Archives pour la catégorie Articles Chants de France

Histoire contemporaine : l’Algérie

Harki-jEn Algérie, je me suis battu, avec les plus prestigieux de nos chefs militaires  pour ne pas revivre ce que j’avais vécu au Tonkin : la honte et le drame de l’abandon de populations auxquelles, au nom de mon pays, j’avais demandé un engagement au péril de leur vie.
Mais nous avons été trahis par un Pouvoir oublieux de ses promesses, de son honneur… et du nôtre.
La France abandonna la plupart des harkis et des musulmans qui lui étaient favorables. Plusieurs dizaines de milliers d’entre eux furent assassinés.
Certains furent débarqués de bateaux français. D’autres furent massacrés sous les yeux de nos soldats auxquels le gouvernement avait donné l’ordre de ne pas intervenir.
Ce drame est l’une des taches les plus sombres de notre histoire contemporaine.

Hélie de Saint Marc

 

Notre Chant : Il pleut sur le Fort d’ Ivry dans CD : CHANT DE France XI

J’achète

Tags :
, , ,

Le Cloître

1280px-Cloitre_prieure_Saint-Michel_de_Grandmont

Le cloître prieuré Saint-Michel de Grandmont.

Pour certains, le cloître est une sorte de prison : être « cloitré » n’est-il pas en effet synonyme d’être reclus, voire prisonnier ? Et ne dit-on pas de celui qui ne supporte aucune forme d’enfermement, qu’il est claustrophobe ?
Rien de tel cependant, bien au contraire ! Dans l’architecture des bâtiments conventuels, telle que l’ont voulue les premiers frères, le cloître occupe une place centrale.
Du cloître, par une modeste porte, moines et moniales entrent dans l’église, alors que le grand porche de la façade principale est réservé à la foule des fidèles.
La salle capitulaire, où les religieux débattent chaque jour des événements qui touchent leur vie quotidienne, s’ouvre sur le cloître par de larges baies sans fenêtres.
Du cloître encore, l’on accède aux différents édifices ou salles du monastère : cellier, dortoirs, cuisine, réfectoire, scriptorium…
Bref, le cloître est au cœur de la vie monastique ; il est un lieu de passage obligé, incontournable ; il est ce lieu de transition nécessaire et apaisant entre les tâches matérielles et les activités spirituelles, marqué, de façon plus ou moins discrète, par la présence symbolique de l’eau où chacun vient se purifier.
Avec son ample galerie circulaire, le cloître offre un espace de déambulation silencieuse, où les jeux d’ombre et de lumière enchantent les yeux las de la journée, où l’harmonie et la fraîcheur des ogives apaisent les tourments de l’esprit.
Il offre, aussi, un espace de verdure où murmure souvent l’eau d’une fontaine, où la chaîne d’un puits égrène encore parfois son cliquetis familier. C’est un jardin, sage ou désordonné, qui nous renvoie l’image que nous nous faisons…. du paradis.
A l’écart des bruits qui agressent les oreilles, des néons éclatants qui aveuglent les yeux, de l’agitation qui souvent disperse inutilement nos forces vives, le cloître est, par excellence, le refuge où peut  s’épanouir la liberté intérieure.
Il est le havre où l’on se retrouve, au cœur de soi-même, pour faire sien le silence habité des pierres qu’ont caressées des milliers de cantiques, pour savourer le mariage du ciel et de la terre que chaque saison habille de couleurs et de parfums nouveaux, pour goûter le tête-à-tête serein avec la voûte du firmament étoilé.

