des Paras

J’achète

Tags :
, , ,

notre nouveau CD : Indochine, Algérie…….. Roger Holeindre se souvient

i01DAXX22XX.QXDLorsque « Servir Dieu, l’Église et la Patrie » des scouts se conjugue avec le « Qui ose gagne » des paras et du bon sang corse, cela peut produire un mélange explosif : un engagement total, c’est-à-dire de toute une vie, droite, riche d’aventures audacieuses, une vie de combattant.
Les douze poèmes de Roger, ici rassemblés, ont été écrits au Vietnam, en Algérie et en prison, dans les années cinquante et soixante. Ils racontent ces engagements et des cicatrices encore douloureuses pour ceux qui sont revenus de ces guerres.
Roger les déclame lui-même, avec sa voix passionnée et chaleureuse qui a enflammé tant d’auditoires depuis plus d’un demi-siècle.
Et ces textes de feu sont illustrés par des chants des bérets rouges, verts ou bleu marine des troupes de Marine ou des scouts, interprétés fort à propos par le Choeur Montjoie.
Près d’une heure avec le sergent Antoine, tombé à Dien Bien Phu, avec Tong et Dinh, de Phủ Lý, avec le sergent-chef Brahim de la harka de Lanoix, assassiné par les rebelles du FLN.
Près d’une heure avec Roger Holeindre et le Choeur Montjoie Saint Denis..

notre CD Indochine Algérie Roger Holeindre se souvient

J’achète

Tags :
, , ,

Vive Henri IV – Chanson

HENRI_IV_DE_BOURBONL’air de cette chanson figurait dès 1581 dans un recueil de noëls de Christophle de Bordeaux, puis comme air de danse sous le titre Branle couppé nommé Cassandre dans un recueil de 1588.
Il s’agit d’un air archaïque (en mode de la, naviguant entre le mineur et l’hypodorien, modulé parfois en majeur).
Le premier couplet fut écrit par Du Courroy, maître de chapelle d’Henri IV, et fut rapidement très à la mode.
Charles Collé, célèbre chansonnier et auteur dramatique (1709-1783) semble être l’auteur de la suite, qui figure dans sa Partie de chasse d’Henri IV, comédie en trois actes en prose, composée en 1764 représentée d’abord en province, puis à la Comédie Française le 16 novembre 1774.
Dès lors, le succès fur exemplaire, car Vive Henri IV fut chanté durant tout le XVIIIe siècle et tout le XIXe, où il fit figure de chant national, symbole de la Monarchie française.

Pierre Chaumeil

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Vive Henri IV dans nos albums Chants d’Europe V et Chants de France VIII

J’achète  CD : Chants d’Europe V  et Chants de France VIII

Tags :
, , , ,

Vanden

vandenEnfant de l’assistance publique, figure légendaire du Tonkin, Roger Vandenberghe est tombé le 6 janvier 1952.
Quinze fois cité, douze fois blessé, adjudant-chef à 24 ans, il commandait les « Tigres Noirs » unité commando composé de 200 hommes, tous vietnamiens.
De Lattre disait : « Donnez-moi cent Vandenberghe et l’Indochine sera sauvée ! »

Colonel Moinet

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Chant : Vanden dans notre CD Chants d’Europe IV

J’achète

Tags :
, , , , ,

Le pont de Morlaix – Chanson

Viaduc_de_Morlaix« Contrairement à l’antique pont d’Avignon, le pont de Morlaix n’a été construit qu’au siècle dernier pour permettre au chemin de fer naissant de franchir le confluent des deux rivières, le Sarlot et le Quefflent, dont les eaux forment le port et qui coupent la ville.
Ce gigantesque viaduc de 285 mètres de longueur et de 58 mètres de hauteur au-dessus des quais, comporte deux étages : le supérieur soutenu par 14 arches et l’inférieur par 9. Entre les deux un passage pour piétons fut aménagé et c’est là que les marins pouvaient rencontrer de jolies dames… »

Pierre Chaumeil

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Chant : Le Pont de Morlaix dans notre CD Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, ,

Fanchon

Lasalle-wagram« C’est La Madelon des soldats de l’Empire, elle a été créée par un hussard célèbre : le général de Lassalle, originaire de Metz, grand sabreur de l’armée impériale, fougueux cavalier, téméraire, impétueux, chargeant l’ennemi sabre au clair, debout sur ses étriers, la pipe à la bouche.
Roederer, messin comme lui, le disait animé d’une gaîté irrésistible et jamais démentie.
Très proche de ses hommes, Lassalle trinquait volontiers avec eux. Gageons qu’il a composé cette chanson pour maintenir le moral de ses Cavaliers. »

Jean-Marie Cuny

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Notre CD Cavalerie – chants et sonneries

J’achète

Tags :
, , ,

La bataille de Pavie

article 5« Tout est perdu, fors l’honneur » voici ce que l’on retient de cette bataille décisive de la sixième guerre d’Italie, qui s’est déroulée il y a 490 ans. Cette chanson décrit la capture du roi de France, François 1er lors de ce désastre militaire de 1525. Tandis que le chant des lansquenets allemands « Jörg von Frundsberg, führt uns an » évoque cette défaite française, cette chanson sur la bataille de Pavie est écrite à partir du récit tiré de la collection manuscrite de Maurepas que possède la Bibliothèque royale.

 

La Bataille de Pavie dans notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , ,

La pastourelle

Troubadours_berlinLa pastourelle est un genre poétique du Moyen Âge. Poème chanté, composé de strophes ou laisses (unité sémantique) assonancées en nombre variable, il met en scène, en alternant dialogues et parties narratives, une tentative de séduction d’une jeune bergère par un chevalier. La scène peut se terminer par un refus, ou par une acceptation.
Parfois, la bergère, en butte aux instances du chevalier, appelle à l’aide le paysan qu’elle aime, qui met en fuite le poursuivant.
Les trouvères ont emprunté leurs thèmes aux poètes provençaux. Car les pastourelles ont d’abord été composées en langue d’oc, entre le milieu du XIIe et la fin du XIIIe siècle, par des troubadours très connus comme Marcabru, Gui d’Ussel.

 Notre Chant : Mon père avait cinq cents moutons dans le CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , , ,

La Montagne

1280px-MLE02Le répertoire militaire est le seul encore employé dans le cadre d’une activité professionnelle. Le chant militaire est facteur de cohésion, il transmet l’histoire et les traditions d’un régiment. Chaque chant s’attache à une époque, à un climat politique, à une situation bien particulière.
Tous ces chants ont une valeur historique, ils ne sont plus propres à une Arme, à un régiment ou à une spécialité, ils sont restés dans la tradition du chant militaire.
Nous avons retenu ce chant traditionnel militaire, La Montagne, dans notre CD.

Notre Chant : La Montagne dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, ,

Les Echevins

23704-14

Le Prévôt des marchands et les échevins de la ville de Paris, 1611, Paris, musée Carnavalet.

À l’époque carolingienne, les échevins (scabini) étaient les notables désignés pour assister le comte à son tribunal.
On appela ainsi à partir du XIIe siècle les notables élus par les habitants et en fait, le plus souvent, par l’oligarchie dirigeante pour former autour du maire le conseil des villes de commune.
Certaines constitutions urbaines leur donnaient le nom de jurés, de syndics ou de pairs (Rouen). Les échevins parisiens étaient, avec le prévôt des marchands, les chefs de la hanse des marchands de l’eau (grands marchands utilisant la voie fluviale) qui, à partir du XIVe siècle, fit figure à certains égards de municipalité.
Assistés éventuellement par un procureur du roi et de la ville, un receveur et un greffier, les échevins composaient le corps de ville ou bureau de ville. Ils étaient d’abord à ce titre, même si leurs attributions avaient diminué d’importance, membres d’une juridiction (à Metz, à Nancy, les « maîtres échevins » étaient juges plutôt qu’édiles).
Mais la création au XVIe siècle des juridictions consulaires, au XVIIe siècle des lieutenants de police réduisit fort leurs prérogatives judiciaires.
Le mode de nomination des échevins était variable, ce que l’on continuait de nommer « élection » étant une désignation par le pouvoir royal ou une cooptation par les marchands les plus influents.
Lorsque les places d’échevins étaient dites « électives », elles étaient aussi gratuites et temporaires, annuelles ou biennales. Mais à plusieurs reprises, en 1692, 1706, 1733, 1771, la monarchie transforma les charges de maire et certaines charges d’échevins en offices vénaux, qui trouvaient ou non des acquéreurs, acquéreurs de bon ou de mauvais gré.
La Révolution française de 1789 abolit les échevins et transporta leurs attributions aux maires et aux conseils municipaux.

Nos CD Chants de France VIII et Chants du Moyen Âge

J’achète CD: Chants de France VIII  et Chants du Moyen Âge

Tags :
, , , ,

Cerf (animal)

Cervus_elaphus_Luc_Viatour_4Le cerf est un mammifère cervidé. C’est un herbivore : il se nourrit donc de végétaux (herbes, feuilles, écorces), et vit dans les forêts et parfois dans les prairies, en Europe, en Afrique du Nord, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Normalement, il n’est pas difficile d’en observer, mais il faut être attentif et ne pas faire de bruit. La femelle du cerf est la biche ; le petit du cerf est appelé le faon
Le pelage est fauve roussâtre en été avec un poil court et régulier et gris-brun et plus épais en hiver.
Les cerfs d’Europe vivant à l’état sauvage, peuvent effectuer des bonds de 3 mètres de hauteur et de plus de 10 mètres de longueur et courir à, 30–40 km/h en « vitesse de croisière », mais en cas de danger, ils peuvent foncer à 75 km/h en moyenne et jusqu’à 100 km/h en pointe, pour les meilleures.
En plus de leurs performances physiques, les cerfs utilisent l’ouïe, l’odorat et la vue pour repérer le danger venant des prédateurs. Les cerfs sont de bons nageurs et n’hésitent pas à traverser à la belle saison, des cours d’eau ou des lacs.
Ils vivent jusqu’à 12 ans en liberté et entre 20 et 25 ans en captivité.
Les bois d’un cerf tombent à la fin de l’hiver. Son cri s’appelle le brame.

Notre chant : Un grand Cerf dans notre CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Le chant des déportés

deportesLe Chant des déportés ou Chant des marais est l’adaptation en français d’un chant allemand composé en 1933 par des prisonniers du camp de concentration, pour détenus politiques, de Börgermoor, dans le Pays de l’Ems, en Basse-Saxe.
Les paroles de cette chanson ont été écrites par le mineur Johann Esser et l’acteur et metteur en scène Wolfgang Langhoff, la musique a été composée par Rudi Goguel, un employé de commerce ; tous trois étaient détenus au camp de concentration de Börgermoor, ouvert en 1933 et administré par la SA. Les cadres SA (puis SS) des camps exigeaient traditionnellement des prisonniers qu’ils chantent pour se rendre au travail
Ainsi le chant serait-il né de la tradition concentrationnaire de faire chanter les détenus, et de la volonté de ceux-ci de rendre compte des conditions de détention, des violences subies, mais aussi de leur conviction de voir abattue la tyrannie nazie.

Le chant des marais dans notre CD Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , ,

Cavalerie Bourguignonne

Charles_le_Téméraire_DijonCe chant évoque la bataille de Montenaken le 20 octobre 1465 qui a été menée entre les forces de Liège et le duché de Bourgogne.
L’armée liégeoise, commandée par Raes de Heers était composée de 2 à 3 000 hommes, principalement des fantassins avec quelques artilleurs de campagne. Les forces bourguignonnes, commandées par Charles le Hardi, futur Charles le Téméraire étaient fortes d’environ 1 800 hommes.
L’armée bourguignonne étant inférieure en nombre pour s’attaquer de face aux défenses liégeoises retranchées dans le village de Montenaken. Ils envoyèrent donc des pilleurs brûler la campagne environnante dans l’espoir de leur faire quitter leurs positions défensives par la provocation. Ce fut un succès et une grande troupe liégeoise, peut-être toute leur armée, livra bataille en rase campagne entre Montenaken et Fresin, contre l’armée bourguignonne.
L’armée liégeoise, hors de sa position défensive et désordonnée par la poursuite fut ainsi mise en déroute. Environ 1200 miliciens liégeois furent tués dans la bataille.

Notre Chant : Cavalerie Bourguignonne dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , ,

Marignan 1515

MarignanLa bataille de Marignan (aujourd’hui Melegnano, ville à 16 km au sud-est de Milan) eut lieu les 13 et 14 septembre 1515 et opposa le roi de France François Ier et ses alliés vénitiens aux mercenaires suisses qui défendaient le duché de Milan.
1515, sans doute la date la plus connue de l’histoire de France, et la seule victoire de François 1er en trente années de règne !
En montant sur le trône de France, le 1 janvier 1515, François d’Angoulême entend bien poursuivre la politique italienne de son prédécesseur, Louis XII. Or celui-ci avait dû affronter, dans les années 1511-1513, une puissante coalition européenne, qui avait pour objet de chasser les Français d’Italie
La bataille de Marignan, en seize heures de combat, s’avère finalement terriblement meurtrière et les deux camps pleurent des milliers de morts, dont plusieurs princes français.
Elle donnera lieu à une intense propagande développée par le pouvoir royal afin de justifier cette expédition.

Chant : Départ pour Marignan dans notre CD Chants de France X

J’achète

Tags :
, , , ,

Dagobert 1er

Close up of Dagbert's monument.Dagobert Ier, né vers 602/605, mort le 19 janvier 638 ou 639, est un roi des Francs de la dynastie mérovingienne. Fils de Clotaire II (584-629).
Le règne de Dagobert se déroule environ 130 ans après celui de Clovis et 120 ans avant l’avènement du carolingien Pépin le Bref. Dagobert prend la succession de son père Clotaire II, ce dernier a unifié les terres franques alors réparties entre les petits fils de Clovis. Dagobert règne donc sur un royaume unifié. Cependant, il doit compter avec la noblesse austrasienne, qui avait su monnayer son aide auprès de Clotaire II contre Brunehaut.
Mais la chanson Le Bon Roi Dagobert est une chanson parodique française datant de 1750 mais dont la mélodie serait gauloise. Elle évoque deux personnages historiques : le roi mérovingien Dagobert Ier et son principal conseiller, saint Éloi (vers 588–659), évêque de Noyon de Tournai.

 Chant Le Bon Roi Dagobert dans notre CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Notre Drapeau

L’expérience des Chantiers de la jeunesse n’est pas toujours connue du grand public. Il s’agit article 1d’une expérience  unique de quatre années.

Signée le 22 juin 1940, la convention d’armistice ordonne la démobilisation générale et supprime le service national, si bien que les autorités militaires françaises se retrouvent en juillet 1940 à gérer deux contingents : celui des soldats démobilisés (40 000 hommes) et celui des mobilisés de juin (50 000 hommes).

Bien décidé à garder le contrôle de tous ses hommes, l’État-major choisit de reverser ce contingent dans des camps, des formations de jeunesse, l’appellation n’étant pas encore bien définie. Cette mission de regroupement est confiée au général de La Porte du Theil, reconnu pour ses compétences de commandement et son expérience d’éducateur.

Les Chantiers de la Jeunesse, institution d’État, s’inspire logiquement du service national mais également d’organisations éducatives. La filiation la plus flagrante est celle du scoutisme, liée à l’expérience du général de La Porte du Theil chez les Scouts de France.

On y retrouve le même salut, le même code de conduite, un uniforme semblable et les mêmes finalités : entraînement physique, vie en campagne, développement du caractère, participation au service du pays, le sens de Dieu…

Le chant « Notre drapeau » est évocateur de ce sens du service de la Patrie qu’insuffle ce mouvement résolument attaché à la France.

Notre Drapeau dans notre CD Chants des Chantiers de la Jeunesse

J’achète

Tags :
, , ,

Montbéliard

Montbéliard, ville de l’Est de la France est situé dans le nord-est de la Franche-Comté, dans l’extrémité nord du département du Doubs.
Chteau_de_Montbliard_La ville est arrosée par l’Allan et la Lizaine. En dehors du territoire communal, le Doubs s’écoule au sud, le Rupt à l’ouest et la Savoureuse à l’est.
Les premières références à Montbéliard datent du Xe siècle à l’époque où le site accueille un château et quelques maisons sur le  » rocher « . Les siècles qui suivent renforcent la puissance de la ville car le commerce et l’artisanat s’y développent. Le mariage de l’héritière du comté de Montbéliard en 1397 et d’un Wurtemberg fait basculer Montbéliard vers le Saint-Empire germanique. La ville devient une enclave protestante au coeur d’un pays catholique et connaît un formidable essor. Les édifices poussent comme des champignons : le temple Saint-Martin, l’académie, le logis des gentilshommes, les petites maisons aux couleurs vives… La Révolution marque le rattachement de Montbéliard à la France (en 1793) et la ville connaît un second souffle avec des familles comme Japy et Peugeot qui font entrer la région dans l’ère de la révolution industrielle.

Notre Chant : Le cry de Montbéliard dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , , , ,

S.S. BENOIT XV

benoitxvComme s’il était épouvanté par la vision de la contre-église qui va dévorer la Chrétienté, le Saint-Père s’écrie dans son Motu Proprio du 25 Juillet 1920 :

« Voici que mûrit l’idée que tous les pires fauteurs de désordre appellent de leurs vœux et dont ils escomptent la réalisation, de l’avènement d’une République universelle, basée sur les principes d’égalité absolue des hommes et la communauté de biens d’où soit bannie toute distinction de nationalités et qui ne reconnaisse ni l’autorité du père sur ses enfants, ni celle du pouvoir public sur les citoyens, ni celle de Dieu sur la société humaine. Mises en pratique, ces théories doivent fatalement déclencher un régime de terreur inouïe et aujourd’hui déjà une partie notable de l’Europe en fait la douloureuse expérience. »

Ayez pitié Seigneur dans notre CD Chants de Poilus 1914-1918

J’achète

Tags :
, , , ,

Sainte Geneviève -patronne de Paris

sainte genevièveLa gendarmerie dispose de peu de chansons qui lui sont propres. Toutefois, il ne serait pas correct de laisser tomber dans l’oubli un chant en l’honneur de sa sainte patronne. Le chant « Patronne de Paris et de la gendarmerie » est donc un hommage à Sainte Geneviève.

Chant peu connu, il mérite une attention particulière. En effet, la sainte dont Jean de Brem disait qu’elle représentait un esprit de résistance arrêta en 451, l’invasion des Huns conduits par Attila et ses prières auraient sauvé la ville de Paris. De plus selon la tradition, elle fut avec Saint Rémi, évêque de Reims, l’un des artisans actifs de la conversion de Clovis et de son baptême en 496.
L’ensemble de l’Armée a deux grands patrons: sainte Jeanne d’Arc (fêtée le 12 mai) et saint Louis (25 août), tandis que les différents corps de troupes honorent chacun un saint patron particulier. C’est le 18 mai 1962 que la Pape Jean XXIII attribue à la gendarmerie nationale comme sainte patronne Sainte Geneviève, gardienne de Paris, qui défendit la cité contre les Huns et sut maintenir l’ordre à l’intérieur de la capitale, et par ses audacieuses sorties, nourrit les Parisiens frappés par la famine.

Patronne de Paris et de la gendarmerie (chants de France XII)

J’achète

Tags :
, , ,

Philibert Commerson 1727-1773

220px-Commerson_Philibert_1727-1773Né dans l’Ain en 1727, Philibert Commerson est destiné par son père à faire du droit. Mais il commence dès son plus jeune âge à s’intéresser à la nature de son pays des Dombes. Les poissons et les plantes font l’objet de ses études attentives. Dans son jardin, il se constitue un prodigieux herbier et devient un botaniste et naturaliste reconnu.

Il collabore avec Pierre Poivre (1719-1786) à la rédaction d’un traité d’ichtyologie.

En 1767, Pierre Poivre est nommé intendant des îles de France et de Bourbon (Maurice et Réunion) et recommande à Bougainville de choisir Commerson comme naturaliste de son expédition.

Lors de son voyage autour du monde et de ses périples dans Madagascar et les îles de l’océan Indien, Commerson recueillit l’herbier le plus riche que l’on eut jamais constitué jusqu’alors. S’il n’a laissé aucun ouvrage, son herbier, ramené en France est l’un des joyaux du Muséum d’Histoire naturelle

Parmi les plantes qu’il a identifiées et ramenées, figurent bien entendu la fameuse « Bougainvillée » dédiée au chef de l’expédition. La bougainvillée est une plante de la famille des nyctaginacées, c’est-à-dire des belles-de-nuit, aux fleurs à l’origine mauves ou violettes.

Notre CD Chants de la Marine en bois

J’achète

Tags :
, , , ,

La guerre inconnue – Gus Bofa

BlesseJ’ai vu en septembre 1914, sur un champ de bataille imité de 70, le sergent N… charger de force, sur ses épaules, son capitaine blessé au mollet, qui ne pouvait pas marcher, et l’emporter vers l’arrière, sous une grêle de balles.

Image d’héroïsme, un peu vulgarisée par les plus mauvais chromos de notre enfance, mais émouvante encore.

Ce beau geste fut d’ailleurs inutile, au moins pour l’officier, qui arriva mort à destination. Non de sa blessure, qui était légère, mais de quelques 31 autres projectiles de calibres divers, qu’il avait reçus dans le dos, pendant le trajet.

Quant au courageux petit sergent, miraculeusement protégé par sa bonne pèlerine en peau de capitaine, il avait atteint, sain et sauf, le poste de secours, sans une égratignure.

Gus Bofa
(Le Crapouillot août 1930)

Alsace Lorraine dans notre CD Chants de poilus 1914-1918

j’achète

 

Tags :
, , , , ,

L’Hermine

hermine copieL’hermine est l’animal emblématique du duché de Bretagne, alors souverain et indépendant, dont la devise, toujours présente dans la mémoire collective, est : « Kentoc’h mervel eget bezañ saotret », qui se traduit en français par l’expression « Plutôt la mort que la souillure ».
Elle vient d’une légende selon laquelle une blanche hermine, poursuivie par des chasseurs qui auraient été menés par le roi légendaire de Bretagne, Conan Mériadec, préféra se laisser prendre plutôt que souiller son pelage en traversant une rivière boueuse. La duchesse Anne de Bretagne (ou, selon d’autres sources Alain II de Bretagne, dit « Alain Barbetorte »),  témoin de la scène, aurait ordonné que l’on relâche l’animal.
Suite à mai 1968, l’époque est aux luttes sociales. La Bretagne connaît une crise identitaire et une transition économique.
En 1970 Gilles Servat écrit des paroles guerrières, la chanson La Blanche Hermine, pour une prise de conscience de l’état de la Bretagne et une révolte souhaitée des Bretons. C’est devenu une chanson traditionnelle.

La Blanche Hermine dans notre CD Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , ,

Saint Nicolas – Riaumont 12 Décembre 2015

Comme chaque année, le Chœur Montjoie sera présent le 12 décembre 2015 au village de Noël des enfants de Riaumont (62800 Liévin) à l’occasion de la Saint Nicolas. Traditionnelle fête constituée de nombreuses animations (crèche vivante, expositions, spectacles, ombres chinoises, ventes de Noël, librairie, restauration, visites…),

article 2 riaumont le Chœur chantera à cette occasion. Saint patron de la Lorraine, saint Nicolas est particulièrement fêté dans le Nord de la France, mais surtout dans l’Est du pays, origine de sa popularité. Vous pouvez aussi écouter « La légende de Saint Nicolas » qui raconte le conte populaire associé au personnage.

La légende de saint Nicolas dans notre CD Chants de France VII

J’achète

 

Tags :
,

Edelweiss

Pionnier-legionLa Légion étrangère est une formation militaire d’élite composée de volontaires, essentiellement étrangers. Créée par Louis Philippe, roi des Français, elle œuvre lors de la conquête de l’Algérie en 1831.
Depuis 1831, plus de 35000 légionnaires sont tombés au champ d’honneur. Lyautey disait de la Légion : « On ne saurait proclamer trop haut les mérites de cette troupe admirable et la bonne fortune que c’est pour la France d’en avoir une telle à son service. »
Parmi ses faits d’armes, le plus emblématique reste la bataille de Camerone le 30 avril 1863 au Mexique, avec le capitaine Danjou et sa compagnie de 65 légionnaires, qui, fidèles à la parole donnée, se battront tous jusqu’à la mort, contre 2000 soldats mexicains.
C’est cet esprit de dévouement total que reflète les chants de la Légion, dont le Chant Edelweiss, symbole d’éternité, de pureté, de dépassement de soi, est aussi un chant de tradition des troupes de montagne, allemandes. Incorporés dans la légion étrangère, des soldats allemands popularisèrent ce chant qui fut intégré au répertoire français

Edelweiss dans notre CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , , ,

Le comte Charles-Hector d’Estaing

Charlesd_Estaing_1769Le comte Charles-Hector d’Estaing est connu pour sa participation à la guerre d’indépendance américaine. On connaît moins le début de sa carrière aux Indes. Après avoir brillamment combattu sur la côte de Coromandel, il se fait marin. Commence alors une des plus glorieuses pages de l’histoire de la marine française. En 1759, il s’embarque de l’île de France en prenant le commandement de deux vaisseaux avec au plus deux cents hommes, et fait voile vers le nord.
À Mascate, il enlève un navire anglais dont il renforce sa « flotte ». Il se dirige ensuite vers l’entrée du Golfe Persique et s’empare du fort stratégique anglais de Gombrum et du comptoir  de Bandar-Abbas en Perse. Huit mille Persans viennent au secours des Anglais.D’Estaing les repousse avec une poignée de soldats déterminés, et fait raser Gombrum en représailles. Puis il cingle vers Sumatra. En quatre mois, avec des moyens plus que limités, il fait tomber l’une après l’autre toutes les places britanniques de la côte ouest de l’île. Fort Natal tombe en premier le 7 février 1760, puis c’est le tour de Tappanoopoly, du fort Marlborough défendu par plus de 500 Anglais ; enfin des autres points d’appuis fortifiés : Saloma, Manna, Cahors, Groës, Ypou-Pali, Caytone, Saablat, Bautaar, La Haye. Outre un énorme butin, dont une grande partie doit être abandonnée ou brûlée faute de place dans les navires, de très nombreux prisonniers anglais seront débarqués à Batavia. Cette campagne spectaculaire met en possession du roi de France toute la côte ouest de la grande île. L’amiral d’Estaing se nomme alors à bon droit gouverneur des « forts et établissements français à la côte de Sumatra ».
Mais il lui est difficile de garder tout cela avec si peu d’hommes. Il décide donc de céder les territoires conquis aux Hollandais, alliés de la France dans cette guerre. Ceux-ci le remercieront… en lui permettant de retourner chez lui à ses propres frais. Il partira en Amérique où il deviendra, on le sait, un acteur important de l’indépendance des États-Unis. Il périra sur l’échafaud révolutionnaire. « Quand vous aurez fait tomber ma tête, envoyez-la aux Anglais, ils vous la payeront cher ! » déclara-t-il avant de mourir.

 Notre CD Chants de la Marine en Bois

J’achète

Tags :
, , , ,

notre nouveau CD: Chants des Chantiers de la Jeunesse

i01DAXX22XX.QXD« Compagnons Jacques m’a dit »…
Ils avaient 20 ans en 1940. Comme l’écrivit Victor Hugo, « Quand tout semble perdu, seul le chant reste ». Ce fut le génie du général de La Porte du Theil de mettre le chant choral au centre de la pédagogie des Chantiers qu’il fut chargé de créer, après la débâcle, par le chef de l’État. Il s’agissait d’encadrer la classe 40 puis celles qui suivraient, en zone sud et en Afrique du Nord, le service militaire ayant été suspendu par l’armistice.
Les Chantiers de la jeunesse, sans armes, apolitiques, animés par des cadres de réserve et d’active, formèrent 400 000 jeunes à la vie en équipe et au chant. Dispersés en pleine nature pour des chantiers forestiers, agricoles ou d’infrastructures, ils contribuèrent à pallier l’absence de plus d’un million de prisonniers de guerre en Allemagne.
Voici 21 chants des Chantiers, issus pour la plupart des répertoires militaire, scout et des provinces, ici rassemblés par le Chœur Montjoie, en hommage à ceux qui les chantèrent pendant – et longtemps après – la guerre (et dont les cadets fêtent leurs 90 ans !).
Comme l’écrit Louis Fontaine dans sa préface : « Le Chœur Montjoie fait revivre les années de tristesse et d’incertitude où, malgré tout, chanter était une forme de résistance non seulement à l’ennemi mais plus simplement au désespoir. […] Une occasion mélodieuse de ne pas oublier la façon très courageuse et très française dont 400 000 jeunes de chez nous firent preuve face à l’adversité avant, pour beaucoup, de reprendre la lutte. »

CD de 21 chants accompagné d’un livret de 32 pages en quadrichromie,comprenant une introduction du général de La Porte du Theil, les textes des chants et de nombreuses illustrations.

Chants des Chantiers de la Jeunesse

J’achète

Tags :
, , , ,

La guerre Inconnue – au bois le Prêtre

nov14Au bois-le-Prêtre, il y avait un bout de boyau à peu près neutre. Un Allemand d’un côté, un français de l’autre le surveillaient.

Par temps de neige ou de brouillard il était assez difficile de distinguer le welche du boche : du reste, par convention tacite, ils ne se faisaient pas de mal.

Un officier d’état-major visitait les lignes. Montrant le feldgrau, il interroge le poilu :

– Et ça, là-bas, qu’est-ce que c’est ?
– C’est l’autre con, mon capitaine.

Alexandre Arnoux
(Le Crapouillot, août 1930)

Rosalie dans notre CD Chants de Poilus 1914-1918

J’achète

Tags :
, , ,

Réveillez vous Picards

PicardieCe chant du XVe siècle accompagnait les troupes de Maximilien d’Autriche, lors de la guerre que celui-ci faisait à Louis XI, venu s’emparer du duché de Bourgogne, alors propriété de Charles le Téméraire.
Ce chant est l’hymne régional picard. II est issu de l’air chanté par les bandes de Picardie avant 1479 et leur rattachement à la couronne de France.
Les bandes de Picardie, bandes picardes ou bandes en deçà des monts sont, en France, les premières unités militaires permanentes et soldées de fantassins créées en 1479 par Louis XI copiées sur le modèle des bandes suisses.
La Picardie, l’Artois, la Bourgogne et la Franche-Comté, qui avaient appartenu à Charles le Téméraire, se liguèrent alors contre le roi de France.

Le chant Réveillez-vous Picards dans notre CD Chants d’Europe II

J’achète

Tags :
, , , ,

Le petit Grégoire

botrel_theodorThéodore Botrel, l’auteur du Petit Grégoire naquit à Dinan en 1869 et mourut à Pont Aven en 1925.

Issu d’une famille de forgerons, il fut employé aux chemins de fer avant de venir à Paris où, dans son costume breton, il devint immensément populaire. Ses chansons furent et sont encore chantées dans la France entière.

Grégoire fut publiée en 1901 dans son recueil Chansons de la fleur de lys et chante la gloire des chouans du sud de la Bretagne dont le chef, Jean Cottereau, était surnommé Jean Chouan car il ralliait ses hommes en lançant le cri du chat-huant !

Grégoire est devenu le symbole des paysans qui s’étaient rassemblés et armés pour défendre Dieu et le Roi contre la Révolution anticléricale et sanguinaire.

Pierre Chaumeil
(citation extraite de CFC édité par le Centre Henri et André Charlier, 1988,
en introduction au chant)

 

Notre CD : Chansons de la fleur de lys

J’achète

Tags :
, , ,

La guerre Inconnue – Pierre Mac Orlan

medailleC’est à Nancy, devant la gare de Jarville. Le 20e corps dont je fais partie est déjà engagé, le 2-6-9 embarque à son tour.

Les Nancéens dont l’émotion est tout à fait indescriptible, se tiennent tout près des régiments, derrière les faisceaux. Pas d’exclamation, pas de cris. La brigade coloniale (le 42e et 44e) défile. Les hommes sont tout à fait des hommes d’infanterie coloniale comme elle était avant la guerre, quand les longues moustaches n’étaient pas rasées. La clique sonne : Pour être soldat de marine…

Alors les professionnels s’arrachent leurs médailles coloniales et les lancent dans la foule. Les soldats crient : «  On va en chercher d’autres ! » C’est tout à fait conforme aux boniments historiques, mais c’est également vrai. Pour quelques raisons qui me paraissent inexplicables, je préfère ce souvenir à d’autres infiniment pleins d’esprit mais tout aussi inutiles.

Pierre Mac Orlan
(Le Crapouillot août 1930)

Encore un p’tit verre de vin dans notre CD Chants de poilus 1914-1918

J’achète

Tags :
, , ,

le samedi 24 Octobre 2015 – IVème Biennale Blanche

image biennale blanchecropped-logoLe Chœur Montjoie Saint Denis sera présent, le Samedi 24 Octobre2015 à la IVème de la Biennale Blanche organisée par Alain Texier, fondateur de la Charte de Fontevrault.

Nous vous attendons à l’ASIEM 6 rue Albert de Lapparent Paris 7e

 

Tags :
, , , ,

Le phare de Cordouan

Cordouan_01.09.2013Commencé sous Henri III, le plus vieux des phares de France illumine l’Atlantique, entre Charente et Gironde. mi-palais, mi-château, il défie les éléments.

Edifié sur un plateau calcaire que les vagues recouvrent à peine, le fier bâtiment, en pierre blanche de Saintonge, signale aux navigateurs l’entrée de la Gironde, mais aussi les dangers de cette embouchure, semée de rochers et de bancs de sable.

Il a une hauteur de 68 mètres, d’un diamètre à la base de 16 mètres, placé à 7 km en mer sur le plateau de Cordouan.

Cela fait plus de quatre siècles qu’il se tient là, entre la pointe de La Coubre et celle de Grave. Pour passer cette porte naturelle sans encombre, les marins doivent reconnaitre les écueils qui les guettent.

Vers 1360, Edouard de Woodstock, le célèbre «  Prince Noir », fait édifier, la première « tour de feu » pour améliorer la sécurité des navigateurs.

En 1584, un ingénieur de talent, Louis de Foix (1535-1606) se voit confier la lourde tâche de diriger les travaux de reconstruction. La réalisation de la plate-forme, indispensable au projet, a constitué le premier défi à relever pour l’architecte au XVIe siècle.

Son œuvre royale s’élève sur un premier étage en 1594. Grâce à Henri IV, le projet prend une tout autre dimension. L’architecte voit juste, sa riche décoration, digne des châteaux de la Loire, doit susciter l’admiration de tous.

En 1663 Nouvelle campagne de travaux est lancée par Colbert sous Louis XIV.

– 1782 améliorations du dispositif d’éclairage par Pierre Tourtille-Sangrain ;
– 1786 pour solutionner le problème d’éclairage, le projet d’exhausser le phare, de l’ingénieur Joseph Teulère (1750-1824) est approuvé par le maréchal de Castries, ministre de la Marine, afin d’augmenter la hauteur du phare de 60 pieds (19,80 mètres) ;
– Le 26 août 1790, le nouveau système d’éclairage est installé (douze réflecteurs paraboliques montés sur une armature tournante).

Le système d’éclairage s’est modernisé au fil du temps.

Au second étage, nous trouvons la chapelle, qui est la pièce la plus majestueuse du phare. Elle est surmontée d’une voûte percée de huit baies richement ornées et pavée du même marbre que l’appartement du Roi ( premier étage) et que la Salle des Girondins (troisième étage).

 

Notre CD Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , , , , , , , ,

Bourgeois et paysans – La guerre de Vendée

Le_VendéenDans ces provinces essentiellement rurales, la population souffre du renchérissement des denrées, qui contribue à la recrudescence de la misère.

En effet, en février 1793, les assignats ont déjà perdu la moitié de leur valeur, et l’écart entre le coût de la vie et la rémunération du travail s’est considérablement creusé.

A l’inverse, les bourgeois des villes et des gros bourgs se sont beaucoup enrichis dans le commerce des assignats. Composée de négociants, de juges, d’avocats, de fonctionnaires de l’Etat et de propriétaires, cette bourgeoisie hétéroclite détient le pouvoir économique et politique et, dans l’ensemble, a adhéré aux idées de la Révolution.

Les paysans bretons et vendéens sont beaucoup plus hostiles à ces patriotes nouveaux riches qu’à leurs anciens seigneurs.

 

Fleur de Reine dans notre CD Vendée 1792-1796

J’achète

Tags :
, , , ,

Amour de la Patrie (année 1900)

55464705– L’amour de la patrie s’appelle patriotisme. C’est un sentiment naturel : on aime son pays comme on aime sa famille.

– Le patriotisme est de tous les âges et de toutes les conditions : l’écolier qui s’applique à l’école, le cultivateur qui prépare les riches moissons, l’ouvrier qui peine à l’atelier ou dans la mine, la femme qui soigne son intérieur et veille sur ses enfants, l’écrivain, l’artiste, le savant dont les œuvres et les découvertes portent au loin la renommée du Pays, font preuve de patriotisme comme le soldat qui brave le danger sur les champs de bataille.

– Le vrai patriotisme doit être calme et éclairé : il ne doit pas tomber dans le chauvinisme, patriotisme aveugle qui nous inspire une idée exagérée de notre pays et peut entrainer à de graves dangers ; ni dans le cosmopolitisme, qui veut que l’on oublie sa patrie pour l’humanité. On peut aimer sa patrie sans pour cela haïr les autres peuples.

– Le patriotisme ne doit pas nous faire désirer les guerres de conquêtes, car les habitants des autres pays sont nos frères et ils aiment leur patrie comme nous aimons la nôtre ; mais nous devons toujours être prêts à repousser l’invasion étrangère et à combattre quiconque tenterait d’asservir notre pays.

– Français, nous devons aimer la France, notre belle patrie et apprendre à connaitre son territoire, ses institutions, son commerce et ses diverses industries ; mais nous devons aussi connaître la puissance des autres nations et faire notre profit des progrès et des inventions de tous les peuples. »

Texte affiché dans la classe que l’on pouvait lire fin 19e et début du 20e siècle.

Classe à Epineuil-Le-Fleuriel du Grand Meaulnes – Alain Fournier

Je t’aime ô ma patrie dans CD Chants d’Europe II

J’achète

Tags :
, , , ,

Le 26 Septembre 2015

chants militairesEn communion avec l’Union Nationale des Parachutistes, le Chœur Montjoie Saint Denis sera présent aux différentes manifestations du 26 septembre 2015 pour commémorer la

Saint Michel.

Matin:          Saint Louis des Invalides
Après-midi: Arc de triomphe
Soir:             Ecole Militaire

 

notre CD: Chants traditionnels des Paras

Tags :
, ,

Avant d’aller dormir

Feu_de_veilleeMagnifique « chant des complies » écrit pour la veillée. Il est la prière simple du campeur scout avant le couvre-feu.

L’homme de terrain plus proche de Dieu n’a rien à cacher : il se livre à son Créateur avec la confiance et la transparence d’un enfant. Sa prière participe naturellement à la communion des saints en s’étendant très chrétiennement jusqu’aux « méchants eux-mêmes, sans oublier nos morts »

Comment ne pas dormir la conscience claire sous la garde de ce Berger divin qui défend notre camp des rondes du malin esprit :

« Monte la garde, ô roi des guides
Afin que nous puissions demain
Ouvrir les yeux toujours limpides
Devant l’étoile du matin »

Rémi Fontaine
(citation extraite de CFC édité par le Centre Henri et André Charlier, 1988,
en introduction au chant)

 

Notre CD : Chants Scouts

J’achète

Tags :
, ,

Le clergé – La guerre de Vendée

messeL’Ouest catholique et royaliste manifeste très tôt une vive opposition aux bouleversements créés par les événements révolutionnaires de 1789.

La constitution civile du clergé, adoptée par l’Assemblée constituante du 12 juillet 1790, suscite une franche hostilité en Bretagne et en Vendée : plus de 80% des prêtres refusent de jurer fidélité à leur nouveau statut, et l’arrestation de nombre de ces prêtres réfractaires aggrave les tensions.

Les prêtes assermentés étant trop peu nombreux, beaucoup de paroisses restent sans curé, et l’exercice du culte prend un caractère clandestin.

 

La messe dans les bois dans notre CD Vendée

J’achète

Tags :
, ,

La Morale

02-anastasieLa morale était dispensée dans les classes primaires vers l’année 1900, on pouvait voir au tableau noir ce texte :

« Respectez vos maîtres, ils ont sur vous une supériorité incontestable, honorez-les, soyez leur soumis, conservez- leur l’affection et la reconnaissance que l’on doit à ses bienfaiteurs, car, après vos parents c’est à eux que vous devez le plus. »

Autre information sous forme d’affiche :

« Il est défendu
– De cracher à terre ;
– De mouiller ses doigts dans sa bouche pour tourner les pages des livres et des cahiers ;
– D’introduire dans son oreille le bout d’un porte-plume ou d’un crayon ;
– D’essuyer les ardoises en crachant dessus ou en y portant directement la langue ;
– De tenir dans sa bouche les porte-plumes, les crayons, les pièces de monnaies, etc. ;

Voulez-vous savoir maintenant pourquoi ces défenses vous sont faites ? demandez-le à vos maîtres qui vous donneront les explications nécessaires.

Souvenez-vous enfin que vous ne devez pas seulement obéir vous-mêmes à ces prescriptions, mais que vous avez encore le devoir de les faire connaitre à tout le monde. »

Un voyage dans la classe du Grand Meaulnes d’Alain Fournier 

 notre CD Chants de France IX

J’achète

 

Tags :
, , , ,

Moyen Âge

moyenageLe peuple du Moyen Âge prétendu si misérable chantait toute la journée, en labourant comme en filant, des chansons gaies comme la naissance du printemps, des chansons tristes, si belles qu’elles sont pour l’âme une consolation. Ce peuple, comme nous, subissait les privations, la maladie et la mort, comme tous les peuples de tout temps depuis le péché originel.

Mais ce peuple du Moyen Âge voulait vivre l’idée du bien qui était en lui. Chacun avec sa propre nuance en était possédé. Le roi saint Louis en était le modèle. Ce bien était la pacification de l’âme quoi qu’il advînt et par delà mort. C’est pourquoi il chantait ; et nous ne chantons pas. Ou bien ce que nous chantons périra sans laisser de trace et sans postérité.

Henri Charlier
(citation extraite de CFC édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

 

Notre CD : Chants du Moyen Âge

J’achète

Tags :
, ,

La Guerre Inconnue – sentinelle

sentinelleJe suis arrivé au front en mai 1915. Pour mes débuts on m’avait placé, vers minuit, en sentinelle à un croisement de chemins, non loin d’un cantonnement de la zone. Le caporal qui m’accompagnait me dit en me quittant :

– Voilà la consigne. Tu ne laisses passer que les gens qui ont le mot.
– Et quel est le mot ?
– Ça, mon vieux, je n’en sais rien. Démerde-toi !

Nuit tranquille. Par bonheur personne ne passait sur le chemin. Tout de même, à la fin, un motocycliste arriva. Je l’arrête impérativement.
– Le mot ?

Alors le garçon débonnaire cria :
– Austerlitz ! hé ! andouille !

Je n’ai jamais compris si c’était vrai. Mais, ce jour-là j’ai compris que la guerre durerait longtemps.

Alexandre Arnoux (Le Crapouillot, août 1930)

La Madelon dans notre CD Chants de Poilus 1914-1918

J‘achète

Tags :
, , ,

La Mort

cross-673648_640Evénement certain de notre avenir corporel, un jour elle viendra nous saisir. Les chrétiens la préparent chaque jour en prononçant son nom au moins cinquante fois. Un militant qui ne dit pas son chapelet quotidiennement s’illusionne sur sa préparation au combat.

Nous connaissons ni son heure, ni son jour, ni son visage, doux ou violent, ni sa fin, heureuse ou malheureuse. Nous ne la chantons pas pour elle-même ; elle n’est qu’un passage, un « après » et un « avant » du pèlerinage, « début d’éternité ».

Avant elle, il est temps de militer, de donner, de se dévouer pour servir, louer, glorifier Dieu, seul Maître du Temps qu’il nous donne.

En chantant La Mort nous gardons en mémoire tous les militants qui sont déjà partis, spécialement ceux qui sont tombés pour l’Honneur de servir.

Jacques Arnould
(citation extraite de CFC édité par le Centre Henri et André Charlier, 1988,
en introduction au chant)

 

Notre CD : Chants d’Europe II

J’achète

Tags :
, ,

Début de la guerre de Vendée

machecoulL’élément déclencheur de l’insurrection vendéenne est sans nul doute la levée en masse de 300 000 hommes décrétée par la Convention girondine le 23 Février 1793.

Ce décret exempte de l’enrôlement dans l’armée tous les fonctionnaires et les membres de la garde nationale qui sont mobilisés sur place.

La plupart des recrues virtuelles sont opposées à la conscription, et la majorité des Vendéens passe ainsi à la rébellion ouverte.

Les massacres de Machecoul, qui se déroulent à partir du 11 mars 1793, sont l’un des tout premiers épisodes sanglants de cette guerre de Vendée.

Située non loin de Nantes, capitale historique du pays de Retz, Machecoul, chef-lieu de district, est en 1793 une petite ville active de 3600 habitants, connue pour la prospérité de son commerce de grains et de farines.

notre CD Vendée 1792-1796

J’achète

Tags :
, , , ,

Saint Louis

st-louisIl disposait, ce grand roi, « du plus beau royaume qui fût sous le ciel » pour parler avec un chroniqueur de cette époque.