Sylvie, septembre 2010

Notre chant : Hymne des Carmélites de Compiègne  dans CD Chants de France XII 

J’achète

Tags :
, , , , , , ,

Château de Chenonceau

Château-de-chenonceau_coté_jardin_catherineLe château est édifié dans le lit du Cher, sur les piles d’un moulin fortifié et du château fort racheté à la famille des Marques, et qui fut rasé.
Chenonceau fut construit entre 1513 et 1521 par Thomas Bohier. Lui-même étant occupé par la guerre, c’est surtout sa femme, Catherine Briçonnet, qui dirigea les travaux.
Thomas Bohier était receveur des finances puis intendant général des finances de François 1er.
A la mort de Thomas Bohier, un audit des finances mit en évidence des malversations, ce qui permit à François 1er d’imposer une forte amende à ses descendants et de récupérer le domaine et le château (1535).
Le château sera offert par Henri II à sa célèbre favorite Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois. Elle fit aménager sur la rive droite du Cher, par Pacello da Mercoliano, le jardin qui porte encore son nom ; elle confia par ailleurs à son architecte ordinaire, Philibert de l’Orme, le soin de construire un pont reliant le château à la rive gauche de la rivière afin d’y implanter de nouveaux jardins.
A la disparition d’Henri II, mortellement blessé lors d’un tournoi en 1559 par le capitaine de sa garde écossaise Gabriel 1er de Montgomery, Catherine de Médicis, devenue Régente, contraignit Diane de Poitiers, sa rivale dans le cœur du roi, à restituer Chenonceau à la Couronne.
En tant que Reine mère, après les accessions successives au trône de ses fils, François II, Charles IX et Henri III, Catherine de Médicis fit édifier sur le Pont de Diane la splendide galerie, achevant ainsi de donner à Chenonceau le style que l’on admire aujourd’hui.
Au lendemain des fastes royaux de la Renaissance, Chenonceau retourna dans le domaine privé au fil de successions multiples et de mutations diverses.
Claude Dupin, fermier général, acheta le château en 1733 au duc de Bourbon.
Sa seconde femme, Louise Dupin, y tint salon et y reçut notamment Voltaire, Fontenelle, Marivaux, Montesquieu, Buffon et Rousseau.
Le château resta dans la famille Dupin jusqu’en 1864, date de son rachat par Marguerite Pelouze.
Entré dans le patrimoine d’Henri Menier qui en fit l’acquisition en 1913, le château demeure aujourd’hui la propriété de ses descendants et reste accessible à la visite.

Notre CD : Chants de France VIII- XVe centenaire du baptême de la France

J’achète

Tags :
, , , , , , , , ,

Notre album : Chants de France XI

« Aussi loin que je souvienne, je crois que j’ai toujours chanté…
Je garde encore en mémoire ces soirées inoubliables où, autour d’un feu de camp, montaient nos voix mêlées, fluettes, aiguës ou grave, amenant parfois des cascades de rires, mais très souvent une émotion palpable.
Dans ce livret, je retrouve une grande partie de nos chants d’antan, pourrait-on dire, bien que cela ne fasse pourtant qu’un demi-siècle qu’ils étaient en vogue et bien vivants…
Jeunes de notre pays millénaire, apprenez et aimez ces chansons. Elles sont l’âme de la France ! »

Roger Holeindre

Titre des chants : La rose au boué • La bataille de Rocroi • Gironfla • Chanson d’un grenadier • Kergariou • Je mets ma confiance • Chanson de Cathelineau • Chante rossignol • Chant des zouaves pontificaux • Le clairon • Lilly Marlène • Le vieux chalet • Le soleil brille • Soldats de la légion étrangère • Il pleut sur le fort d’ Ivry • Il avait une fleur entre les dents • La loi scoute • Chant de la promesse • L’espérance • Je vous salue, Marie.

 Notre CD : Chants de France XI

J’achète

Enregistrer

Enregistrer

Tags :
, , ,

Neuvaine pour la France du 14 février au 22 avril 2017

En union de prière avec tous ceux qui participent aux 9 semaines de prière pour la France, du 14 février au 22 avril 2017,  nous vous exhortons à renforcer leur action salutaire, par une neuvaine du Vendredi Saint 14 avril au samedi 22 avril, veille des élections.