Et ce royaume, pour l’Europe du XIIIe siècle, était non seulement beau, mais vaste. Le roi de France était lui-même puissant et amplement pourvu des biens de fortune. Beau cavalier, il aurait pu mener, comme tel, vie plaisante et galante à l’exemple des brillants amateurs rassemblés autour de lui.

Délibérément et ardemment, il choisit de servir Dieu à l’exclusion de toutes ces idoles terrestres dont l’adoration perd les âmes sans remplir les cœurs. Baptisé à Poissy, il aimait qu’on l’appelât Louis de Poissy et, s’il eût été libre de ses actes, il n’eût point hésité à se faire moine.

Contraint par cette couronne posée sur sa tête à vivre dans le siècle, entouré d’un faste qu’il ne goûtait point et qu’il s’efforça toujours de réduire à l’indispensable, du moins régnait-il dans le seul dessein d’inaugurer sur cette terre, et tout spécialement sur ses terres, le royaume de Dieu.

Le spectacle offert par Louis IX pendant près de cinquante ans de ce XIIIe siècle, si vivant et si bouillonnant, est d’une incomparable noblesse morale.

Saint Louis fut, dans tous les sens du mot, un héros chrétien, un surhomme de la foi.

Extrait de France héroïque de Maurice Muret

 Saint Louis dans notre CD Chants d’Europe V

J’achète

Tags :
, , ,

Le pinard

Le_salut_au_pinard._R._Serrey._1917.Le pinard est un qualificatif argotique désignant un vin rouge. Il a comme synonyme « bleu », « bluchet », « brutal », « gingin », « ginglard », « ginglet », « gros qui tache », « jaja», « pichtegorne », « picrate », « picton », « pive », « pivois » ou « rouquin ».

Mais contrairement à ces autres mots d’argot, il a une histoire liée à la Première Guerre mondiale où il fut le vin des Poilus qui lui donnèrent son heure de gloire en le désignant comme « saint Pinard » ou « père Pinard ».

Dès octobre 1914, l’intendance avertie d’une prévisible guerre de longue durée, afin d’améliorer la vie dans les tranchées ajouta à l’ordinaire des troupes une ration de vin.

C’était l’acte de naissance du Père Pinard, un vin fort médiocre, qui avait « trop peu ou goût de rien ». Comme il fallait faire dans l’uniforme, le pinard du Poilu, c’est-à-dire le vin rouge, fut un assemblage de vins à faible degré (mâconnais, beaujolais, ou charentais), avec la production au degré élevé du (Languedoc-Roussillon, du Maroc, d’Algérie et de  Tunisie). Le seul but était d’atteindre 9° d’alcool.

Tout soldat reçut quotidiennement un quart de vin, approvisionnement relativement facilité par l’abondante vendange de 1914. Cette ration fut reconnue insuffisante et doublée par le Parlement, en janvier 1916.

 

Vive le pinard dans le CD Chants de Poilus 1914-1918 Le pinard

J’achète

Tags :
, , , ,

Reuze

Cassel_bafcop_carnavalReuze, en flamand signifie géant.

Le Reuze, c’est à Dunkerque, le géant Allowyn (rien à voir avec halloween), qui sort pour présider au carnaval la sortie de la bande des pêcheurs, tous les ans, en février.

La légende dit que la côte flamande a été attaqué par les Reuzes, à l’époque du roi Dagobert. Après avoir détruit et pillé Mardyck, Watten et Bourbourg (alors proches de la côte), ces géants barbus venus de la Scandinavie auraient attaqué Dunkerque, et auraient été repoussés une première fois par le peuple de pêcheurs. Leur chef, Allowyn, laissé pour mort sur la plage, aurait été converti par Saint Eloi, et aurait aidé les villageois à fortifier la bourgade, qui résistera par la suite aux assauts de ses anciens compagnons.

Ce serait là, l’origine de la puissance à venir de Dunkerque, au détriment des autres villes côtières.

Aujourd’hui, l’ancien bienfaiteur de la ville est représenté sous les traits d’un Reuze, un géant, pour les fêtes du carnaval, au son des cornemuses, des fifres, et des tambours.

Le chant du Reuze dans notre CD Chants du Moyen Âge

j’achète

Tags :
, , , ,

Le salut aux couleurs (scout)

KMBT_C454-20130911085847Le chant de compagnie et de troupe accompagne la cérémonie des couleurs suivant un rituel précis.

Les louvettes et louveteaux ont leurs propres chants de montée des couleurs. Il s’entonne par la compagnie ou la troupe, rassemblée en uniforme au pied du mât des couleurs, lors de leur montée matinale.

Dans certaines versions, « éclaireurs » est remplacé par « chevaliers ».

Le soir, la descente des couleurs ne donne lieu à aucun chant.

Deux coups de sifflet signalent le début et la fin de cette cérémonie, ce qui permetaux scouts /guides de stopper leurs activités pour saluer.

 

Le salut aux couleurs dans notre CD : Chants scouts

j’achète

Tags :
, , , , , ,

Marin

Léon_CouturierSi au hasard de votre vie, vous avez de la chance d’entendre quelqu’un d’entonner un chant marin, laissez votre cœur s’ouvrir et votre esprit vagabonder sur les océans du monde.

Peu de chansons sont plus pittoresques, plus poignantes que les chansons de marins. Alors.. marins de toutes régions, chantons ensemble et faisons vivre les traditions en communiquant notre patrimoine par les chansons !

Rappel :

Un marin est une personne dont la profession est de naviguer sur les mers et les océans.

Il existe plusieurs types de professions maritimes utilisant le terme « marin » :

– marin pêcheurs
– marin du commerce
– marin d’Etat (marine militaire)
– marin à la plaisance

Chant : et mon premier, c’est un marin notre CD Chants de France XII

j’achète

Tags :
, ,

Le nouveau départ

chasse(Fanfare, vers 1860)

L’arrivée au rendez-vous donnant lieu au « rapport» déterminant l’animal à « attaquer », on sonne « Le Départ ». L’attaque est lancée. Meute, cavaliers et suiveurs se mettent sur la voie que le valet de limier, tôt le matin, aura repérée avec des « brisées ». (Les « brisées » sont des branches cassées dont la cassure est disposée dans la direction que prend l’animal, marquant ainsi son passage. En fonction du nombre d’animaux, plusieurs brisées peuvent avoir été repérées.)

Si l’on juge que le cerf n’est pas dans son enceinte ou n’est pas courable, on change de brisée, par conséquent d’animal. Repartant sur une nouvelle voie, on sonne « Le Nouveau départ ».

 

Notre CD : La Chasse Chants et Fanfares

j’achète

Tags :
, , ,

Carmélites de Compiègne

BTR1Les carmélites de Compiègne sont seize religieuses carmélites cloîtrées condamnées à mort en juillet 1794 par le Tribunal révolutionnaire pour motif de « fanatisme et de sédition ». Arrêtées et condamnées au plus fort de la terreur, elles avaient, deux ans auparavant, fait le vœu de donner leur vie pour « apaiser la colère de Dieu et que cette divine paix que son cher Fils était venu apporter au monde fût rendue à l’Église et à l’État ». Leur mort paisible sur l’échafaud impressionnera les foules. Elles ont été béatifiées.

L’Histoire des carmélites de Compiègne conduites à l’échafaud le 17 juillet 1794, hommage posthume de sœur Marie de l’Incarnation. édité par Mgr Clément de Villecourt, chapitre VII, page 59, chez Thomas Malvin, imprimeur-libraire à Sens, 1836.

Ce cantique a été composé par des carmélites à la prison de la Conciergerie pour être chanté en montant à l’échafaud. Elles y renoncèrent au dernier moment pour ne pas courir le risque de faire croire à la foule des spectateurs de leur martyre qu’elles se seraient ralliées au dernier moment à la Révolution et qu’elles partaient en chantant La Marseillaise.

 

Chant : Hymne des Carmélites de Compiègne Notre CD : Chants de France XII

j’achète

Tags :
, , ,

Cap Horn

Herminie_au_CapHorn

L’Herminie au Cap Horn, par Auguste Mayer (1805-1890).

Cap Horn est le nom donné au sud de l’archipel du cap de la Terre de Feu, au sud du Chili, traditionnellement considérée comme le point le plus méridional d’Amérique, ce qui n’est pas strictement vrai.

Pendant de nombreuses années, il a été l’une des principales étapes des routes maritimes des navires à voiles, qui naviguaient à travers le monde, même lorsque les eaux autour du Cap étaient particulièrement dangereuses en raison du fort vent de travers, des vagues et de la présence des icebergs.

Avec l’ouverture du canal de Panama en Amérique centrale et du chemin de fer transcontinental en Amérique du Nord, l’utilisation de la route du Cap Horn a considérablement diminué.

Traditionnellement, un marin qui pouvait relever le défi du Cap Horn, recevait comme décoration une boucle d’oreille en or à l’oreille gauche ( du côté où il est confronté au cap dans le voyage traditionnel à l’est) et est autorisé à diner avec un pied sur la table, il peut aussi traverser le Cap de Bonne Espérance en espérant ainsi obtenir l’autorisation des deux pieds.

Notre CD Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , , , , ,

Conques

Abbaye_Ste_Foy_à_Conques_(01)Petit village au cœur de la vallée du Lot, cette étape incontournable des Chemins de Saint-Jacques recèle bien des trésors : autour des maisons à colombages, l’abbatiale Sainte Foy des XIe et XIIe siècles, ses 250 chapiteaux, ses vitraux contemporains de Pierre Soulages et son tympan aux 124 personnages sculptés dans la représentation du Jugement Dernier, mais aussi le trésor, celui de Sainte-Foy, reliquaire recouvert d’or et de pierres précieuses.

Le nom de Conques vient du site en forme de coquille échancrées par le torrent de l’Ouche et dominant la vallée du Dourdou.

L’abbaye de Conques se développa surtout à partir de l’arrivée des reliques de Sainte Foy, jeune martyre d’Agen au Ve siècle.

Conques était un grand centre de pèlerinages et une des principales villes-étapes sur la route de Saint Jacques de Compostelle, la via Podensis passant par le Puy-en-Velay.

Le monastère de Sainte-Foy atteignit son apogée au début du XIIe siècle, sous l’abbatiat de Begon III (1087-1107)

Notre CD Chants de pèlerinage à Notre dame

J’achète

Tags :
, , , , ,

Albert de Luynes

(Pont Saint Esprit 1578 – Longueville 1621)

Robert-Fleury_-_Charles_d'Albert,_duc_de_Luynes_(1578-1621),_connétable,_grand_fauconnierConnétable de France et favori de Louis XIII, petit fils de Léon de Luynes.

Page du roi Henri IV, il est ensuite attaché au dauphin, dont il gagne les faveurs grâce à son habilité à dresser les faucons.

Il pousse le Roi Louis XIII à se débarrasser de Concini en 1617. Il est l’âme du complot et fait exiler la reine mère Marie de Médicis,

Puissant, le favori du roi accumule les titres. En 1621 il est connétable. Après avoir pris Saumur et Saint Jean d’Angély, il échoue devant Montauban (aout à novembre 1621). Cet échec le perd. Le connétable meurt d’une fièvre contractée devant Monheurt.

(Source Perrin)

Notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

Cathédrale Notre-Dame de Chartres

Notre_Dame_de_ChartresLa cathédrale Notre-Dame de Chartres est considérée comme la cathédrale gothique la plus représentative, la plus complète ainsi que la mieux conservée, par ses sculptures, vitraux et dallage pour la plupart d’origine.

Grand lieu de pèlerinage, elle domine la ville de Chartres et la plaine de la Beauce, se dévoilant au regard à plus de dix kilomètres de distance.

L’actuelle cathédrale, de style gothique dit « lancéolé », a été construite au début du XIIIe siècle, pour la majeure partie en trente ans, sur les ruines d’une précédente cathédrale romane, détruite lors d’un incendie le 11 juin 1194 qui n’épargna que les cryptes, la façade occidentale et les tours.

Le Voile de la Vierge avait été providentiellement mis à l’abri dans le martyrium dit « chapelle de Saint Lubin » par des clercs. Après deux ou trois jours de déblayage, les sauveteurs et la relique furent retrouvés. En réchappèrent plusieurs parties réutilisées dans le nouveau projet. Les deux tours furent épargnées et ne subirent que des dégâts mineurs. Le portail occidental fut conservé ainsi que les trois baies de vitraux le surplombant. Un autre vitrail, « Notre-Dame de la belle verrière », fut aussi sauvé de l’incendie avant d’être remonté dans le déambulatoire.

La réédification de la cathédrale, sous la forme que nous connaissons aujourd’hui, débuta immédiatement. Certains architectes sont de nos jours connus, mais il faut prendre en compte une succession de maîtres d’œuvre venus d’autres chantiers contemporains.Toutefois force est de constater l’extrême rapidité du chantier et ce, sans rupture de financement. Dès les années 1220-1225, les chanoines s’installent dans leurs stalles, les voûtes étant terminées. Il faudra par contre plusieurs décennies pour compléter les pignons du transept, tout le gros œuvre, hormis les porches et les pignons, étant achevé en une trentaine d’années (1194-1225). En 1240, les vitraux étaient déjà réalisés et la consécration solennelle eut lieu le 24 octobre 1260.

La cathédrale a été construite par des ouvriers spécialisés, appelés compagnons, réunis en confréries ou fraternités. Ces derniers, payés à la tâche, ont parfois laissé sur les pierres quelques signes gravés, les marques de tâcheron qui sont leurs signatures.

Notre CD Chants de pèlerinage à Notre Dame

J’achète

Tags :
, , , , ,

Craonne

Monument de Craonne

Le monument aux morts de Craonne.

Ville du département de l’Aisne, au sud est de Laon en région Picarde.

La région de Craonne est le théâtre de combats très meurtriers pendant la Première Guerre mondiale. Les trois plateaux de Vauclerc, des Casemates et de Californie, qui constituaient l’est du Chemin des dames, sont conquis par le général de division Joseph Alfred Micheler le 4 mai 1917. Enlevés le 27 mai 1918 par les allemands, ils sont repris en octobre 1918 par l’armée du général Charles Mangin.

L’ancien village de Craonne a été complètement détruit au cours de la Première Guerre mondiale lors des différentes batailles du chemin des Dames.

Le nom de Craonne est rendu célèbre par la Chanson de Craonne, chant contestataire entonné par des soldats français durant la guerre entre 1915 et 1917 et, notamment, par des soldats qui se sont mutinés après l’offensive meurtrière du général Nivelle au Chemin des Dames en 1917.

La chanson de Craonne dans notre CD Chants de poilus

J’achète

Tags :
, , , , , , , ,

Chants de France XII

Poursuivant sa marche originale au pas cadencé, le Choeur Montjoie Saint Denis publie ce nouvel opus de la collection de chants d’Europe et de France : 21 oeuvres inédites, dont onze anciennes, sauvées de l’oubli, et dix nouvelles compositions. Plusieurs sont des armes dans le combat actuel de notre civilisation face à la sauvagerie.

Elles exaltent tour à tour les saints, les héros et les bénédictions. Les saints : le Christ, seigneur des armées, Marie, reine de France, Joseph, patron de la bonne mort, Geneviève, patronne de Paris et de la gendarmerie, Jeanne d’Arc, patronne de la France, les carmélites de Compiègne guillotinées en haine de la foi ; les héros : chouans et légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie au Levant, marins et gendarmes, résistants d’Orient face à l’islamisme et scouts sur leur lit de souffrance, enfants victimes des criminels ou des dérives de la société libérale des sans-Dieu ; les bénédictions: la nativité et la paix, l’avertissement du Christ à ceux qui scandalisent les petits, le mariage, la confiance en Dieu, l’appel à la miséricorde, la joie de festoyer et de marcher ensemble…

Et, pour l’éveil des vocations militantes, un extrait d’une fameuse prédication de Dom Gérard à Notre-Dame de Chartres explique la Chrétienté par la triple donation de Jeanne d’Arc le 21 juin 1429 à Saint-Benoît-sur-Loire.

Chantons avec le Chœur Montjoie Saint Denis !

J’achète

Pierre Coton

(Néronde, Forez 1564 – Paris 1626)

250px-Pierre_Coton_(1564-1626)Ancien théologien, le père Coton entre dans la Compagnie de Jésus en 1583, et séjourne en Italie avant de revenir en France. Reçu à la cour, il gagne la confiance d’Henri IV, devient son confesseur, l’accompagne dans les voyages, et obtient de lui le rappel des jésuites. Il refuse, par contre, tout honneur.

Soutenu par Marie de Médicis, il reste le confesseur du jeune Louis XIII après l’assassinat d’Henri IV, mais il sera disgracié lorsqu’ Albert de Luynes deviendra le favori du roi.

(Source Perrin)

Notre CD Chants d’Europe V, chant : Vive Henri IV

J’achète

Tags :
, , ,

Beaujolais

beaujolaisAncien pays de France situé entre le Lyonnais et le Forez au sud, le Mâconnais et le Charolais au nord, correspondant à une partie des départements de la Loire et du Rhône.

Sous les Carolingiens, le Beaujolais fait partie des possessions du comte de Forez et du Lyonnais. A la mort de Guillaume 1er vers 900, la baronnie passe dans la première maison de Beaujeu qui s’éteint en 1265.

Vers 1400 pour éviter la peine capitale, Edouard II cède le Beaujolais et la Dombes à son oncle Louis II de Bourbon. Confisqué au connétable de Bourbon en 1523, donné à Louise de Savoie, mère de François 1er, le Beaujolais est réuni à la couronne en 1531.

François II (1544-1560) le rend, en 1560 à Louis de Bourbon, duc de Montpensier. En 1626 Marie de Montpensier apporte, le Beaujolais, en dot à Gaston d’Orléans. La fille de ce dernier, la célèbre Grande Demoiselle, le lègue à Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV en 1693.

Erigé en comté, le Beaujolais reste dans la maison d’Orléans et son dernier titulaire est Charles, le plus jeune des frères de Louis-Philippe, mort à Malte en 1808.

Notre CD Chants de la vigne et du vin

J’achète

Tags :
, , , , , ,

Andreas Hofer

Andreas_hofer_mit_hutAndreas Hofer naquit en 1767 à Saint Léonhard in Passeier), dans le Tyrol du Sud. Son père était un aubergiste au Sandwirt et le jeune Andreas y apprit son métier. En négociant le vin en Italie du Nord, il apprit l’italien. Plus tard, il épousa Anna Ladurner et, en 1791 il fut élu au Landtag tyrolien.

il fut l’instigateur de la rébellion des montagnards tyroliens contre l’impérialisme bonapartiste et marqua le nationalisme pantyrolien.

Hofer devient commandant en chef et dirige ses troupes depuis Hofburg au nom de l’empereur d’Autriche. Le 29 septembre il reçoit une médaille impériale et une nouvelle assurance du soutien de l’Autriche au Tyrol.

Sa tête est mise à prix 1 500 florins. Franz Raffl, son voisin, le trahit et il est capturé par les troupes italiennes le 2 janvier 1810 dans un chalet d’alpage.

La légende prétend que Napoléon donna l’ordre d’un « juste procès avant de le descendre » (plus tard il confia à Metternich que Hofer avait été exécuté contre sa décision). Andreas Hofer fut fusillé à Mantoue le 20 février 1810. On raconte qu’après la première salve qui l’aurait seulement blessé il se serait écrié : « Ach, wie schießt ihr schlecht! » « Ah, comme vous tirez mal ! »

En 1823, les restes de Hofer furent rapatriés de Mantoue à Innsbruck. En 1834, sa tombe fut ornée d’un mausolée de marbre. En 1818, sa famille reçut une lettre de noblesse de l’empereur d’Autriche. En 1893, sa statue en bronze fut érigée au Bergisel (Innsbruck)

Hymne du Tyrol dans notre CD Chants d’Europe V

J’achète

Tags :
, , , , ,

Il y a 40 ans le 13 Avril 1975

cropped-logo.pngLe 13 Avril 1975 commençait la « guerre des 2 ans » à Beyrouth.

La BBC annonçait 15 morts dans un autobus chargé de palestiniens accusant les phalangistes de ce crime perpétré en riposte à l’assassinat dans le même quartier d’Ain el-Remmaneh de deux miliciens chrétiens gardant une église.

Ils ne furent pas 15, mais 26 victimes. Et cette tuerie fut la conséquence de plusieurs mois de violences, assassinats et enlèvements dont les auteurs, palestiniens, islamo progressistes, druzes, gauche communiste restaient impunis, l’Etat libanais étant faible.

 

Cette coalition pensait ne faire qu’une bouchée des chrétiens du Liban. Ils étaient d’ailleurs condamnés par les USA et l’URSS, et abandonnés par l’Europe. C’est sans compter sur la détermination et l’héroïsme des milices chrétiennes libanaises.

 

De chin dzaque

image1Cette complainte relate la tristesse des chrétiens auvergnats du XVIe siècle qui, partis en pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, retrouvent à leur retour leur Auvergne saccagée par les luttes entre catholiques et protestants.

Trouvant leur cité détruite, ou même parfois rasée, comme ce fut le cas d’Issoire, leur famille décimée, leurs amis disparus, certains jacquaires nostalgiques de la paix régnant en Espagne reprirent le camino francès.

Ce Chant dans notre CD Chants de France VII

j’achète

Tags :
, , , ,

Les cuirassiers

640px-Napoleon_Cuirassier_in_1809_by_BellangeLes cuirassiers sont des cavaliers lourdement équipés. Ils étaient protégés par un plastron, plus pour le 8e, une dossière, formant une cuirasse, ce qui leur a donné leur nom. Ils étaient armés d’une carabine, d’une latte, sorte de sabre droit et de deux pistolets. La puissance de leurs charges étaient telles, qu’ils étaient surnommés familièrement « Les gros frères » ou « Les hommes de fer » : Balzac, dans le Colonel Chabert et, Victor Hugo dans les Misérables ont décrit ces charges comme faisant trembler tout le champ de bataille.

La réforme de Napoléon Bonaparte du 1er Vendémiaire An XII (24 Septembre 1803) a transformé 80 régiments de cavalerie, dont 12 de cuirassiers. En 1807, le régiment passe de 4 à 5 escadrons avec un effectif de 1040 hommes. Malgré la suppression du 5 escadron en 1809, l’effectif ne diminuera pas. Un 13e et un 14e régiment sont constitués en 1810 et en 1812. La taille minimale des cuirassiers était fixée à 1.73m.

Les cuirassiers faisaient partie avec les carabiniers de la cavalerie lourde, par opposition aux dragons et lanciers (cavalerie de ligne), et aux hussards et chasseurs (cavalerie légère).

Les régiments étaient organisés en 2 compagnies de deux escadrons, à raison de 200 hommes par escadron.

La mécanisation du XXe siècle a transformé ces régiments en régiments de blindés. Certain on gardé le titre de régiments de cuirassiers et sont équipé des matériels blindés les plus puissant, tels que les chars d’assaut AMX30 et Leclerc.

(Source histoire du monde)

Chant : Les cuirassiers dans notre CD Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , , , ,

René Duguay-Trouin

le 10 juin 1673 : naissance de René Duguay-Trouin, corsaire français.

René_Duguay-TrouinRené Duguay-Trouin est un corsaire français, né le 10 juin 1673 à Saint-Malo. D’une famille d’armateurs bretons, il débute sa carrière en 1689 et reçoit, dès 1691, le commandement d’un navire. Il connait une ascension très rapide dans la hiérarchie maritime due à ses qualités de chefs au combat: capitaine de navire corsaire à 18 ans, capitaine des vaisseaux du Roi à 24 ans, chevalier de l’ordre de Saint-Louis à 34 ans, anobli à 36, chef d’escadre à 42. Il siège à 50 ans en 1723 au Conseil des Indes, et est nommé lieutenant général des armées navales en 1728, pour finir par commander les ports de Brest en 1731 puis de Toulon en 1736. Ses campagnes sont parmi les plus belles de l’histoire navale française. On estime à un peu plus de quatre-vingts le nombre de combats et d’abordages auxquels Duguay-Trouin participe ou qu’il dirige de 1689 à 1711, soit en moyenne près de sept par an.

De toutes les expéditions de Duguay-Trouin, la plus célèbre est la prise de Rio de Janeiro en 1711. L’objectif est d’intercepter la flotte annuelle de l’or qui part du Brésil vers Lisbonne.

Le retentissement de la prise de la ville est considérable en Europe, tout particulièrement chez les nations maritimes en guerre contre la France, donc les Anglais qui viennent d’essuyer un désastre complet dans une tentative de débarquement sur Québec. Ce succès a sans doute poussé les Anglais à signer la suspension d’armes du 17 juillet 1712. Duguay-Trouin fut acclamé en héros :

Il meurt le 27 septembre 1736 à Paris ; d’abord inhumé à l’église Saint-Roch de Paris. Retrouvés, ses ossements sont, en 1973, à l’occasion du tricentenaire de sa naissance, rapatriés de Paris jusqu’à Saint-Malo, et ré-inhumé à la cathédrale Saint-Vincent.

Notre CD: Chants de la marine en bois

J’achète

Tags :
, , , ,

Dimanche 22 Mars 2015 à Nogent sur Marne

le 22 mars 2015Le Chœur Montjoie Saint Denis sera présent pour rendre hommage à l’Armée française

le 22 mars 2015 de 13h à 18h à la Grande scène Watteau , 1 place du théâtre 94430 Nogent sur Marne.

Venez nombreux à cette journée parrainée par le  capitaine Dominique  Bonelli,

organisée par le Comité de Liaison pour l’Honneur Français.

Nombreuses personnalités pour animés Débats, témoignages de combattants, historiens, Officiers..

 

 

Tags :
, ,

La Marseillaise

dup5_pinelli_001fLe 25 avril 1792, quelques jours après la déclaration de guerre de la France à l’Autriche, l’officier de génie Rouget de Lisle (1760-1836), poète et musicien, alors en garnison à Strasbourg, compose Le Chant de guerre de l’Armée du Rhin à la demande du maire de la ville. Il s’inspire des textes du XVIIe siècle appelant à la défense du royaume et d’une musique de Mozart. Six couplets montrent que la patrie est à la fois la terre des ancêtres et celle de la liberté et de l’égalité, valeurs universalistes mais enracinées dans une terre qu’il faut défendre les armes à la main. Le chant parvient à Montpellier puis est repris par les fédérés marseillais en route vers Paris, où ils vont être acteurs de la chute de la monarchie aux côtés du peuple de la capitale le 10 août 1792. C’est pourquoi on l’appelle Hymne des Marseillais puis La Marseillaise. Elle est parfois qualifiée de sanguinaire, voire de raciste. En fait, elle est un chant de guerre contre toute forme de tyrannie.

 

Consacrée une première fois chant national le 26 messidor an III ( 14 juillet 1795), elle le devient définitivement sous la IIIe République, en 1789.

Chants de Poilus 1914-1918

J’achète

Tags :
, , , , ,

le 26 juin 1793 : préparation de la bataille de Nantes

Peinture : Siège de Nantes en 1793Le 20 juin, avant de quitter Angers pour Nantes, les généraux de l’Armée Catholique et Royale  ont adressé à la garnison de Nantes cet ultimatum :

« — Messieurs, aussi disposés à la paix que préparés à la guerre. Nous tenons d’une main le fer vengeur, et de l’autre le rameau d’olivier. Toujours animés du désir de ne point verser le sang de nos concitoyens et jaloux d’épargner à cette ville le malheur incalculable d’être prise de vive force : après en avoir délibéré en notre conseil, réuni au quartier général à Angers. Nous avons arrêté à l’unanimité de vous présenter un projet de capitulation dont le refus peut creuser le tombeau de vos fortunes, et dont l’acceptation, qui vous sauve, va sans doute assurer à la ville de Nantes un immense avantage et un honneur immortel. En conséquence. Nous vous invitons à délibérer et statuer que le drapeau blanc sera de suite, et six heures après la réception de notre lettre, arboré sur les murs de la ville. Que la garnison mettra bas les armes et nous apportera ses drapeaux. Que toutes les caisses publiques, tant du département, du district, de la municipalité, que des trésoriers et quartiers-maîtres, nous seront pareillement apportées : que toutes les armes nous seront remises : que toutes les munitions de guerre et de bouche nous seront fidèlement déclarées : et que tous les autres effets, de quelque genre que ce soit, appartenant à la République, nous seront indiqués et livrés, pour que par nous il en soit pris possession au nom de Sa Majesté Louis XVII, Roi de France et de Navarre, et au nom de Monseigneur le Régent du royaume. Qu’il nous sera remis pour otages les députés de la Convention nationale, présents en mission dans la ville de Nantes et autres dont nous conviendrons. A ces conditions, la garnison sortira de la ville sans tambours ni drapeaux : des officiers seulement avec leurs épées et des soldats avec leurs sacs. Après avoir fait serment de fidélité à la religion et au Roi, et la ville sera préservée de toute invasion, de tout dommage et mise sous la sauvegarde et protection de l’armée catholique et royale. En cas de refus, au contraire, la ville de Nantes, lorsqu’elle tombera en notre pouvoir, sera livrée à une exécution militaire et la garnison passée au fil de l’épée. »

La panique s’empare de la ville…

Chants de Vendée

Tags :
, , ,

Louis Antoine de Bougainville (1729-1811)

Louis-Antoine_de_BougainvilleNé à Paris le 11 novembre 1729 Louis Antoine de Bougainville, chargé par Louis XV et les Choiseul de restituer les Malouines à l’Espagne, en profite pour proposer d’accomplir un voyage de « circumnavigation ».

Le 5 décembre 1766, La Boudeuse appareille de Brest et, après avoir retrouvé L’Etoile à Rio de Janeiro, les deux bateaux entament un périple qui, après les Malouines, les conduit à passer le détroit de Magellan puis à accomplir de nombreuses escales dans l’archipel des Pomotou, puis à Tahiti.

Les Samoa, les Nouvelles-Hébrides, les Salomon et les Molluques accueillent successivement Bougainville et ses hommes. Ils reviennent à Saint-Malo le 16 mars 1768 après plus de 15 mois d’absence, riches d’une moisson de découvertes. Bougainville publie en 1771-1772 Description d’un voyage autour du monde.

Chef d’escadre pendant la Guerre d’indépendance américaine, Bougainville combat contre Hood à La Martinique.

Vice-amiral en 1791, il devient membre de l’institut à l’Académie des Sciences morales et politiques, puis sénateur sous l’Empire. Il meurt à Paris le 31 août 1811. Outre la plante qui lui fut dédié par Philibert Commerson, naturaliste (1727-1773), dont on a repéré six espèces en Amérique du Sud, Bougainville a laissé son nom aux Bougainvillidés, animaux marins cœlentérés de la classe des hydroméduses.

Chants de la marine en bois

J’achète

 

Tags :
, , , ,

La loi salique

Clovis , le fils de Childéric Ier.

Clovis, roi des Francs

Au Ve siècle, rédigée dans les dernières années du règne de Clovis, la loi salique est une succession d’articles qui s’enchaînent les uns après les autres, destinés essentiellement à régler les problèmes de procédure concernant les personnes et les biens. Le texte primitif sera plusieurs fois remanié jusque sous le règne de Charlemagne. Cette loi restera pour l’essentiel en vigueur au royaume de France pendant mille deux cents ans.

Chants du Moyen Âge

J’achète

Tags :
, , ,

La Confiance

Peinture de combat naval - l'abordage du Kent de Garneray (1836) musée de La Roche-sur-YonCe bateau de 18 canons fut construit à Bordeaux en 1799. Il affichait 491 tonneaux, 39 mètres de long . Sitôt lancée, il navigua vers l’océan Indien et l’île de France (Ile Maurice). A son arrivée à Port-Louis, les cosignataires du navire en offrirent le commandement à Robert Surcouf (1773-1827), un jeune marin intrépide de Saint-Malo qui opérait dans le golfe du Bengale depuis quatre ans. Le Malouin accepta, mais il s’ingénia à perfectionner le bâtiment.

En octobre 1800, avec La Confiance, Surcouf captura le Kent, un gros indiaman anglais de 1 200 tonneaux qui transportait en outre 250 soldats. Ce glorieux fait d’armes poussa l’Angleterre à mettre à prix la tête du corsaire. Le Kent fut ramené à Port Louis, puis vendu à un marchand danois.

En 1803, La Confiance fut capturée sur les côtes africaines. En 1816, toujours à flot, on la retrouve entre les mains d’un commerçant anglais qui était très fier de son célèbre bateau.

 

Chant : Le trente et un du mois d’août CD : Chants de France X

J’achète

Tags :
, ,

Notre -Dame de Consolation

ND de Consolation 001La statue de Notre-Dame de Consolation appartenait à Monsieur de Valfons, ancien capitaine revenu à la religion sous l’influence d’un prêtre de Saint-Roch, l’Abbé Guilleminet.

Lorsque ce dernier fut incarcéré aux Carmes, Monsieur de Valfons ne voulut pas le quitter et se constitua prisonnier avec lui.

Après sa mort héroïque le 2 septembre 1792 sa tante chercha à accomplir ses dernières volontés: donner à des Carmélites la statue de Notre-Dame de Consolation. Elle eut connaissance d’un groupe de Carmélites réfugiées rue Cassette et une brave femme du peuple s’offrit à porter la statue à destination, en la cachant dans une hotte.

Depuis, la statue n’a jamais quitté le Carmel dans toutes ses pérégrinations.

Carmel Sainte-Thérèse      69, avenue de Ceinture 94000 Créteil

J’achète

notre CD:  Chants de pèlerinage à Notre dame

 

Tags :
, , ,

La Guillotine

guillotineAu XVIIIe siècle, la peine de mort est remise en question dans toute l’Europe. Quand la Révolution s’empare de ce sujet brûlant, le roi a déjà supprimé la torture judiciaire. Or, les révolutionnaires maintiennent la peine capitale. Voulant cependant rendre l’exécution la moins inhumaine possible, ils adoptent la machine dont le principe est proposé par le docteur Joseph Ignace Guillotin, député à l’Assemblée constituante. La rapidité et la novation de cet engin, qui portera son nom, marquent les esprits, si bien que la guillotine devient l’emblème de la Révolution.

Chants de France VIII

Vendée 1792-1796

Tags :
, ,

Louis XVI, le roi martyr, le 21 janvier 1793

peinture : Louis XVI montant sur l'échafaud'Les dernières heures de la vie de Louis XVI se sont déroulées comme son existence : fidèle à lui-même, le roi est resté calme, posé, patient. Son procès s’est achevé le 16 janvier 1793, Louis « Capet » a été déclaré « coupable de conspiration contre la liberté et d’attentats contre la sûreté de l’Etat » et condamné à mort. La sentence doit être exécutée le lundi 21 Janvier.

La veille, on lui a accordé de revoir sa famille pour faire ses adieux à sa femme Marie Antoinette et à ses enfants ainsi qu’à sa sœur Elisabeth.

Réveillé à l’aube par son serviteur Cléry qui a improvisé un autel de fortune dans sa cellule, il entend une dernière messe, puis il remet à Cléry un sachet contenant des mèches de cheveux de ses enfants, ainsi que son cachet destiné au Dauphin et son anneau de mariage pour la reine.

Ce  21 janvier 1793, il est 9 heures, Louis XVI est conduit dans la cour du Temple, prend place dans une voiture couverte qui le mène jusqu’à la place de la Révolution, autrefois place Louis XV et future place de la Concorde.

Au pied de l’échafaud, il adresse un dernier mot à la nation : « Je meurs innocent ! Je pardonne aux auteurs de ma mort ! Je prie Dieu que mon sang ne retombe pas sur la France ! »

Chants de France VIII

Complainte de Louis XVI aux Français notre CD Vendée

Tags :
, , , , , ,

Louis XVI (Versailles 1754 – Paris 1793)

Francois_Callet_Portrait_de_Louis_XVI_huile_sur_toile   Louis XVI est un colosse mesurant 1,93 m, une stature de roi ! De son père qui admirait Montesquieu, il n’a pas hérité que la corpulence, mais également d’ un esprit ouvert et curieux. Louis XVI reçoit l’ éducation d’un prince éclairé. Il maîtrise le latin, l’ espagnol et l’allemand, et surtout l’anglais qu’il lit couramment. Les sciences l’ intéressent, et plus que toutes, la science maritime. Grand géographe, il se passionne pour la navigation, les innovations en matière d’instruments, et bien sûr les grandes explorations dans le Pacifique, comme celle qu’il confia à La Pérouse. Il aimait son peuple sincèrement, mais craignait plus que tout le pouvoir, qui lui échut à vingt ans, à la mort de son grand-père Louis XV.

Complainte de Louis XVI aux Français notre CD Vendée 1792-1796

Chants de France VIII

Tags :
, ,

Nos voeux pour la nouvelle année

cropped-logo.pngDes sourires, pour chasser la tristesse,

De l’audace, pour que les choses ne restent jamais en place,

De la confiance, pour faire disparaître les doutes,

Du réconfort, pour adoucir les jours difficiles,

De la générosité, pour se nourrir du plaisir de partager,

Des arcs en ciel, pour colorer les idées noires,

                                                                            Du courage, pour continuer à avancer !

 

 

Tags :

Chants de France VII

Jaquette du disque 'Chant de France VII' Fidèle à sa mission de redonner vie à l’extraordinaire patrimoine choral de la France que nous aimons, le Choeur Montjoie Saint Denis nous offre dans ce CD de Chants de France VII un florilège de vieux chants populaires. Dans ce nouvel album, on remarquera La légende de saint Nicolas, l’hymne de la ville de Montbéliard ou encore un chant de pèlerins auvergnats à Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que trois des plus célèbres chants de nos montagnes ( Montagne Pyrénées, Edelweiss, La Montagne) à apprendre aux jeunes.

Comme dans tous les chants d’Europe ou de France de sa collection, on y retrouvera également quelques-uns de nos plus beaux chants militaires chargés d’histoire comme Les Africains ou La Colonne, le chant du Premier régiment étranger de cavalerie.

«Cet album mérite bien son nom, Chants de France. Ces simples chansons nous disent plus long que tous les discours sur la condition et le caractère du Français», note avec justesse le général (2s) Marc Paitier qui préface le livret richement illustré de ce nouveau CD, dernier né du Choeur Montjoie.

Bonne nouvelle : les Chants de France sont de retour !

 J’achète

Tags :
, , , , ,

Le bon roi Henri – Henri IV

henri 4

Henri de Navarre a pour lui la légitimité conférée par la loi salique : Henri III, le dernier Valois, est mort sans héritier, c’est donc lui, un Capétien, descendant des Bourbons, donc de Saint Louis, cousin au 22e degré du roi défunt, que revient sans conteste la couronne de France.
S’il veut monter sur le trône, ce Prince protestant, doit poursuivre une lutte engagée depuis longtemps alors que Paris est aux mains des ligueurs catholiques soutenus par l’Espagne.
En même temps qu’il achète cher les alliances, Henri de Navarre enchaine les victoires. À Arques en 1589, à Ivry en 1590, où, au plus fort de la bataille, le Navarrais encourage ses troupes à se rallier à son « panache blanc ».
Paris résiste encore, mais Henri pour qui «  Paris vaut bien une messe » laisse entendre qu’il renoncerait au protestantisme pour ce convertir au catholicisme.
Le 25 juillet 1593 à Saint Denis, Henri IV abjure solennellement le protestantisme, Le 27 février suivant, c’est le sacre à Chartres, parce que Reims est toujours aux mains des ligueurs.

Notre chant : Vive Henri IV dans CD : Chants de France VIII

Tags :
, , , ,

Les fanfares

EquipageRallyeAraizeDiégoet-Pour  communiquer, il a fallu inventer des mélodies appelées fanfares. C’est  au marquis de Dampierre qui introduisit la trompe dans la Vènerie Royale, que nous devons la composition de la majorité fanfares encore utilisées à la chasse.

Les fanfares sont classées en 3 catégories :

– fanfares de circonstances,

– fanfares d’animaux,

– fanfare de Maîtres ou de Lieux.

Les fanfares de circonstances permettent de communiquer à distance entre veneurs en action de chasse. Il en existe une trentaine qui peuvent être sonnées lors d’un laisser-courre, selon les péripéties du jour et la chronologie des événements.

Tout commence au petit matin, au chenil : « le point du jour », puis « la sortie du chenil ». Au lieu du rendez-vous, vous pourrez entendre « le départ pour la chasse », « le nouveau départ », « la marche de vènerie », « l’arrivée au rendez-vous », « le départ du rendez-vous ».

Pendant la chasse proprement dite, « le lancé », « la vue », « le change », « les animaux en compagnie », le vol-ce-l’est (l’empreinte du pied de l’animal chassé), le débuché, la plaine, le rembucher, le changement de forêt, le relancé, le bat-l’eau (l’animal est à l’eau), la sortie de l’eau, l’hallali sur pied, l’hallali par terre, la mort ou si l’animal de chasse est  perdu, … la rentrée au chenil..

Les fanfares d’animaux ensuite,correspondent aux différents animaux pouvant être chassés à courre. Il en existe une bonne vingtaine. Parmi les plus fréquentes, nous pouvons citer celles se rapportant au cerf, au chevreuil, au daim, au sanglier, au laie, au loup, au louvart, au renard, au blaireau, au lièvre, au lapin.

Enfin, la dernière catégorie, la plus riche, comprend les fanfares de chaque équipage (équipages différents répertoriés à ce jour à la Société de Vénerie), la fanfare de chaque maître d’équipage existant ou ayant existé et les fanfares des lieux de vénerie (exemple: les adieux à la forêt de Paimpont). C’est au total un riche répertoire de plusieurs milliers de fanfares selon certains, qui auraient été écrites, pour le plus grand ravissement des oreilles de ceux  qui les écoutent.

 

Notre CD : La Chasse, Chants et Fanfares

Tags :
, , ,

Saint Michel, patron des parachutistes

Photo : ancien médaillon
Ainsi l’Ecriture sainte, la Liturgie et l’Histoire donnent à penser qu’il était difficile de trouver un « patron » se rapprochant davantage de l’esprit des parachutistes, de leur combat, de leur idéal.
Saint Michel est descendu du ciel pour combattre : il peut sans conteste être considéré comme le premier guerrier ayant emprunté cette voie. Si l’on établit une comparaison entre son mode de combat et celui des parachutistes, il existe de remarquables analogies. Ainsi quand l’Ecriture affirme : «  Un grand silence se fit tandis que le dragon combattait avec Saint Michel », il est difficile de ne pas trouver une ressemblance avec le moment de silence qui enveloppe les parachutistes au sortir de l’avion, entre le fracas des moteurs et le bruit des combats au sol. De même, les ailes de l’iconographie populaire sont le symbole de la rapidité d’intervention des troupes aéroportées qui reprennent cette figuration sur leurs insignes.
L’Eglise nous dit, dans sa prière : «  Que Saint Michel apporte la Paix et qu’il rejette en Enfer la guerre, source de larmes » n’est ce pas également le sort des parachutistes, qui combattent pour apporter cette paix, au prix fréquent de leur sacrifice ?
Le dossier établi avec soin et force détails par la Père Cata avec l’approbation des Pères Mulson et Jégo, est expédié aux autorités hiérarchiques militaires et ecclésiastiques en vue d’une décision de reconnaissance officielle du Saint patronage.
La première cérémonie officielle en l’honneur de l’archange, patron des parachutistes, a lieu le 13 juin 1948 dans la cathédrale de Hanoï.
La fête du saint est fixée au 29 septembre.

Notre CD : Chants des paras

Tags :
, , , , ,

Le Bosco

Dessin : Le bosco à la barreL’appellation Bosco est issue de l’anglais bosseman, qui était le contremaître chargé de la bosse, dernier cordage à retenir l’ancre avant de la mouiller.
Dans la marine de commerce, le bosco est le maître d’équipage et se situe hiérarchiquement entre les officiers et les membres de l’équipage. C’est un marin expérimenté dans la manœuvre, il a autorité sur les matelots et a des responsabilités d’encadrement. Quelquefois logé au pont officier, il prend cependant ses repas au poste des maîtres dont il a le statut comme les maîtres machine ou les maîtres électricien.
Dans la marine nationale française, l’habitude a été prise à tort d’appeler bosco tous les marins de la spécialité de manœuvrier (maneu selon la terminologie de la Marine nationale). En réalité le matelot est un gabier et à partir du
quartier-maître, le grade est complété par le nom de la spécialité : … de manœuvre (quartier-maître de manœuvre, maître de manœuvre…). Les manœuvriers sont chargés de la mise en œuvre et de l’entretien des apparaux de manœuvre (guindeaux, amarres, ligne de mouillage…) ainsi que de la drôme (les embarcations). À la mer, c’est un manœuvrier (et pas un timonier) qui tient la barre qui permet de gouverner. Le bosco qui est le « patron » des manœuvriers est généralement un officier marinier supérieur.

Le saint patron des manœuvriers est saint Michel, fêté le 29 septembre.

Notre chant la Carmeline dans notre CD Chants de la marine en bois.

Tags :
, , , ,

Saint-Vincent tournante

SaintVincentTournanteLa Saint-Vincent tournante est une fête viticole en Bourgogne, de grande renommée, se déroule le dernier week-end de janvier. Elle change de village viticole bourguignon chaque année (il y a 34 villages viticoles). Le village est décoré par ses habitants, notamment avec des fleurs en papier, des panneaux (par exemple : « Le vin, pour boire, l’eau, pour se raser ») et des scénettes avec personnages (aux nez rouges).
Apparues au Moyen Âge avec les « sociétés de secours mutuel » de chaque village viticole de Bourgogne, les manifestations traditionnelles de la Saint-Vincent avaient enregistré un déclin au début du XXe siècle avec la laïcisation de la société. Il n’y avait plus que quelques villages bourguignons qui les organisaient encore, la plupart sous forme d’un « repas de cochon ».
Le 22 janvier 1938 , la confrérie des chevaliers du tastevin relance les manifestations liées à la Saint-Vincent et organise la première Saint-Vincent tournante d’envergure à Chambolle-Musigny. Il n’y a que six sociétés de Saint-Vincent dans le défilé de 1938, mais elles sont 53 en 1965.
Puis la Saint-Vincent va évoluer et grandir avec les années. la Saint-Vincent va devenir trop importante à gérer, car elle déplace énormément de monde : environ 100 000 à 200 000 personnes sur deux jours.
Elle devient alors difficilement gérable financièrement, le budget pouvant dépasser le million d’euros, avec des contraintes de circulation et de sécurité.
Saint Vincent diacre de l’Eglise d’Espagne fut martyrisé en 304 par les païens. Il est le saint patron des vignerons.

Notre Chant : Buvons et Chantons (chant de tradition bourguignonne) dans le CD Chants d’Europe IV

Tags :
, , , ,

Henri IV (Pau 1553-Paris 1610)

Peinture : Henri IV à cheval livre bataille

Henri IV a apporté à la France la paix et la réconciliation, une prospérité sans égale.
Entre panache blanc et poule au pot, celui qui affirmait : « Je fais la guerre, je fais l’amour et je bâtis » a forgé le mythe d’un souverain attentif au sort de ses sujets, d’un administrateur prudent et avisé, enfin d’un séducteur, ce « Vert-Galant » qui le rend si français.
Le couteau de Ravaillac, qui en fait un martyr, sera l’ultime instrument qui construira la légende dorée d’Henri le Grand.

Notre chant : Vive Henri IV dans CD Chants d’Europe V

Tags :
, , , ,

Le foc

Picton

 

 

Le foc est le nom donné à la première voile d’avant triangulaire endraillée d’un voilier. Un grand foc à point d’écoute haut s’appelle un yankee, un foc dont la bordure descend au plus près du pont s’appelle un génois. Le plus petit foc (pour le mauvais temps) est appelé « tourmentin ».Autres voiles d’avant : le spinnaker (non endraillé), la trinquette (endraillée sur le bas-étai, donc derrière le foc). Dans la marine traditionnelle, les focs sont des voiles d’étai triangulaires établies entre le mât de beaupré (ou le bout-dehors) et le mât vertical qui le suit : misaine sur un trois-mâts ou une goélette, grand mât sur un cotre ou un ketch. De l’avant vers l’arrière du navire, on distingue alors le clinfoc, le grand foc, le petit foc, le faux foc et, sur certains navires, la trinquette. Dans certains gréements, on pouvait aussi hisser au-dessus un foc volant. Beaucoup de bateaux modernes sont dotés d’un enrouleur, sur lequel est endraillé un génois spécialement taillé pour cet usage et destiné à remplacer la gamme des focs traditionnels au fur et à mesure de l’enroulement. En fonction de la force du vent, ces différents focs doivent avoir une coupe de plus en plus plate et un grammage de plus en plus fort.

Notre chant : Le pont de Morlaix  dans notre CD Chants de la Marine en bois  Tags: 

Tags :
, , ,

Scout

TOMBELe scoutisme est un mouvement de jeunesse reposant sur l’apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l’entraide et le respect.
Son but est d’aider le jeune individu à former son caractère et à construire sa personnalité tout en contribuant à son développement physique, mental et spirituel afin qu’il puisse être un citoyen actif dans la société.
Pour atteindre cet objectif, le scoutisme s’appuie sur des activités pratiques dans la nature, mais aussi des activités en intérieur, destinées plutôt à un apprentissage intellectuel. Le scoutisme s’appuie sur une loi et une promesse et a une dimension religieuse.
Les membres sont appelés « scouts » (suivant le terme anglais d’origine) ou parfois « éclaireurs » (sa traduction) dans les pays francophones. Au sens strict, ces termes désignent les jeunes gens âgés de 11 à 14 ans ou de 11 à 17 ans (lorsque le mouvement est dit unitaire). Au sens plus large, les encadrants, les animateurs ou les anciens membres sont de scouts, ou « restent des scouts dans l’âme ». Dans les pays francophones, les plus jeunes sont communément appelés des « castors », « hirondelles », «louveteaux», « louvettes », «jeannettes », « baladins » ou « exploratrices » et les plus âgés des « scouts », « éclaireurs » « guides », « pionniers », « caravelles », « compagnons », « routiers »,  etc.
Le « scout » est connu du public par le port d’un foulard et d’une tenue plus ou moins complète selon les mouvements.

Notre CD: Chants scouts

Tags :
, , , ,

Henri III (Fontainebleau 1551- Saint-Cloud 1589)

Henri IIIDigne héritier des Valois, Henri, quatrième fils de Catherine de Médicis et d’Henri II, a le souci du paraître, le goût du faste et une préoccupation constante : maintenir l’éclat de la cour qui souligne la puissance du règne.

Personne avant lui n’avait donné tant d’importance à la maison du roi dont les effectifs sont considérablement

accrus.

Si les Français voient d’un mauvais œil la cour prendre une telle ampleur et grever d’autant le trésor royal, ils s’offusquent surtout de l’attitude du roi, de ses favorites, et  « des mignons » dont l’accoutrement efféminé fait scandale.

Le terme de « mignon » n’avait pas au XVIe siècle le sens péjoratif qu’on lui attribue aujourd’hui, il désignait un « serviteur des grands », un compagnon puis un favori.

Henri III règne sur un royaume divisé. Son implication dans les massacres de la Saint-Barthélemy lui valu la haine des protestants.

Le 1er aout 1589, un moine dominicain, Jacques Clément, parvient à approcher le roi qu’il assassine.

Avant de mourir, Henri III désigne Henri de Navarre comme son successeur : le futur Henri IV.

 

Chant : Complainte pour la mort d’Henri III dans CD : Chants de France VIII

Tags :
, , , , ,

Dimanche 13 juillet 2014  

Dans le cadre de l’émission Lumière de l’Espérance, diffusée en directe, sur Radio Courtoisie  le dimanche 13 juillet de 12h à 13h30,

et afin de rendre hommage à l’Armée Française Grégoire Boucher recevra Jacques Arnould chef du Choeur Montjoie Saint Denis qui présentera un résumé de l’histoire Militaire à travers un florilège de chants de soldat.

CF VIII

CPCDMA

 

 

 

 

Chants de France VIII:  Chants de Poilus:  Chants du Moyen Âge:

Tags :
, ,

Centenaire du premier conflit mondial 1914-1918

CPÀ l’approche du 11 novembre, le Choeur Montjoie Saint Denis rend hommage aux Poilus, en interprétant les chants des tranchées qu’ils murmuraient ou chantaient à pleine voix pour se donner du coeur à l’ouvrage, résister aux assauts de l’ennemi ou charger baïonnette au canon. En cette période de commémoration du 100e anniversaire des batailles héroïques de la Grande Guerre qui restent gravées dans nos mémoires (comme Verdun, la Marne ou la Somme), les combattants de 14-18 se devaient d’être honorés pour avoir défendu pied à pied notre terre de France, et notamment l’Alsace- Lorraine, et nous avoir légué un pays libre. Voilà donc : Chants de Poilus et autres refrains de la Grande Guerre Sur un même CD de 71 minutes, vous retrouverez ainsi la célèbre Madelon, la très émouvante Enfant de StrasbourgLa Marche lorraineSambre et MeuseRosalie, Le Bouquet d’YpresLa Chanson de Craonne ouVerdun ! On ne passe pas ! « Lorsqu’éclata la guerre, au début août 1914, revinrent tout naturellement sur les lèvres de tous les chansons patriotiques de l’après-1870, pleurant l’Alsace-Lorraine perdue et exaltant l’idée de la revanche, note Jean Bourdier dans sa préface. Puis d’autres refrains vinrent les rejoindre, directement inspirés par le conflit en cours, goguenards ou tragiques, amers ou triomphants, venus d’artistes en vogue ou montés spontanément des tranchées ». « Dans l’enlisante boue des Flandres comme sur la scène des cabarets parisiens, dans l’enfer de Verdun comme dans les rues de Montmartre ou de Belleville, la France entière chantait. » Nos Alliés anglais, américains et russes, comme les Allemands, ne sont pas oubliés dans ce CD… car ils chantaient eux-aussi !

Notre CD:  Chants de Poilus 1914-1918

Tags :
, , , ,

mercredi 9 juillet 2014 Choeur Montjoie

CE

CE IICE III

CE IV

 

 

Jacques Arnould, chef du Chœur Montjoie Saint Denis sera l’invité de Monsieur Vincent Beurtheret, ancien chef de service à France Culture. Cette émission sera diffusée le mercredi 9 juillet de 10h45 à 11h45 et rediffusée le même jour à 14h, le jeudi 10 juillet à 6 h du matin et le samedi 11 juillet à 18 h.

Monsieur Beurtheret, ancien chef de chœur et d’orchestre est un des meilleurs spécialistes français du chant et de la musique.

Cette émission permettra de mieux comprendre l’œuvre du Chœur Montjoie Saint Denis à travers la série des Chants d’Europe du I au IV, et à travers la série des Chants de France, qui lui a succédé à partir de 1995.

Radio Courtoisie 95.6

nos CD: Chants d’Europe I ; Chants d’Europe II ; Chants d’Europe III; Chants d’Europe IV

Tags: 

Tags :
, , ,

La trompe de chasse

Cor de chasseL’un des adjuvants auxquels la vènerie française doit un incomparable éclat est la trompe de chasse.
Avant la trompe, les veneurs usaient de cors ou huchets, en corne animale ou en métal, souvent richement travaillés et ornés. Avec cet instrument à une seule note.
La trompe de cuivre apparaît à la Vénerie de Louis XIV en 1680, elle est à un tour et demi (longueur déployée: 2,27 m, diamétre: 0,48 m, accord : ut). En 1723, le marquis de Dampierre emploie une trompe plus longue, mais toujours à un tour et demi (longueur déployée, 4,05 m, diamètre: 0,72 m, accord: ré). Le second modèle de Dampierre est de 1729, sa longueur déployée est de 4,545 m, elle est enroulée à deux tours et demi. Le Brun, fournisseur du roi, ayant lancé cette trompe au moment de la naissance du Dauphin, elle est nommée«à la dauphine». Ce modèle est utilisé jusqu’en 1815, année où la trompe à trois tours et demi fait son apparition ( même longueur déployée). Elle reçoit le nom de « à la d’Orléans », à la suite d’une commande de quarante trompes passées par l’aîné des fils de Louis-Philippe, le duc d’Orléans. Cette trompe, exécutée par Raoulx, a été perfectionnée par Périnet, qui l’a définitivement mise au point en 1855. Depuis lors, la trompe de chasse n’a pas varié, son port à cheval en écharpe a été rendu possible grâce au remplacement du tricorne par la cape de velours anglaise.
L’embouchure est en alliage à base d’argent. Chaque sonneur choisit l’embouchure qui s’accorde le mieux à son jeu et à ses lèvres.
La trompe de chasse, instrument à vent simple, donne les harmoniques d’un son fondamental.
Si les trompes de chasse ont enrichi la chasse à courre d’un ornement musical caractéristique, elles sont aussi et surtout un nécessaire langage pour les veneurs en forêt, indiquant les circonstances de la chasse, appuyant les chiens
ou appelant.

Chant : Chante ma trompe dans CD : La Chasse, chants et fanfares

Tags :
, , , , , , , , , , ,

Silvestrik

PlogonnecSilvestrig (ou Sylvestrik, Le petit Sylvestre) est la prière d’un père pour le retour de son fils.

Ce chant Breton du XVIIIe siècle est très célèbre depuis sa parution dans le Barzaz Breiz, recueil de chants (paroles et musique) traduits et annotés par Théodore Hersart de La Villemarqué.
Chanson de soldat pour une fois évoqué par ses parents, elle raconte l’histoire d’un père qui pleure son fils, Sylvestre, enrôlé dans l’armée ; mais l’absence se dénoue par son retour au bercail !
Sélectionnés de 17 à 35 ans en temps de paix, et racolés jusqu’à 40 ans en temps de guerre, les soldats s’engageaient pour huit ans et pouvaient « rempiler » deux fois, pour un total de 24 années.

 

Notre chant : Silvestrik dans notre CD Chants d’Europe VI

Tags :
, , ,

Amboise

Chateau amboiseLe château d’Amboise domine la cité blottie à ses pieds sur une étroite bande de terrain le long de la rive gauche de la Loire qui est édifiée au confluent de la Loire et de l’Amasse.
Les origines de son château remontent au VIIIe siècle. Charles VIII, qui a ordonné la reconstruction de la bâtisse, s’y tue accidentellement en 1498.
En mars 1560, il y eu lieu la conjuration d’Amboise, également appelée tumulte d’Amboise est un coup d’Etat manqué, organisé par des gentilshommes protestants pour s’emparer de la personne du roi François II et le soustraire de la tutelle des Guise. Il s’agit d’un événement qui annonce les guerres de religion à venir (1562-1598).

Notre CD Chants de France VIII

Tags :
, , , , ,

Aux Quatre Doctoresses

4 doctoresses

Nous sommes heureux de vous informer de l’ouverture d’une nouvelle librairie où vous pourrez trouver les CD du Choeur   Montjoie Saint Denis   

 

   

4 doctoresses

          AUX QUATRE DOCTORESSES 

          3 rue du Carmel  14100 LISIEUX

                                  Tél: 02 14 11 28 18    courriel: a4d@sfr.fr

 

     

Tags :

Jeanne d’Arc 1412-1431 – victime

bucherArc1Suit une période d’inactivité et de déceptions. Le 21 septembre 1429 le roi dissout l’armée royale. Le 23 mai 1430, devant Compiègne, elle est capturée par les Bourguignons. Le 25 mai 1430 l’université de Paris, acquise à la cause anglo-bourguignonne, fait des démarches pour qu’elle soit livrée à l’Inquisition. En novembre elle est vendue pour dix mille écus aux Anglais. Ceux-ci veulent obtenir sa condamnation pour hérésie afin de jeter le discrédit sur la légitimité du sacre de Charles VII.
De prison en prison et malgré deux tentatives d’évasion, elle est finalement enfermée peu avant Noël, les fers aux pieds, au château-forteresse de Bouvreuil sur les hauteurs de Rouen. Les Anglais confient l’instruction du procès pour hérésie à Pierre Cauchon, évêque de Beauvais, dont relevait Compiègne.
Le 9 janvier 1431, celui-ci ouvre le procès en matière de foi. Le 21 février, Jeanne, après s’être vu refuser la permission d’assister à la messe, comparaît devant un tribunal ecclésiastique composé de quarante-trois assesseurs, prêtes, moines et religieux, la plupart pro-Anglais.
Le 27 mai 1431 commence le procès ordinaire bientôt suivi du jugement. Parmi les soixante-dix articles d’accusation, reproche lui est fait de son insoumission à l’Eglise et du port de l’habit d’homme qu’elle avait choisi pour préserver sa pureté.
Le 30 mai, Jeanne apprend la sentence finale : elle sera brûlée vive. Jeanne n’avait que dix-neuf ans.
En 1436, selon ce qu’elle avait annoncé, Paris est libérée et le royaume de France rétabli dans son intégrité. En 1455, le pape Calixte III ordonne la révision du procès. Jeanne est réhabilitée en 1456, béatifiée en 1909 et canonisée en 1920. En 1922, sainte Jeanne d’Arc est proclamée patronne secondaire de la France par le pape Pie XI.

Chant: Carillon de Vendôme dans notre CD Chants d’Europe IV

Chant: La marche lorraine dans notre CD Chants de poilus

J’achète

Tags :
, , ,

Jeanne d’Arc 1412-1431 – mission

JdarcEn mai 1428, elle part avec son oncle Durand Laxart à la forteresse de Vaucouleurs, seule place forte demeurée fidèle au dauphin Charles, dans cette région de France totalement envahie par les Anglais, rencontrer le capitaine Robert de Baudricourt qui devant sa fermeté accepte de lui donner une escorte pour aller trouver le Dauphin ; et les habitants de Vaucouleurs, gagnés à la cause, l’équipent de pied en cap : tunique, éperons et cheval. C’était le 13 février 1429, elle avait dix-sept ans.
Après une chevauchée de onze jours (470 kilomètres) dont une bonne partie à travers les positions  anglo-bourguignons, la petite troupe arrive à Chinon où Jeanne rencontre celui qu’elle appelle « le lieutenant du Roi des Cieux » : Charles VII.
Les hésitations du Dauphin sont finalement vaincues, à la suite de nombreux examens et interrogatoires de Jeanne par les hommes d’Eglise à Poitiers. Ceux-ci ne trouvent « que du bien en elle », et Jeanne peut enfin partir en campagne.
Son armée se dirige alors vers Orléans, position clé que les Anglais veulent prendre afin de pouvoir envahir tout le sud de la France. Le 5 mai 1429 les combats sont violents mais Jeanne redonne courage à l’armée royale par son héroïsme contagieux, tandis que l’armée anglaise est de plus en plus démoralisée.
Arrive le 8 mai, jour anniversaire de l’apparition de saint Michel au Mont Saint Michel. C’est un dimanche, les deux camps s’alignent face à face mais Jeanne tient à faire respecter l’usage de la trêve dominicale. Au bout d’une heure, les Anglais tournent les talons et Orléans peut célébrer la levée du siège.
Suivent la campagne de la Loire et la victoire de Patay le 18 juin 1429. Malgré les atermoiements de ceux qui veulent négocier une trêve, Jeanne pousse le Dauphin à partir au plus vite à Reims où il sera sacré roi an la cathédrale, le 17 juillet 1429.

Jeanne d’Arc  dans notre CD Chants d’Europe III

Tags :
, , ,

Jeanne d’Arc 1412-1431 – enfance

jeannedarcbergere

Jeanne d’Arc est née le 6 janvier 1412, en Lorraine, au bourg de Domrémy dans le baillage de Bassigny qui relevait de la couronne de France (actuel diocèse de Toul). Ses parents tenaient une ferme près de l’église.

La France était alors en proie aux discordes intestines, les Armagnacs soutenaient le roi de France contre les Bourguignons, alliés à l’envahisseur anglais qui revendiquait le royaume de France et à une guerre longue et acharnée contre les Anglais qui occupaient tout le nord du pays jusqu’à Orléans, tandis que le dauphin Charles VII s’était réfugié à Chinon, doutant de sa propre légitimité.
Jeanne d’Arc a environ treize ans lorsque saint Michel lui apparaît à l’heure de l’Angélus. Il lui révèle sa mission, il lui demande, de la part du Roi des Cieux de lever le siège d’Orléans et de conduire le roi à Reims pour son sacre.

L’appel de Roland  dans notre CD Chants de France VIII

Tags :
, , ,

La sapine

chalandLa sapine est un bateau de Loire (XVIIIe- XIXe siècle) à usage unique.
Synonymes : saint-ramberte, salambarde ; est un bateau à usage unique qui a fréquenté la Loire de 1704 à 1860. Comme le courpet de la Dordogne est un bateau éphémère et rudimentaire, conçu pour un seul voyage, et fabriqué en sapin à Saint-Rambert-sur Loire, dans la région de Saint Etienne.
D’une taille approximative de 23 m sur 3.5m, elle transporte essentiellement du charbon stéphanois. C’est une version
allégée et bon marché du chaland de Loire. Au terme de son unique voyage, elle est démantelée, et son bois vendu pour la charpenterie ou le chauffage.

 la Carmeline  dans notre CD Chants de la Marine en bois

Tags :
, , , , ,

11 mai 2014 à Nogent sur Marne

HommageLe Choeur Montjoie Saint Denis sera présent pour rendre hommage aux combattants d’Indochine.

60ème anniversaire de Diên biên Phu.

Venez nombreux le Dimanche 11 Mai 2014 de 14h à 18h.

à la Grande scène Watteau 1 place du Théatre à Nogent sur Marne

Entrée gratuite

Journée parrainée par le colonel Jean Luciani combattant à Diên B

notre CD: Chants de paras

Tags :
,

Le 8 Mai 2014 récital à Bailly dans les Yvelines

 L’Union National des Combattants vous convie à un récital du Choeur Monjoie Saint Denis,

le jeudi 8 Mai 2014 à 20 heures à la salle des fêtes de Bailly (yvelines) .

LIBRE PARTICIPATION AUX FRAIS

Venez nombreux à notre rencontre pour évoquer  l’histoire de France par le chant militaire..

nos albums: Poilus, Paras, cavalerie

Tags :
, ,

Notre nouveau CD: Chants de foi, de fête et de guerre du Moyen Âge

Après des chants de Noël et des chants de chasse en 2012 et des chants de scouts en 2013, le Chœur Montjoie Saint Denis nous emmène cette année dans ces dix siècles autour de l’an mil ( du Ve au XVe siècles) –  le Moyen Âge et la Chrétienté, grâce à ces très beaux chants.

Ce florilège de dix-neuf chants et onze morceaux choisis de musique médiévale, interprétés fort joliment au luth, à la flûte et au tambourin, témoigne du bel ouvrage des anciens. Il nous plonge tour à tour en des lieux et des ambiances fort variées : de l’amour à la guerre, de la prière à la fête, du travail au récit d’événements glorieux.

Certains de ces chants sont très certainement inédits, tel ce splendide « Chant du dernier jour » composé pour l’an mil, retrouvé sur un parchemin provenant de l’abbaye d’Aniane. Tel encore ce « Jérusalem mirabilis » de la première croisade qui, n’en doutons pas, va retrouver grâce à ce disque une nouvelle notoriété dans les fêtes médiévales. D’autant que le livret richement illustré qui accompagne ce CD contient toutes les paroles de ces chants, y compris de ceux qui n’y sont que joués, pour en faciliter l’apprentissage sur un accompagnement musical de grande qualité.

« En avant donc sous les plis de la Montjoie, avec ces musiques et ces chants qui nous entraînent à la suite des saints et des héros, des rois et des paysans, des chevaliers et des artisans qui firent la France et la Chrétienté », comme nous y invitent, dans leur préface, l’écrivain Louis de Condé et le chef de chœur Jacques Arnould. Des chants de joie et de foi qui sont aussi à méditer.

 J’achète

Tags: ,

Tags :
, , , , , , , , ,

Le gabier

Le gabier est un matelot spécialisé dans les voiles, ou chargé de rendre les honneurs.
Un gabier était un matelot de la gabie (la hune, plate-forme intermédiaire dans les mâts des navires)Puis, par extension, un matelot spécifiquement affecté à travailler dans la mâture aux manœuvres et à l’entretien du gréement (mâts, vergues, voiles, manœuvres courantes et dormantes…). Sur les voiliers anciens, leur nombre était très important, du fait des très grandes surfaces de toile. Il visite le gréement, le raccommode au besoin, s’occupe des haubans et fait des nœuds inimitables. Ne se mélangeant pas au reste de l’équipage, il n’était pas rare, lorsque le temps était beau, qu’ils dorment même dans les hunes. Ils étaient affectés par équipes, sous l’autorité d’un chef de hune, à la manœuvre d’un mât. Les quarts étaient répartis alors entre « bâbordais » et « tribordais ».
Plus particulièrement chargés des voiles d’en haut, du service des hunes et du beaupré, ils étaient souvent spécialisés :
– gabier de misaine ;
– gabier de grande hune.
Dans le vocabulaire maritime traditionnel, un bon gabier est appelé gabier de premier brin, contrairement au gabier de poulaine qui est un mauvais marin.
Chargé des manœuvres les plus hautes, il perçoit par conséquent une solde plus élevée que les autres matelots. L’Encyclopédie Méthodique Marine de 1786 conclut à juste titre  « Les gabiers sont les meilleurs matelots de l’équipage d’un vaisseau (…) Le gabier commande aux autres matelots en haut et n’est point cependant officier-marinier ». La difficulté du métier, les risques, la longueur des voyages, l’arrivée des navires à vapeur ont fait que
les marins acceptant d’être gabiers sont devenus de plus en plus rares au long du XIXe siècle.

Chant : Jean-François de Nantes dans notre Chants de la Marine en bois

 

Tags: 

Tags :
, , , , , ,

1914 Charles de Foucauld  

La sainteté qu’appelait Barrès devant «  le flot montant de la grossièreté destructrice » resplendissait pour elle, là-bas, dans le Hoggar étincelant de lumière, où seul, vêtu de sa tunique blanche, l’ermite Charles de Foucauld était allé, en plein XXe siècle, épouser le silence et la pauvreté pour racheter nos obscènes inversions de la parole et du bien-être.
Tout redevenait pour elle signe d’une aventure miraculeuse vers laquelle elle se hâtait comme à des noces solennelles.

Extrait de « Le Temps de la colère » de R. Vallery-Radot, éditions Bernard Grasset

CD Chants de pèlerinage à Notre Dame notre chant Reine de France

 

Tags: 

Tags :
, , ,

1914 L’avant-guerre

Maurice Barrès

Que s’est-il donc passé ? Comment le sel en est-il venu à s’affadir à ce point ? Qu’on se rappelle le merveilleux printemps spirituel qui éclatait de toutes parts à la veille de la guerre : alors l’Eglise réapparaissait soudain dans sa gloire d’aïeule vénérable, d’auguste gardienne des antiques secrets du vivre et du mourir, et le monde étonné de l’avoir trop longtemps délaissée se tournait vers Elle. Claudel, le Cyclope subjugué par l’Enfant-Roi de Bethléem, recréait les premiers âges du monde dans sa grotte marine. Péguy, le pèlerin de Chartres, voyait l’Univers comme une paroisse de son Orléanais dans le giron de Dieu ; Jammes, l’Oegipan baptisé par saint François au bord du Gave béarnais, conviait toute la création à louer le Pain et le Vin changés au Corps et au Sang de Dieu ; Psichari, le centurion des déserts de l’Adrar, découvrait dans l’Armée l’image d’une soumission plus haute ; Augustin Cochin, le jeune chartiste doucement obstiné, démasquait le muffle de la Bête apocalytique « pleine  de paroles » sous les sept voiles du messianisme démocratique ; et sur le parvis des Gentils, ceux qu’on appelait en ce temps-là les apologistes du dehors renforçaient le chœur de ces croyants ; un Maurras saluait dans l’Eglise le temple des définitions du devoir ; un Barrès la défendait de toute son âme contre les vétérinaires et les épiciers républicains qui voulaient laisse tomber en ruines ses sanctuaires et, haussant le débat au-dessus de l’hypocrite jurisprudence où un Briand voulait le confiner, il montrait dans l’Hostie élevée par la main du prêtre «  une arme contre la bassesse, une flamme dont ceux qui la possèdent rendent témoignage qu’elle est leur trésor »

(Extrait de « Le Temps de la colère » de R. Vallery-Radot éditions Bernard Grasset)

CD : Chants de Poilus 1914-1918 chant: Ayez pitié Seigneur de ceux qui ne sont plus

 

Tags: 

Tags :
, ,

1914 Jeanne d’Arc et l’avant-guerre  

Qu’on se rappelle le merveilleux printemps spirituel qu’éclatait de toutes parts à la veille de la guerre.
La poésie appelait la liturgie pour la consacrer : la philosophie, la théologie pour l’accomplir ; la nature tendait les bras à la Grâce.
Toute une jeunesse, riche d’enseignes et d’armes parlantes, écoutait comme des mots d’ordre, ces incantations prophétiques qui redonnaient à la vie sa vertu légendaire. La France, à ses yeux, n’était plus cette idéologie emphatique d’avocats et d’hommes de lettres, nom de guerre ou alibi sentimental, selon les heures, de la Révolution universelle, mais une réalité spirituelle dont la vocation millénaire trouvait justement à ce moment-là son sens et son accent dans le culte de Jeanne d’Arc récemment béatifiée. En vain essayait-on de laïciser cette figure dont le charme impérieux captivait les plus rétifs au mystère en disant qu’elle incarnait l’âme populaire, il n’en était pas moins vrai que cette âme populaire s’exprimait dans une sainte et dont la mission temporelle très précise avait été de rendre, par la force des armes, le royaume de France au Capétien, et non à un autre, afin qu’il n’en gardât que la lieutenance sous la suzeraineté du Christ ; il n’en était par moins qu’à la ressemblance de son Dieu dans la Passion, la guerrière au cœur pur, condamnée par des princes des prêtres et des scribes de son Eglise, entraînait cette jeunesse à sa suite à invoquer dans les flammes de son bûcher les noms divins dont elle vivait et à embrasser sa Croix

(Extrait de « Le Temps de la colère » de R. Vallery-Radot éditions Bernard Grasset)

 

CD Chants d’Europe III chant Jeanne d’Arc

Tags: 

Tags :
, ,

Le ponton

Plusieurs définitions sont regroupées sous ce nom.
Pour la Marine : Le ponton est un grand bateau plat et ponté, employé pour divers usages dans les ports.
Autre définition, le ponton est une cale flottante qui sert de station pour les bateaux qui transportent des voyageurs.
Dans le domaine militaire : c’est un Pont flottant, ensemble composé de deux ou de plusieurs bateaux joints par des poutres et couverts de madriers, dont on se sert pour faire passer une rivière, un fleuve à des troupes.
Dans l’histoire, le ponton était un ensemble de vaisseaux démâtés, où l’on enfermait des prisonniers. Pendant les guerres du Premier Empire, beaucoup de prisonniers français furent enfermés sur des pontons en Espagne.

Notre Chant:  la vie des matelots dans le CD Chants de la marine en bois

J’achète

 

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Gwin-ardent (eau de vie)

L’eau-de-vie fut élaborée au Moyen Âge par des alchimistes qui tentaient de créer un élixir de longue vie. On lui a longtemps attribué des vertus médicinales, avec une certaine raison car le degré alcoolique de la plupart des eaux-de-vies en faisait d’excellents antiseptiques utilisables en internes.
Gwin ardent ou Gwin-ardant est un des nombreux noms de l’alcool en Bretagne.
Le bouilleur de cru est une personne habilitée à produire ses propres eaux de vie. Ce n’est pas une profession mais un statut qui découle du statut de propriétaire récoltant (ne pas confondre avec distillateur qui est une profession). Certains bouilleurs de cru bénéficient d’une allocation en franchise leur donnant droit à une exonération de taxes sur les 1 000 premiers degrés d’alcools pur qu’ils produisent. C’est ce que l’on nomme « privilège », et par abus de langage « droit de bouillir ». En France, depuis 1959, ce privilège n’est plus transmissible par héritage, et s’éteindra donc au décès des derniers détenteurs. Depuis 2008, les bouilleurs de cru ne bénéficiant pas du privilège sont taxés à 50 % sur les dix premiers litres d’alcool pur et ensuite à 100 %.

A la santé du Roi dans notre CD Chansons de la fleur de lys

J’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

Souviens-toi du vase de Soissons !

Clovis, c’est notre premier roi, celui à qui « tout réussissait parce qu’il marchait le cœur droit devant Dieu », comme l’a écrit Grégoire de Tours.
Quand les guerriers francs de Clovis s’emparent de Soissons en 486, la ville est mise à sac. Le butin est d’autant plus important que Soisson avait été épargné par les raids d’Attila. Comme le veut la coutume, la répartition du butin se fait par tirage au sort, sans distinction de rang, mais Clovis a appris de l’évêque de la ville, Remi, souhaite qu’un vase consacré échappe au partage et lui soit restitué. Soucieux de se ménager la collaboration des dignitaires ecclésiastiques dont il a compris toute l’importance politique, Clovis exige que la vase lui soit réservé, ce à quoi s’oppose l’un des guerriers qui brise le vase en lui lançant  « Tu n’aura rien, si ce n’est par la justice du sort ! »
Un an après, alors qu’il inspecte ses troupes, Clovis reconnait le soldat. Lui reprochant sa tenue négligée et le mauvais entretien de ses armes, il s’empare de la hache de l’homme et la jette à terre. Quant le soldat se penche pour la ramasser, Clovis lui brise le crâne avec sa propre hache en prononçant ces mots  : « C’est ainsi que tu as fait à Soissons avec la vase. »
Rapportée longtemps après par le chroniqueur Grégoire de Tours, l’anecdote vise avant tout à présenter Clovis, chef barbare, comme protecteur des biens de l’Eglise, et à légitimer son baptême à venir.

Chant : Prière des Francs notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Aigues-Mortes

Ville du Gard, au sud de Nîmes. Son origine remonte à saint Louis, qui recherchait une base de départ pour la croisade. Construite en 1241 sur le plan quadrillé des bastides, la ville est reliée à la mer par un chenal. Les fortifications et le donjon, aujourd’hui intacts, sont achevés sous le règne de Philippe III le Hardi.
Louis IX s’y embarque pour l’Egypte en 1248 et pour Tunis en 1270. La ville connaît une grande activité, amoindrie par l’ensablement du chenal, vers le milieu du XIVe siècle, et ruinée par la fondation de Cette (Sète) au XVIIe siècle.
Une entrevue entre François 1er et Charles Quint a lieu à Aigues-Mortes en 1538.
La tour de Constance sert de prison aux templiers, puis aux protestants réfractaires après la révocation de l’édit de Nantes.

Chant : Saint Louis dans notre CD Chants d’Europe V

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Croisades Louis IX ou Saint Louis

Se remettant presque miraculeusement d’une maladie qui faillit l’emporter en 1244, Louis IX voit dans cette guérison la main de Dieu. Il partira donc en croisade pour libérer Jérusalem.
En août 1248, il embarque à Aigues-Morte en direction de l’Egypte où il s’empare de Damiette. Mais la croisade tourne rapidement au cauchemar. Déjà décimée par les fièvres et une épidémie de peste, l’armée franque est taillée en pièces en février 1250 par les mamelouks à Mansourah. Le roi est fait prisonnier, libéré après un mois de captivité contre paiement d’une forte rançon. La septième croisade est un échec, Louis IX ne prendra pas Jérusalem.
Il s’affaire alors à consolider la défense des Etats latins d’Orient, mais la mort de sa mère Blanche de Castille en novembre 1252 la décide à rentrer en France où il est de retour un an et demi plus tard.
En 1268, les nouvelles en provenance de Terre Sainte sont alarmantes : les infidèles se sont emparés de Césarée, de Jaffa et d’Antioche. Louis IX se résout alors à une nouvelle croisade dans l’espoir de convertir l’émir de Tunis. Partie en juillet 1270, l’armée croisée débarque à La Goulette, aussitôt frappée par la dysenterie et le typhus avant même de pouvoir combattre. Le roi lui-même tombe malade et meurt à Tunis le 25 août 1270.
Cette ultime croisade du roi très chrétien était une expédition expiatoire « pour péché abattre ». la mort du roi frappe les esprits, et déjà l’idée du roi saint fait son chemin… Il sera effectivement canonisé le 6 août 1297.

Le Roy Louis dans notre CD Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Le roi justicier, Louis IX

Souvent il arriva qu’en été il allait s’asseoir au bois de Vincennes, après la messe, s’adossait à un chêne et nous faisait asseoir autour de lui. Et tous ceux qui avaient des affaires à juger venaient lui parler sans empêchement d’huissier ni d’autres. Et alors il leur demandait : «  Quelqu’un a-t-il affaire (un procès) ? » Et ceux qui en avaient se levaient. Et il leur disait : « Taisez-vous tous, on vous expédiera l’un après l’autre ». Le biographe Jean de Joinville nous a légué l’une des images les plus célèbres de nos manuels scolaires : celle d’un souverain attentif au sort de ses sujets, soucieux de faire appliquer la justice équitable pour tous. Et de fait Louis IX est un « justicier compulsif ».

Pénétré de sa charge à la fois royale et divine, il se veut un nouveau Salomon et entreprend de réformer en profondeur les rouages de la justice royale. Une enquête lancée dans tout le royaume en 1247 le convainc des abus trop nombreux dont se rendent coupables les baillis et les sénéchaux, et Louis IX exige que la justice soit désormais rendue « sans distinction des personnes ». La grande ordonnance qu’il édicte en 1254 interdit aux serviteurs de la couronne d’accepter aucune rémunération ni cadeau des justiciables et les contraint à demeurer sur place assez longtemps pour entendre toutes les parties. C’est également dans le sens d’une meilleure justice qu’il interdit la pratique du duel judiciaire, tout comme  il réprime la pratique abusive de l’usure. L’ordre que Louis IX fait régner est un ordre moral.

Saint Louis dans notre CD Chants d’Europe V

 j’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

Saint Louis (1214-1270)

Ses contemporains ont vu en lui un saint laïc, tant son comportement révèle un ascétisme rigoureux. Profondément pieux au point de respecter scrupuleusement tous les interdits de l’Eglise en matière de sexualité, Louis IX mange frugalement et boit peu, renonce volontairement aux mets raffinés pour des aliments de piètre qualité, mouillant sa soupe à l’eau froide si elle lui semble trop bonne… Il a horreur de l’injustice et du mensonge, du blasphème et des jeux de hasard, de l’ivrognerie et de la prostitution, néglige le faste pour lui préférer la simplicité, voire le dépouillement. Son biographe et compagnon Jean de Joinville a longuement insisté sur l’austérité de ce roi dévot qui aime à s’asseoir à même le sol et porte volontiers en guise de vêtement un modeste « surcot de tiretaine sans manche ». Le roi jeûne fréquemment et se lève la nuit pour entendre les matines, ne néglige aucun des offices de la journée, porte le cilice durant l’Avent et le carême et ne répugne jamais à laver les pieds des pauvres et des malades. Le roi Louis IX est un perpétuel pénitent qui aime Dieu… et sa mère Blanche de Castille.

Saint Louis dans notre CD Chants d’Europe V

 

 

Tags: 

Tags :
,

Il y a 800 ans naissait Louis IX ou Saint Louis

Cette année 800anniversaire de la naissance de Louis IX à Poissy en 1214
Le petit-fils de Philippe Auguste n’a pas à se soucier d’agrandir un royaume désormais puissant, il a toutefois à cœur d’en réformer l’administration. Son grand œuvre : une justice plus efficace et plus équitable pour tous ses sujets. Pénétré de sa mission divine, il agira toujours en roi très chrétien, marquant durablement les mémoires. Après lui, les rois de France seront tous « fils de Saint Louis », et la République, qui pourtant n’aime pas beaucoup les rois, en a fait un modèle de vertu dans sa conduite comme dans son gouvernement de la Nation.

Saint Louis dans notre CD Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, ,

Les montjoies  

Petites constructions en dur, abritant dans une niche, derrière une porte grillagée, une statuette de la Vierge, plus rarement d’un saint ou d’une sainte. Ces petits oratoires, lieux de prière, sont les témoins de la ferveur religieuse populaire, peut-être les témoins d’un passé très ancien. Les villageois y sont encore très attachés : en attestent les bouquets de fleurs fraîches entourant les statuettes.
L’étymologie la plus plausible est que le mot est formé sur un terme francique se décomposant en mount-gawi, du germanique munden : protéger et du gothique gawi : district, territoire. Protection, repère sur le chemin, un mot qui résonnait joyeusement à l’oreille du voyageur fatigué lorsque, sur son chemin, il trouvait une montjoie l’invitant à gagner un lieu de repos accueillant et chaleureux. A la fin du XVe siècle, Jean de Tournai mentionne, dans une de ses relations de pèlerinage, les montjoies, souvent de simples amas de pierres, qui lui ont évité de se perdre dans la neige : « Nous boutions nos bourdons bien souvent dans cette neige jusqu’au bout, pour savoir s’il n’y avait point de montjoie et quand nous ne trouvions rien nous nous recommandions à Dieu et allions toujours et quand nous oyons que notre bourdon cognait, nous étions bien joyeux car c’était à dire qu’il y avait une montjoie ». 

 

Chant : Ô Notre Dame de la joie dans notre CD Chants de pèlerinage à Notre Dame

 

Tags: 

Tags :
, , ,

21 janvier 1793 – 14/18 – Fatima et 2014 (fin)

« L’empereur Charles, dira plus tard Anatole France (1) a offert la paix, et on ne l’a pas écouté ; c’est le seul honnête homme qui ait paru au cours de cette guerre […] Un roi de France, oui, un roi aurait eu pitié de notre pauvre peuple exsangue, exténué, n’en pouvant plus. Mais la démocratie est sans cœur et sans entrailles. Au service des puissances d’argent, elle est impitoyable et inhumaine. »
En vous recueillant dans les cimetières militaires ou devant les monuments aux morts, souvenez vous de Notre Dame de la Paix, de Louis XVI, de Pie XI, de Benoît XV, de Charles d’Autriche et des petits enfants de Fatima. Bien des souffrances auraient été évitées sans ces méchants idéologues qui ont fait connaître l’enfer à nos pères et à nos mères.

(1) Anatole France est cité par Polzer Hoditz dans « Kaiser Karl » Vienne 1929, pages 302 et 355.

Chant : Prière pour la Paix   notre CD Chants scouts

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

21 janvier 1793 – 14/18 – Fatima et 2014 (suite)

Comment expliquer le refus de la République d’accueillir l’offre du Tsar Nicolas II de fournir 2 millions de soldats au secours de nos armées sur le front français ? (c’était, je crois en 1915)
Comment expliquer aussi la surdité de la République aux appels du Pape à la paix ? cette paix était possible grâce au souhait de l’empereur Charles d’Autriche de mettre fin à la guerre dès son sacre (novembre 1916) et à l’été 1917. L’Empire austro-hongrois signant la paix, l’Allemagne aurait été contrainte.
Mais l’idéologie révolutionnaire voulait la fin de l’Empire catholique austro-hongrois, de l’Empire chrétien de Russie et la révolution en Allemagne.
C’est précisément le 13 juillet 1917 qu’après la vision de l’enfer, les trois enfants de Fatima reçurent le message annonçant la Deuxième Guerre mondiale, la famine, les percutions et la révolution « russe » de 1917, si on ne faisait pas ce que Elle, la mère de Dieu, demandait.

CD : Chants de Pèlerinage à Notre-Dame notre chant : Ave Maria de Fatima

J’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

21 janvier 1793 – 14/18- Fatima et 2014

Messe de réparation le mardi 21 janvier 2014 à 10 h place de la Concorde à Paris

« Ah, la République vous dépense du sang comme l’eau claire », s’écriait Joseph de Maistre en 1794, en songeant aux 70 000 morts qu’avaient coutés l’éphémère conquête du piémont par les armées de la Révolution.
Alors que nous entrons dans ces quatre années de commémoration de la Grande Guerre, comment ne pas y voir une conséquence dramatique du « suicidaire assassinat » du Roi Louis XVI le 21 janvier 1793 ?
La chute de la Royauté remplacée par la dictature idéologique irresponsable nous amena cinq invasions en 200 ans, si amèrement payées par nos familles.

Chant : complainte de Louis XVI aux Français dans CD : Vendée 

 

Tags: 

Tags :
, ,

Jean IV de Bretagne

Dit Jean le Vaillant ou Jean le Conquéreur est né en 1339 et décédé en 1399 à Nantes.
Elevé à la cour d’Edouard III d’Angleterre, Il est le premier enfant de Jean de Montfort et de Jeanne de Flandre. À la mort de son père en 1345, en pleine guerre de succession, il devient comte de Richmond et de Montfort ainsi que Duc de Bretagne en compétition avec Charles de Blois jusqu’en 1364. À la suite de la victoire finale du parti anglo-breton lors de la bataille d’Auray, il est reconnu par le traité de Guérande signé le 12 avril 1365 comme seul duc de Bretagne.
Il se vit attaquer par le roi de France Charles V sans que la noblesse bretonne ne le défende. Il dut alors s’embarquer pour un nouvel exil en Angleterre.
Charles V confisqua le duché en 1378 et tenta de le réunir à la couronne au mépris des droits de Jean IV. La noblesse bretonne révoltée rappela Jean IV qui débarqua avec les troupes anglaises à Dinard le 3 août 1379 et reprit le contrôle du duché. Ce retour triomphal du duc de Bretagne en ses terres est le thème de la chanson traditionnelle « An Alarc’h » (le cygne en breton).

 Le Cygne de Montfort dans notre CD chants d’Europe II

j’achète

 

Tags: 

Tags :

Aide, aides

LouisFélixContribution essentielle du droit féodal, l’aide participe, avec le conseil, de l’ensemble des services que le vassal doit à son suzerain. Assez imprécis à l’origine, ces services comportent bientôt deux aspects : l’aide militaire et l’aide financière, relevant à partir du XIe siècle de règles de plus en plus formelles.

Avec le déclin de la société féodale, les aides perdent de leur caractère traditionnel.
Philippe Auguste (illustration) est le premier roi de France à en prescrire de nouvelles, destinées à faire face à la commune nécessité, aux frais extraordinaires de guerre, à la défense du royaume. Les aides sont souvent perçues par les seigneurs en lieu et place du fisc, le roi pour se les attacher leur cédant une partie de l’impôt levé sur les taillables.
Au cours de l’Ancien Régime, les aides prennent la forme d’un impôt sur les produits de consommation, sel, huiles, papier, la marque des fers, de l’or et de l’argent, des cartes à jouer, et frappent plus particulièrement la production principale d’une région. Les droits d’aides seront abolis par la révolution.

Notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
,

VOEUX POUR LA NOUVELLE ANNEE  

À quoi donc serviraient
Un pont qui n’enjamberait pas,
Une lumière qui n’éclairerait pas,
Une eau qui ne désaltèrerait pas,
Un maître qui n’enseignerait pas,
Un peuple qui ne chanterait pas,
Et une France qui… ?
« Comme en 14 », chantons la France, son indépendance, sa liberté, pour qui tant et tant sont tombés. À l’heure de la confusion générale annoncée par la Très Sainte Vierge Marie à Fatima en 1917, nous gardons au fond du cœur la joyeuse espérance! « À la fin mon Cœur Immaculé triomphera ».

Tags: 

Tags :
, , ,

Sarie Maré (1840-1877)  

Sara Johanna Adriana Maré, née à Uitenhage, colonie du Cap le 10 mai 1840, avait épousée Louis Jacobus Nel en 1857 à Pietermaritzburg. Elle mourut en 1877, âgée de 37 ans après avoir donné naissance à son 11e enfant et fut enterrée près de Stanger. Quand la chanson « Ellie Rhee » fut adaptée par les Boers en « Sarie Maré », cela aurait été pour rendre hommage à la mère de Paul Nel, chapelain des boers sur les champs de bataille, qui racontaient le soir, au coin des feux de camp, son enfance dans la brousse sud-africaine au côté de sa mère, morte très jeune.
La chanson qui l’immortalise est devenue célèbre pendant la guerre des Boers.
Depuis 1953, Ô Sari Marais est l’hymne des Royal Marines.

Ô Sari Marais dans notre CD chants d’Europe II

J’achète

 

Tags: 

Tags :

Ce que c’est qu’un drapeau

Et quand l’office est terminé et qu’après une dernière prière pour mes morts chéris et pour tous ceux que j’aime, je sors de l’église et descends les marches du parvis, je remercie encore une fois le Dieu de bonté qui m’accorde la grâce d’achever ma vie en bon chrétien, en bon Français, de mêler sans cesse ces deux sentiments dans mon cœur et de regarder le ciel à travers les glorieuses déchirures du drapeau.

(extrait de la messe du patriote de François Coppée)

notre CD: Chants des Poilus et autres refrains de la Grande Guerre

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Quand Jesus mourait au calvaire

rubens_crucifixion1-211x300

Mais une sonnette vient de retentir, le prêtre va consacrer l’Hostie. J’interromps mon oraison patriotique, je ne veux plus penser à présent, qu’à la Tragédie du Calvaire. Je ne veux plus que souffrir, autant que possible, avec le Divin Crucifié et le supplier de m’admettre un jour auprès de Lui dans l’éternelle Lumière. Car même toi, chère de douce France, tu n’es pour le chrétien qu’un lieu d’exil, dans lequel il attend le Paradis, la Patrie suprême, la Patrie universelle…

(Extrait de la messe du patriote de François Coppée)

notre CD Chants de pèlerinage à Notre Dame

j’achète

Tags: 

Tags :
, ,

Douce nuit, Sainte nuit

t3TNpYk_lcWWVY_151-stille-nacht-kapelle-winter-300x231

Douce nuit, Sainte nuit est un célèbre chant de Noël. Il a été chanté pour la première fois le 24 décembre 1818 dans l’église Saint-Nicolas d’Oberndorf bei Salzburg en Autriche.
Le chant a été écrit en 1816 par l’Autrichien Joseph Mohr qui était alors prêtre dans les Alpes autrichiennes. La musique fut composée par l’organiste autrichien Franz Xaver Gruber en 1818.
Les raisons de la composition du chant ne sont pas certaines. Une hypothèse est que l’orgue vieillissant de l’église n’étant plus en état, J. Mohr et F. X. Gruber décidèrent alors de créer un chant destiné à être accompagné à la guitare.
Il existe plus d’une centaine de traductions de Stille Nacht, heilige Nacht.

 

Douce nuit, Sainte nuit dans notre CD Chants populaires de Noël

 

Tags: 

Tags :

De l’océan de honte

e6f3c__sainte-genevieve-166x300

Mon Dieu, ayez pitié de la France, de votre France, vous qui, pour son salut, avez suscité Geneviève et armé Jeanne d’Arc du glaive d’un de vos archanges! Sauvez-la en cette heure douloureuse où ses malheurs l’éclairent sur ses fautes, où elle rêve de les réparer, où l’on sent palpiter en elle une renaissance de foi.

(extrait de  la messe du patriote de François Coppée)

 

notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags: 

Tags :
, , , ,

La Catholique

Chaque jour dans ma prière et surtout pendant le Saint Sacrifice de la messe, je prie pour ma pauvre et bien aimée France et j’espère fermement que bientôt la grande nation se relèvera par un de ces mouvements spontanés et irrésistibles où l’on reconnaît le geste même de la Providence.
Ô mon Dieu, non, c’est impossible, vous n’abandonnerez pas ce noble pays qui a tant fait jadis pour votre gloire, qui a mérité d’être appelé votre soldat, et dont toutes les églises et toutes les cathédrales tendent vers vous leurs flèches et leurs tours comme des bras suppliants.

(extrait messe du Patriote de François Coppée)

Notre CD Chants d’Europe IV

j’achète

Tags: 

Tags :
, , , ,

Curia Regis (Cour du roi) – Conseil

Organe principale du gouvernement monarchique au Moyen Age, la Cour du roi rassemble les grands autour du roi pour l’assister dans sa tâche administrative et politique, le  “conseil ” étant un des devoirs essentiels du vassal vis-à-vis de son suzerain.
La Cour du roi est, à l’origine, composée presque exclusivement d’évêques et de comtes, représentants de la haute aristocratie. Mais la dissociation territoriale, qui caractérise le XIe siècle, entraîne l’irruption en son sein de plus petits vassaux, essentiellement des châtelains de l’Ile de France, qui, trop turbulents, sont à leur tour écartés au profit de quelques fidèles, dont le roi fait ses grands officiers (sénéchal, bouteiller, chambrier, connétable).
Sa compétence est, à l’origine, universelle mais, devant la complexité croissante des affaires gouvernementales, elle se scinde en plusieurs organes spécialisés : de la Curia Regis proprement dite dérive le Conseil du roi,  “ la cour en sa fonction de conseil”.
Tandis que, dans la seconde moitié du XIIIe siècle, les sections judiciaires et financières de la Curia se constituent en chambres souveraines qui sont respectivement le parlement et la chambre des comptes

notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :

Lorraine

Ancienne province de l’Est de la France qui inclut les départements de la Meuse, La Moselle, la Meurthe et Moselle et les Vosges.
Terre de liaison, de molles ondulations caractérisent un paysage verdoyant, à dominance de prairies, notamment à l’ouest et au sud, qui se prolonge très naturellement en direction du Luxembourg et de la Sarre d’un côté, vers la Champagne, le plateau de Langres et la Franche-Comté de l’autre.
La Moselle, la Meuse et leurs affluents, ceux de la Saône supérieure également, innervent toute la région en une multitude de stries qui sont autant de voies de communications.

Chant : Alsace-Lorraine  dans notre CD Chants de Poilus

 

Tags: 

Tags :

Le madras

Le madras est une étoffe à chaîne de soie et à trame de coton, de couleurs vives, originaire de la ville de Madras, l’actuelle Chennai, capitale de l’Etat de Tamil Nadu en inde du sud.
C’est un tissu de fibres de bananier, puis de coton et de soie, aux fils de couleurs vives formant des carreaux ou des rayures.
Par extension, le madras est un fichu coloré souvent porté par les femmes créoles, à partir de la colonisation par les Européens, au XVIIe siècle, de certaines îles comme pour la France, les Antilles et l’Ile de la Réunion.
Ce coton léger, de texture simple, se froisse facilement. Il est tissé en plusieurs couleurs qui forment des carreaux ou des dessins, et sert surtout pour des vêtements courants.

Chant : Adieu Madras, Adieu Foulard dans CD Chants de France IX

 

Tags: 

Tags :

Francine Cockenpot

Francine Cockenpot est née en 1918 et est décédée à Lille, sa ville natale, à l’âge de 82 ans le 18 septembre 2001.
Guide de France en 1933, totem « Corbeau unique », elle est très vite remarquée pour ses talents artistiques et d’animatrice, et commence à composer dès cette époque.
Pendant la guerre, elle vit à Lille, puis part comme infirmière en Afrique du Nord.
Elle a écrit, en cinquante ans, les paroles et musiques de plus de huit cents chansons très largement diffusées dans le scoutisme et les mouvements de jeunes de 1945 à nos jours où, rançon du succès, elles sont souvent considérées comme folkloriques mais font partie du patrimoine de la chanson française.

Nous devons à Francine Cockenpot ce chant, Voguons au vent de mer,  dont le vrai titre est “Canon marin”, merci à elle.

Chant : Voguons au vent de mer dans notre CD Chants d’Europe II

 j’achète

Tags: 

Tags :

Notre nouveau CD : Chants Scouts

Depuis plus de trente ans, le Choeur Montjoie Saint Denis promeut par le chant choral les valeurs éternelles qui firent la France, l’Europe et la chrétienté. Sachant ce que le développement du chant choral en France doit au scoutisme, et après avoir publié plus de 20 disques dont la majorité des chants fait partie du répertoire des scouts, il a enregistré ces 25 chants authentiquement scouts.

Une sélection équilibrée permettra aux chevronnés de découvrir quelques trésors tombés dans l’oubli, comme Ô croix des scouts, La marche des scouts, La prière des scouts à Notre Dame, La prière pre pour la paix.

Et tous apprécieront les oeuvres classiques toujours chantées dans les unités scoutes catholiques comme le Chant de la promesse, Ô ma troupe, L’appel de la route, Le vieux Jo, Vierge des chemins de France, ainsi que trois des plus belles prières du soir des scouts à la Vierge de lumière ou encore L’espérance, devenu l’hymne des Veilleurs en 2013. Interprétés virilement, tantôt accompagnés, tantôt a capella par 25 hommes, ces chants expriment l’idéal scout : Servir Dieu, l’Église et la Patrie (et l’Europe pour les scouts d’Europe).

Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, préface ce CD, « Je formule le voeu que les chants de ce disque, interprétés par le Choeur Montjoie Saint Denis, fassent partie de notre répertoire, nous qui sommes veilleurs, résistants devant la culture de mort, de mensonge et de haine qui fait mine de nous submerger. Oui, chers amis, par le chant nous sommes déjà victorieux car nous allumons la lumière de l’Espérance. »

Le CD est composé de 25 chants, accompagné d’un livret de 36 pages en quadrichromie, comprenant les textes des chants, des notices historiques et de nombreuses illustrations.

 j’achète

Tags: 

Tags :
, , , , , , , ,

Alsace

BlasonAlsace

(Ill. ancien blason de l’Alsace)

La plaine d’Alsace appartient à la partie occidentale du fossé rhénan. Etroitement enserrée entre le Rhin et les Vosges, elle a une spécificité très marquée et a, de ce fait, gardé son originalité. Cependant, elle communique facilement au sud avec la Bourgogne et la Suisse, au nord avec les pays rhénans et la Bassin parisien par la dépression du col de Saverne

Chant : Alsace-Lorraine  dans notre CD Chants de Poilus

 

Tags: 

Tags :
,

Marie Antoinette, le 16 octobre 1793

Hommage à la reine Marie Antoinette assassinée il y a 220 ans, le 16 octobre 1793.
Rien ne semble arrêter la terreur ! la Reine suit le destin tragique de son mari, tué 9 mois plus tôt, le 21 janvier 1793.
Et le malheur n’arrivant jamais seul le même 16 octobre, Chatillon, capitale de la Vendée insurgée depuis 7 mois, est prise par les armées de la République.
Le lendemain, 17 octobre, le calvaire des Vendéens se poursuit par la défaite de Cholet. Le 18, les débris de l’armée vendéenne vont franchir la Loire à Saint-Florent-le-Vieil pour la Virée de Galerne, espérant trouver renforts et secours en Bretagne et à Granville.
Bonchamps fait libérer 5 000 prisonniers républicains que la foule des Vendéens voulait exterminer.
Honneur à « cette forte race qui engendra les combattants de 1793 et qui, fière et libre, perdure », selon la belle formule de Georges Bordonove.
En ces jours d’octobre, que le souvenir de la reine assassinée et celui du génocide franco-français qui perdure lui aussi, polymorphe, ravissent force et courage des Français dans le bon combat quotidien.

chant: Fleur de reine notre CD Chansons de la fleur de Lys

notre CD : Chants de la Vendée militaire 1792-1796

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

XXe anniversaire de la fin de l’URSS

Le communisme a été pour des millions d’hommes une espérance et/ou une souffrance indicible. Comment et pourquoi cette espérance a-t-elle été déçue ? Tout dans le monde soviétique était-il à rejeter ? Le 25 décembre 2011, cela a fait exactement 20 ans que l’URSS a fini d’exister. Le régime soviétique peut-il être expliqué à ceux qui ne l’ont pas connu ? 20 ans après la fin de l’Union soviétique, le monde est-il devenu meilleur ?
Or, 20 ans après, le système soviétique dictatorial et tous ses crimes et toutes les tragédies qu’il a engendrés paraissent oubliés.
Nous saluons, en chantant les héros et les martyrs, les innombrables combattants de la liberté.

CD : chants de liberté

 

Tags: 

Tags :
, , ,

5 octobre 2013

En communion avec l’Union Nationale des Parachutistes, Le Choeur Montjoie Saint Denis sera présent aux différentes manifestations du 5 octobre 2013 pour commémorer la Saint Michel.
Matin : Saint Louis des Invalides
Après midi : Arc de triomphe
Soir : Ecole Militaire

 

La prière du paras dans CD Chants Traditionnels des paras

J’achète

Tags :
, ,

Commandant Hélie de Saint Marc  

Respect et Honneur, décès d’un grand soldat

Après avoir consacré sa vie à la résistance, Hélie Denoix de Saint Marc a baissé les armes à l’âge de 91 ans. Son parcours s’inscrit dans l’Histoire de la France…
Hélie de Saint Marc s’est donc éteint aux alentours de 8h30 le 26 août 2013 à son domicile de la Grande-Adhémar dans la Drôme. Il laisse derrière lui le souvenir d’un grand homme, ayant consacré sa vie à de multiples combats et passions. Un grand soldat et un non moins grand patriote  vient de nous quitter.
Qu’il repose en paix auprès de Saint Michel où les Bigeard, et autre camarades aux bérets verts ou amarante l’ont précédé.

 

  •  Grand-croix de la Légion d’honneur, en date du 25 novembre 2011.
  •  Croix de guerre 1930-1945 avec 1 citation
  •  Croix de guerre des TOE avec 8 citations
  •  Croix de la valeur militaire avec 4 citations
  •  Médaille de la résistance
  •  Croix du combattant volontaire de la Résistance
  •  Croix du combattant
  •  Médaille coloniale avec agrafe « Extrême-Orient »
  •  Médaille commémorative de la guerre 1939-1945
  •  Médaille de la déportation et de l’internement pour faits de Résistance
  •  Médaille commémorative de la campagne d’Indochine
  •  Médaille commémorative des opérations du Moyen-Orient(1956)
  •  Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l’ordre an Afrique (1958) avec agrafes « Algérie » et « Tunisie »
  •  Insigne des blessés militaires
  •  Officier dans l’ordre du mérite civil Taï Sip Hoc Chau

 

Notre CD Chants traditionnels des PARAS préface d’Hélie de Saint Marc

Tags: 

Tags :

Jean Cottereau (1757-1794)  

Jean Cottereau, fils de Pierre Cottereau dit Chouan,et de Jeanne Moyné, son épouse, est né le 30 octobre 1757, en la paroisse de Saint-Berthevin. Il décède le 18 juillet 1794 à Olivet.
Né d’une pauvre famille de sabotiers manceaux, il pratique, dès l’âge le plus tendre, la contrebande du sel en compagnie de ses frères. Arrêté par les gabelous (douaniers) sa mère vient à pieds à Versailles demander sa grâce, le Chef d’Etat, Louis XVI lui accorde ! la gratitude en fera un des fers de lance de l’insurrection royaliste.
Jean Chouan
, de son vrai nom Jean Cottereau  est avec ses frères Pierre, François et René Cottereau, un des chefs de l’insurrection contre-révolutionnaires et royaliste qui s’est développée en Mayenne en 1792 et 1793. Son surnom « Jean Chouan » est à mettre en relation avec son rôle dans la Chouannerie du Bas-Maine.  Il était aussi surnommé « le gars mentoux » (le gars menteur en patois mayennais).

CD Vendée, Chant : Jean Cottereau

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Gaston Fébus (1331- 1391)

Gaston FébusGaston III de Foix-Béarn dit Gaston Fébus  est né le 30 avril 1331 à Orthez et mort le 1 août 1391 à Orion, est un seigneur féodal de la Gascogne et du Languedoc,  écrivain de langue française avec son célèbre ouvrage, le livre de chasse et un manuscrit illustré sur la vènerie.

Au temps de la guerre de Cent Ans Gaston Fébus est réputé pour sa personnalité contrastée et son goût du Luxe, Fin politique, poète, chasseur et écrivain.
Cet homme complexe contribua à forger sa propre légende en se nommant « Fébus » c’est-à-dire « soleil ». Si rare à notre époque, son souvenir est un appel à rayonner !

CD : la Chasse chants et fanfares pour la vènerie

Et chant Se Canto dans CD Chants d’Europe V

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Jacques Cathelineau, général vendéen

L’insurrection vendéenne, déclenchée par Jacques Cathelineau en mars 1793, fut provoquée par le refus du décret de la Convention du 24 février 1793 ( la levée de 300 000 hommes) qui intervenait dans un climat déjà alourdi par des difficultés économiques et l’hostilité des Vendéens à la Constitution civile du clergé.
Fils d’un simple maçon et colporteur de son état, Jacques Cathelineau fut dénommé « le saint de l’Anjou », réputation qui explique peut-être le succès immédiat de son entreprise, dont il est cependant difficile de dire s’il la préparait depuis de longs mois ou si elle fut spontanée.
Le 12 juin 1793 à Saumur, Cathelineau, personnage charismatique, est désigné par les seigneurs vendéens comme le premier généralissime de la « grande armée catholique et royale ». Après quelques victoires contre les républicains facilitées par sa connaissance du monde rural, il organise l’attaque de Nantes, afin de pouvoir disposer d’un port.
Son armée sera repoussée et il mourra le 14 juillet à Saint-Florent des blessures reçues pendant ces combats après avoir sauvé du massacre un grand nombre de pauvres prisonniers républicains que la foule vendéenne voulait exterminer en oubliant le «  Notre Père ».

La Chanson de Cathelineau dans CD : Vendée 1792-1796

 

Tags :
, , , ,

Adam Billaut

Poète né le 31 janvier 1602 à Nevers et mort en 1662. Marié aux alentours de 1630 à Catherine Renard, il partage alors son temps entre Paris et Nevers où vit sa femme et compose, à cette période, des vers pour le Duc de Nevers.
Il devient l’un des premiers poètes ouvriers (à la fois menuisier, poète et chansonnier), et son principal ouvrage, Les Chevilles (1644), a connu un grand succès et de bonnes critiques. L’histoire retient aussi qu’il a été le protégé de Marie de Gonzague et le pensionnaire de Richelieu.
Complimenté par Corneille comme par Voltaire, il fut appelé le «Virgile du rabot». À sa mort en 1662, son ami Berthier publia deux œuvres : Le Vilebrequin et Le Rabot.

Chant : Aussitôt que la Lumière dans CD Chants de la vigne et du vin

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Les Bleus

La Garde nationale est le nom donné lors de la Révolution française à la milice de citoyens formée dans chaque ville, à l’instar de la garde nationale créée à Paris. Elle a existé sous tous les régimes politiques de la France jusqu’à sa dissolution en juillet 1871, aux lendemains de la Commune de Paris..
Les gardes nationaux furent, à partir d’août 1792, dénommés « Bleus » en raison de leur livrée.
Les paysans, menacés par la dictature jacobine, se soulèvent, et, en Vendée plus qu’ailleurs, mettent en déroute la garde nationale et les patauds.

Tableau : La Garde nationale de Paris part pour l’armée. Septembre 1792 – par Léon Cognet (1836).

Chant les bleus dans CD Chants d’Europe III

Chant les bleus sont là dans CD Vendée 1792-1796

 

Tags: 

Tags :
, ,

Robert Bruce (1274-1329)

La couverture de notre CD  Chants de France X représente Robert Bruce, roi d’Ecosse de 1306 à 1329.
Six mois après l’exécution par les Anglais du héros écossais William Wallace, un nouveau  chef, Robert  Bruce, parvient à un poste de commandement. Le 25 mars 1306, il se fait couronner roi d’Écosse sous le nom de Robert 1er.
Robert Bruce se distingua le 24 juin 1314 à La bataille de Bannockburn qui a été  une écrasante victoire de l’armée écossaise sur les troupes anglaises dirigées par Edouard II d’Angleterre pendant la première guerre d’indépendance écossaise. Elle est marquée par l’utilisation par Robert Bruce de carrés de piquiers nommés schiltrons sur lesquels viennent s’écraser les charges de la cavalerie anglaise. Cette victoire donna l’indépendance à la vaillante Ecosse.

Chant marche de Bruce dans CD Chants de France X

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Zouaves pontificaux

Le mot « zouave » vient du berbère zouaouas qui est le nom d’une tribu kabyle installée dans la ville de Zouagha.
Créé le 1er janvier 1861 sur le modèle des troupes de zouaves de l’armée française subdivision d’élite de l’Infanterie, dont l’uniforme exotique est très populaire au milieu du XIXsiècle, le bataillon des zouaves pontificaux, devenu régiment au 1erjanvier 1867 est constitué de volontaires, majoritairement français, belges et hollandais, venus défendre l’Etat pontifical dont l’existence est menacée par la réalisation de l’Unité italienne au profit du Piémont.
Leur histoire s’identifie avec la dernière décennie de l’État du Saint-Siège (1860-1870). Le régiment est licencié le 21 septembre 1870 à la suite de la disparition des États pontificaux. Il resterait à réformer dans ses traditions en cas de nécessité.

Chant des Zouaves pontificaux dans CD Chants de France XI

 J’achète

Tags: 

Tags :
, ,

Gwin ar c’hallaoued (Le vin gaulois)

Au VIe siècle, les Bretons faisaient souvent des incursions sur le territoire de leurs voisins gaulois. Les Vénètes, anciens habitants de l’actuel Vannetais, étaient de terribles guerriers.
Le chef vénète Waroch menait une vie particulièrement rude aux Francs. Il conquiert le Vannetais aux dépends des comtes Francs, s’empare de la ville de Vannes vers 578, et crée un troisième royaume armoricain, le Bro-Erec. A cette époque, deux royaumes se partageaient la péninsule armoricaine : la Cornouaille au sud, la Domnonée au nord.
Ces expéditions étaient le plus souvent menées par nécessité de défendre leur indépendance. Elles l’étaient aussi parfois par le désir de s’approvisionner chez l’ennemi de ce qui manquait en Bretagne, et principalement le vin.
Grégoire de Tours, chroniqueur, évêque de Tours (de 573 à 594), en fait état :
« Aussitôt que revenait l’automne, ils (les Bretons) partaient, suivis de chariots et munis d’instruments de guerre et d’agriculture, pour la vendange armée.
Les raisins étaient encore sur pied, ils les cueillaient eux-mêmes.
Le vin était-il fait, ils l’emportaient.
S’ils étaient trop pressés ou surpris par les Francs, ils le buvaient sur place, puis emmenant captifs les vendangeurs, ils regagnaient joyeusement leurs bois et leurs marais. »
En 587, Waroc dévaste les vignes des Nantais et, cueillant la vendange, transporte le vin dans le pays de Vannes. L’année suivante, il récidive. Il recommence en 590 également.
Ce chant sauvage fait en effet sûrement allusion à une expédition près de Nantes, car le vin qu’on y trouve est blanc. Les différentes boissons que prête le chant aux Bretons sont aussi celles dont ils usaient à cette époque : vin de mûre, hydromel, cidre.

Chant : Le vin Gaulois dans CD : Chants de la vigne et du vin

 

Tags: 

Tags :
, , , , , , ,

Gabriel Bataille (1575-1630)

Bataillé (Gabriel), et non Bataille, luthiste fort distingué, aurait été, d’après l’écrit de M. Th. Lhuillier Note sur quelques musiciens dans la Brie, surintendant de la musique de la reine Anne d’Autriche, et aurait eu un fils, comme lui musicien distingué.
Les anciens actes paroissiaux Guérard, canton de Coulommiers, dit M. Lhuiltier, constatent que le fameux compositeur des fêtes de Louis XIII était pourvu de la surintendance de la musique de la reine Anne d’Autriche, et qu’il habitait la paroisse Saint-Paul à Paris.
Il eut un fils qui fut son élève et à qui Louis XIII avait accordé en survivance la surintendance de sa musique ; aussi, à la mort de Bataillé, ce fils, tout jeune encore, fut-il bien venu à la cour et réussit-il pleinement dans l’exercice de sa charge, jusqu’au moment où la perte d’une personne qui lui était chère le détermina subitement à se vouer au culte du Seigneur. Gabriel Bataillé fils avait quarante ans. Délaissant son emploi, ses biens et plusieurs bénéfices qu’il avait obtenus, il se fit ermite et se retira à Saint-Blandin, oratoire isolé situé sur la paroisse de Guérard, où il est mort le 30 avril 1670, à l’âge de soixante ans.

Chanson : L’Eau ne fait rien dans CD Chant de la vigne et du vin

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Se Canto

Chant très populaire dans le midi de la France serait en réalité originaire du Béarn. Il est attribué à Gaston Phébus (1331-1391), comte de Foix, vicomte de Béarn. La légende veut que sa fiancée, La princesse Agnès, vivait en Navarre, au-delà desPyrénées. D’où son désir « d’abaisser ces montagnes » pour revoir et retrouver sa belle, amour chanté poétiquement d’un homme pour une femme, en passe de devenir politiquement incorrect… Ce chant est toujours chanté, y compris dans les pays de Langue d’oc avec une signification nouvelle : la résistance au bombardement antinaturel et antifrançais.

Chant: Se Canto dans notre CD Chants d’Europe V

j’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

Hommage au piqueux  

Outre le maître d’équipage, sans le piqueux (ou piqueur), une chasse à courre n’aurait lieu d’être, de par sa responsabilité de l’équipage et de la meute qu’il dirige, jusqu’à servir l’animal.
La chasse à courre répond aux lois immuables de la prédation et du monde sauvage. Mais le succès de la chasse dépend, pour les chiens, en plus de la qualité physique, aussi de leurs qualités psychiques pour déjouer les ruses de l’animal. Pour ce faire, un chien seul, aussi exceptionnel soit-il, ne pourrait vaincre la bête sauvage. À l’image des loups, le chien de vènerie doit chasser en meute et sous les ordres de son piqueux.

chant: Hommage au piqueux,  dans notre CD : La chasse, Chants et Fanfares

 

Tags: 

Tags :
, , , , , ,

La conscription (1793)

La conscription mise en place sous la Révolution par la « levée en masse » le 22 septembre 1793 a suscité, dès son institution, un mécontentement populaire important. Elle s’accompagnait d’un cortège d’arbitraire, d’injustice, de tirage au sort et de revente des coupons.
Auparavant, seule la noblesse et les volontaires étaient astreints à la défense du Royaume. Dès lors, les jeunes gens requis et enrôlés manquèrent cruellement aux travaux des campagnes et cela durant sept ans.

Chant: Le conscrit du Languedoc dans notre CD :Chants d’Europe IV

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

La dinde

En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique et… La volaille !
Après la conquête du Mexique par Cortés (1518-1521), les jésuites introduisent en Europe l’élevage de ce gros et savoureux volatile.
Vite apprécié par les Français, il figure au menu du banquet nuptial de Charles X en 1570, et finira par remplacer l’oie de Noël.
Témoin d’une géographie encore confuse, son nom dérive de « poule d’Inde », une expression qui désignait auparavant la pintade, importée d’Afrique par les Grecs et les Romains.

chant: Le labeur des paysans de France (Bénédicité) dans notre CD:  Chants d’Europe IV

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

La soule

Au Moyen Âge, la soule – nommée aussi la choule ou la sioule – est le jeu le plus populaire dans les campagnes. Ce jeu de plein air est préféré des paysans surtout dans le nord-ouest du pays.
Ancêtre présumé du football ou du rugby, c’est une grande galopade, aux échanges brutaux. On y pousse la « soule » c’est-à dire le ballon ou ce qui en tient lieu, soit au pied, soit à la crosse. La partie peut opposer les habitants de deux localités ou, au sein d’un même village, les hommes mariés et les célibataires. Elle se déroule le plus souvent en hiver, pendant les fêtes.

chant: Noël Nouvelet dans notre CD: Chants populaires de Noël

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Bataille de Poitiers de 732

Victoire remportée par Charles Martel sur les musulmans d’Espagne.
Pour enrayer l’avance de ces derniers, qui ravageaient ses terres sous la direction de leur gouverneur Abd al-Rahman ibn Abd Allach, le duc d’Aquitaine Eudes n’a d’autre ressource que d’aller implorer le secours du maire du palais Charles Martel.
Les musulmans viennent de brûler Saint-Hilaire-de-Poitiers et se préparent à enlever Tours où la riche abbaye de Saint-Martin les attire lorsqu’ils se heurtent à l’armée franque aux environs de Poitiers.
Toutes les attaques se brisent contre la résistance de Charles Martel et Abd al-Rahman reste parmi les morts.

notre CD : Chants de France VIII

Tags: 

Tags :
, , ,

Au clair de la lune

Ce chant très connu apparaît dans la France qui vient d’entrer en Révolution. Ce texte est posé sur un air de contredanse apparu vers 1775/1780. On attribue parfois ce chant à Jean-Baptiste Lully.
De menus indices signalent que l’auteur, anonyme, est un bourgeois ou un noble, bien éduqué.
« Au clair de la lune » est la première chanson dans l’histoire à avoir été enregistrée. C’est en effet cet air que le Français Edouard-Léon Scott de Martinville chante le 9 avril 1860, devant le cornet d’un appareil de son invention, le phonautographe. Un résonateur fait vibrer un stylet sur la surface d’un papier recouvert de noir de fumée fixé sur un cylindre papier qu’il ne sait pas encore lire. Ce n’est qu’en 2007 que des Américains décrypteront cet enregistrement.


chant: Au clair de la lune dans notre CD : Chants de France IX

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Palais du parlement de Bretagne à Rennes

Créé en 1554 sous le règne d’Henri II par l’édit de Fontainebleau, le parlement de Bretagne s’installe définitivement en 1561 à Rennes.
Suivant l’acte d’union pris par François 1er officialisant le rattachement de la Bretagne à la France en 1532, le parlement de Bretagne est le garant des franchises et libertés bretonnes. Juridiction d’appel pour toute la province, l’institution dispose, de plus, de pouvoirs administratifs et politiques avec le droit de remontrance, qui permet de s’opposer à l’application des textes royaux dans les limites territoriales.
Les présidents sont nommés par le Roi.
À compter de 1655, les représentants du parlement siègent deux fois par an dans l’édifice construit à partir de 1618 et modifié en 1726. Depuis 1804 il abrite la cour d’appel.

chant: Le Cygne de Montfort dans notre CD: Chants d’Europe II

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Louis Thomas, comte de Villaret de Joyeuse (Auch 1750-Venise 1812)

Amiral, Entré dans la marine royale en 1766, lieutenant de vaisseau en 1773, il se signale aux Indes dans la guerre contre l’Angleterre, sous les ordres de Suffren, notamment aux sièges de Pondichéry et Kaddalore. Il est fait prisonnier par les Anglais et il est libéré par le traité de Versailles en 1783.
Mai 1794 : À la tête d’une partie de la flotte de Brest, il doit engager au large d’Ouessant contre l’amiral anglais Howe, un combat inégal au cours duquel s’immortalisent les marins de l’Impétueux et du Vengeur. Les Anglais se retirent après cette lutte décisive.
Napoléon, en 1811, lui confie le gouvernement général de Venise.

Chant : le trente et un du mois d’août  dans notre CD : Chants de la marine en bois

 

Tags: ,

Tags :
, , , , , ,

La Guerre de Cent Ans

Ce conflit est le plus long de l’histoire de France. La Guerre de Cent Ans oppose les royaumes de France et d’Angleterre pendant 116 ans, entre 1337 et 1453.
Elle éclate lorsque Philippe VI veut confisquer le duché d’Aquitaine à Edouard III. Ce roi d’Angleterre, petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, revendique alors le trône de France. Les hostilités cessent avec la prise de Bordeaux par Charles VII.
Louis XI négocie la paix au traité de Picquigny en 1475, mais les souverains anglais continuent à s’octroyer le titre de roi de France jusqu’en 1801.

Le carillon de Vendôme écouter notre CD Chants d’Europe IV

J’achète

Tags: 

Tags :
, , , ,

Georges Hébert (1875-1957)

Le lieutenant Georges Hébert, au moment où il lançait dans la marine sa méthode de gymnastique naturelle, avait compris la nécessité du chant, au point de vue physique, comme la meilleure des gymnastiques respiratoires. Il est l’inventeur, entre autres, du parcours du combattant et de la course d’orientation.
Sa méthode a été adoptée par les scouts et la plupart des armées.

Chant : Hé Garçon  dans notre CD : Chants d’Europe VI

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Les dragons de Noailles

À l’imitation des arquebusiers à cheval d’Italie, les dragons se déplaçaient à cheval et combattaient à pied.
Ils furent réunis en 1560 par le duc de Brissac. Le régiment des dragons de Noailles date de 1688. Sous la monarchie, il a toujours appartenu à cette famille noble originaire du Limousin qui lui donna son nom.
Trois maréchaux de Noailles ont servi dans ses rangs.

 

Dragon, vers 1705.

nos CD : Cavalerie  – Chants d’Europe I

 

j’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

Samedi 27 avril 2013 à DIJON

 

Le Choeur Montjoie Saint Denis sera à Dijon le Samedi 27 Avril pour chanter et glorifier le Christ, la Vierge Marie et les Saints de France.

Venez nombreux à notre rencontre pour partager Joie, Paix, Charité, Convivialité, Amour.

à 20H30 : Entrée libre

lieu de rencontre : Eglise Saint-Bernard, rue Alexandre de Yougoslavie, à Dijon

 

notre CD : Chants populaires de Noël

 

Tags :

Saint Georges

Martyr chrétien décapité le 23 avril 303, saint Georges a été choisi par Baden-Powell comme saint patron du scoutisme. Jusqu’aux années 1960, la Saint-Georges était fêtée par tous les mouvements scouts.
Saint Georges, qui a terrassé le dragon, est également le saint patron de la cavalerie. Son exemple de courage, de foi et de dévouement inspira ces paroles à E. J. Regrettier dans les années soixante.

CD : Saint Georges  – Chants d’Europe V – Cavalerie

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Isabelle de Hainaut

Femme de Philippe II Auguste, elle devient la plus jeune reine de France.
Née en 1170, c’est la première des trois épouses de Philippe Auguste, roi de 1180 à 1223. Elle est mariée et reine à l’âge de 10 ans. Mère de Louis VIII le Lion, Isabelle meurt en 1190, en donnant le jour à des garçons jumeaux qui ne survivent pas. Elle est inhumée à Notre-Dame de Paris.

La berceuse blanche      écouter notre CD Chansons de la fleur de lys

j’achète

 

 

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Entraide et Amitié: Jeudi 11 Avril 2013

Le Choeur Montjoie Saint Denis tiendra un comptoir à la journée d’Entraide et d’Amitié organisée par L’oeuvre des Campagnes.

Venez nombreux  le Jeudi 11 Avril de 10h30 à 19h aux Salons Hoche – 9 avenue Hoche 75008 PARIS

www.oeuvredescampagnes.fr

Tags: 

Tags :
,

Les Gardes Suisses

De tout temps, la Suisse a eu une tradition de service de ses nationaux dans les armées étrangères.
Quoique le régiment des gardes suisses ait été fondé au début du XVIIe siècle, les rois de France ont employé des soldats suisses dès avant cette date. Louis XI enrôle des Suisses comme instructeurs pour l’armée française et comme  gardes  à partir de 1481.
Ces Suisses se sont illustré, en France notamment, durant la terrible journée du 10 aout 1792, où les révolutionnaires parisiens massacrèrent les Gardes suisses attachés au service du roi Louis XVI.
Leurs unités sont définitivement supprimées le 11 août 1830.

 

Chants : Les adieux suisses dans nos CD Chants de d’Europe IV – Chants de France VIII

 

 

Tags: 

Tags :
, , ,

L’oignon

La chanson  de  l’oignon  est  restée  célèbre  durant  toutes  les  batailles  de  la  Révolution  et  de l’Empire. Elle avait été composée, selon la légende, le jour de la bataille de Marengo le 14 juin 1800. Elle vante les qualités du pain frotté d’oignon qui faisait l’ordinaire de la soupe des grognards.
L’oignon était en outre connu depuis Pline l’Ancien pour ses vertus diurétiques, antiseptiques, antibiotiques, stimulant l’appétit et la digestion. Pour le traitement des engelures et des plaies, il était utilisé en cataplasme.
Une sorte de panacée pour le grognard, et pour pas cher !

CD : J’aime l’oignon dans Chants d’Europe V

 

Tags: 

Tags :
, ,

Henri IV (1533-1610)

Ayant abjuré le protestantisme à Saint-Denis, Henri IV (1553-1610) est sacré roi de France à Chartres, le 26 février 1594, et entre sans combattre  dans  Paris,  le  22  mars  de  la  même  année.
L’édit  de Nantes, signé en 1598, rétablit la paix intérieure et met fin à la guerre avec l’Espagne.
De 1598 à sa mort, le bon roi Henri travailla avec l’aide de Sully au bonheur et à la grandeur de son peuple afin que « chaque paysan pût mettre la poule au pot le dimanche ».

Chant:  Vive Henri IV  dans notre CD : Chants d’Europe V

J’achète

Tags: 

Tags :
, , ,

Saint Louis (Poissy 1214-Tunis 1270)

Louis IX est mort  à Tunis pendant la huitième croisade. Roi de France de 1226-1270, fils de Louis VIII et de Blanche de Castille. Roi à 12 ans, il subit l’emprise de sa mère qui exerce la régence pendant sa minorité jusqu’en 1235. Blanche de Castille laisse à son fils un royaume pacifié.
Le mariage, en 1234, du jeune roi avec Marguerite, fille du comte de Provence Raymond Bérenger IV, vassal de l’empire, a étendu l’influence de la dynastie dans la vallée du Rhône.
Boniface VIII devait  proclamer, dès 1297, la canonisation de ce roi exceptionnel qui avait donné à la monarchie capétienne un prestige incomparable. Il reste le modèle du prince chrétien.

CD : Chants d’Europe V – Chants de France VIII

Chants: Le Roy LouisSaint Louis

Tags: 

Tags :
, , , ,

Charles Péguy (Orléans 7/01/1873-Villeroy 5/09/1914)

Extrait du « Mystère des saints innocents » paru en 1912

[…]
Peuple soldat, dit Dieu, rien ne vaut le Français dans la bataille. (Et ainsi rien ne vaut le Français dans la croisade).
Ils ne demandent pas toujours des ordres et ils ne demandent pas toujours des explications sur ce qu’il faut faire et sur ce qui va se passer.
Ils trouvent tout d’eux-mêmes, ils inventent tout d’eux-mêmes, à mesure qu’il faut.
Ils savent tout, tout seuls. On n’a pas besoin de leur envoyer des ordres à chaque instant.
Ils se débrouillent tout seuls. Ils comprennent tout seuls.
En pleine bataille, ils suivent l’événement. Ils se modifient suivant l’événement. Ils se plient à l’événement.
Ils se moulent sur l’événement. Ils guettent, ils devancent l’événement.
Ils se retournent, ils savent toujours ce qu’il faut faire sans aller demander au général.
Sans déranger le général.
Or il y a toujours la bataille, dit Dieu. Il y a toujours la croisade. Et on est toujours loin du général.
C’est embêtant, dit Dieu. Quand il n’y aura plus ces Français.
Il y a des choses que je fais, il n’y a aura plus personne pour les comprendre
[…]
Tels sont nos Français, dit Dieu. Ils ne sont pas sans défauts. Il s’en faut. Ils ont même beaucoup de défauts. Ils ont plus de défauts que les autres. Mais avec tous leurs défauts je les aime encore mieux que tous les autres avec censément moins de défauts. Je les aime comme ils sont.

nos CD : Chants d’Europe IChants de France VIIIChants de France XIChants traditionnels des parasChants de poilus,

Tags: 

Tags :
, ,

Promotion CD jusqu’au 2 avril 2013

Voici notre promotion pour le premier trimestre 2013, nous avons sélectionné 16 CD afin de vous permettre de compléter ou de créer votre collection.

Chaque CD est au prix de 15€ au lieu de 20€ soit une remise de 25%. Il ne faut pas oublier une participation forfaitaire aux frais d’envoi. Vous trouverez ci-dessous les CD retenus.

  • Chants de France: 8 – 9 – 10 – 11
  • Chants d’Europe: 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6
  • Catégorie Histoire : Chants de poilus – Chansons de la fleur de lys – Chants de liberté
  • Catégorie de tradition : Chants de la vigne et du vin – Chants de la marine en bois – Chants de pèlerinage à Notre Dame

ATTENTION: Cette promotion terminera le 2 avril 2013 minuit.

Salutations chantantes

Choeur Montjoie

Tags :

Notre nouveau CD: Chants de France X

 Nous complétons notre série de Chants de France par notre nouveau CD : Chants de France X.

Venez le découvrir dans notre boutique ce CD de 17 chants et 2 sonneries avec un livret illustré.

Préface de Francis BERGERON .

De la guerre de 100 ans à la fin de laquelle la France reçut l’aide du ciel par Jeanne et de ses écossais, en marchant au sein des bandes de Guyenne avec François I, en naviguant avec nos corsaires, en chouannant avec de Charrette, en chassant le cerf roi des landes, en priant Sainte Anne d’Auray, en vibrant à la fin des calfats, en entonnant « la royal », dans l’émotion patriotique d’un fusilier marin tombé à Dixmude en 1915, en suivant la Volga en 1942, nostalgiques avec les engagés légionnaires au fond d’un paquebot ou sur la grand route avec  les Bat d’AF, pleurant le combat désespéré de l’Algérie française alors que la Légion part toujours au baroud, nous chantons qu’une même histoire : celle de la France et de l’Europe. Chantons là ensemble.

Comme l’écrit Francis Bergeron «  Il ne faut jamais manquer une occasion de chanter. Les mécréants eux, ne chantent pas, car le chant, c’est une prière ».

J.A.

 J’achète

 

 

Tags: 

Tags :
, , , , , ,

Jean Ier ; novembre 1316

Le plus jeune roi de France et le règne le plus court de l’histoire de France

Fils de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie, il naît en novembre 1316, cinq mois après la mort de son père.
C’est l’héritier mâle attendu pour le royaume de France, sa sœur aînée, Jeanne, ne pouvant régner que sur la Navarre. Les circonstances de sa venue au monde valent à Jean 1er d’être immédiatement proclamé roi et de porter le surnom de « posthume ».
Son règne est le plus court de l’histoire. Il a régné autant qu’il a vécu : 5 jours, en novembre 1316. La brièveté de ce destin a suscité des légendes.

extrait de la loi salique  notre CD Chants de France VIII

 

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Paroles de sainte Jeanne d’Arc (2)

N’était la grâce de Dieu, je ne saurais rien faire.
Si je n’avais l’assurance que Dieu conduit mon oeuvre, j’aimerais mieux garder les brebis que de m’exposer à de si grands périls.
Quand je suis contrariée en quelque façon, parce qu’on fait difficulté d’ajouter foi à ce que je dis de la part de Dieu, je me retire à l’écart et prie Dieu, me plaignant à lui de ce que ceux à qui je parle ne me croient pas facilement. Ma requête à Dieu achevée, j’entends une voix qui me dit: “ Fille Dé va,va,va, je serai à ton aide, va!” Et quand j’entends cette voix, j’ai grand joie, même je voudrais toujours l’entendre.
Je ne requiers point Messire sans nécessité.
Onques ne maugréai saint ni sainte.

Jeanne d’Arc notre CD Chants d’Europe III

 

Tags: 

Tags :

le 17 Février 2013, rencontre à Notre Dame du Lys

oriflammeLe Choeur Montjoie Saint Denis se produira le Dimanche 17 Février 2013 à Notre Dame du Lys 5 rue Blomet -Paris 15- de 17h à 19h

Cette rencontre est organisée par Association universelle des Amis de Jeanne d’Arc. Une conférence sera donnée par le senateur honoraire Monsieur Bernard Seillier dont le théme est  Jeanne d’Arc, lumière permanente sur le pouvoir politique.

Ouvert à Tous, venez nombreux.

Jeanne d’Arc j’achète

 

Tags :
, ,

La Première Guerre mondiale 1914-1918

Ce conflit mobilise le plus de combattants sous le drapeau français. On compte 8,7 millions d’hommes qui se battent pour la France, dont 608 000 venus des colonies et près de 40 000 volontaires étrangers.
Plus de 90 % des classes 1914 à 1917 sont ainsi incorporées.
Cette Première Guerre mondiale a fait  1,7 ou 1,9 million de Français morts, dont 1,4 million de soldats et 300 000 civils, auxquels s’ajoutent les 200 000 victimes de la grippe espagnole de 1918.

Ayez pitié, Seigneur de ceux qui ne sont plus    écouter notre CD Chants de Poilus et autres refrains de la grande guerre.

j’achète

 

Tags: 

Tags :
,