Prière pour la France de l’Île-Bouchard

pplfSeigneur Jésus, nous te confions notre pays, la France, et tous ses habitants. Nous te bénissons pour les nombreuses grâces que tu lui a accordées, pour la variété et la beauté des ses paysages, pour les saints qu’elle a donnés au monde, pour sa vocation de fille aînée de l’Église.
Que nos responsables politiques soient remplis de sagesse, qu’ils soient désintéressés et déterminés à gouverner avec justice et à promulguer des lois qui respectent la vie et les personnes. Qu’ils reconnaissent les racines chrétiennes de la France.
Marie, toi qui a visité notre pays à plusieurs reprises, toi qui a demandé à l’Ile-Bouchard aux petits enfants, de « prier pour la France », aide-nous à aimer notre pays, à prier pour lui et à  y répandre l’évangile de ton divin Fils.
Apprends-nous à rester fidèles aux grâces de notre baptême. Donne-nous de saintes vocations pour servir l’Église et montre-nous comment dire oui à Dieu toute notre vie. Amen.

CD : Chants de France XII notre Chant : Prière pour la France

J’achète

Tags :
, ,

L’être humain, quelques citations

Power of Words

« Une part importante de la population fait ce qu’on lui dit de faire, quelle que soit la nature de l’action, et sans que sa conscience n’y oppose de limites, tant qu’elle a le sentiment que l’ordre émane d’une autorité considérée comme légitime [ou] experte. Ce n’est pas la nature de l’ordre qui commande l’obéissance, mais la source dont il émane. »

 in « Some conditions of obedience and disobedience to authority », 1965

Stanley Milgram, psychologue social américain (1933-1984).

*******

« Aucune génération n’a le droit de contracter des dettes qui ne pourront pas être remboursées durant sa propre existence »

George Washington   (1789) 

*******

« Ne priver aucun être humain […] de ces biens relatifs et mélangés (foyer, patrie, traditions, culture…) qui réchauffent  et nourrissent l’âme et sans lesquels, en dehors de la sainteté, une vie humaine n’est pas possible »

Simone Weil, philosophe (1909-1943)

Nos CD : Chants d’Europe I, Chants d’Europe II, Chants d’Europe III, Chants d’Europe IV, Chants d’Europe V, Chants d’Europe VI. Chants de France VII, Chants de France VIII, Chants de France IX, Chants de France X, Chants de France XI, Chants de France XII.

Enregistrer

Tags :
, , , , , , , ,

Notre album : Chants de France IX

300_____cf9_front_35Chantons tous avec les enfants pour que la farandole se forme à l’unisson autour des textes que nous connaissons.

Il suffit souvent d’une seule voix, il suffit souvent d’une petite flamme, il suffit parfois d’un simple chœur pour réveiller ce qui semble dormir.

La France des chansons populaires, la France de Charles Péguy, c’est elle qui fait battre nos cœurs.

« le Révérend Père Argouarc’h »

Quelques titres de chants :

Mon papa ne veut pas • Le bon roi Dagobert • Adieu madras, adieu foulard • Mademoiselle, voulez-vous • Margoton va-t-a l’eau • Nounours • A la claire fontaine • Un grand cerf • J’ai du bon tabac • Le roi Arthur • Quand Marion va au moulin • Au clair de la lune • Le vieux chalet • Vent frais • Mon père avait cent moutons • Catherine • Maudit sois-tu carillonneur • Bénédicité • Il a tout dit • Le soldat belge • Sur le plancher • Le facteur russe • Ne pleure pas Jeannette • Venez bergers et bergères • Un petit lapin • Cadet Roussel • Gentil coquelicot • Compagnons de la Marjolaine • Matelots puisqu’il fait bon vent • Quand j’étais chez mon père • As-tu vu la vache • Nous n’irons plus au bois • C’est la cloche du vieux manoir • La marche des rois • C’est si simple d’aimer.

Notre album : Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Pont-Neuf à Paris

Canella_le_Pont-Neuf_la_MonnaieLe 31 mai 1578 Henri III posait la première pierre du Pont-Neuf. Interrompus par la guerre civile, les travaux reprirent en 1599 pour être achevés le 8 juillet 1606.
Conçu par Baptiste Androuet du Cerceau et Pierre des Iles, c’est le plus grand pont de Paris, long de 278 mètres pour ses douze arches ; c’est aussi le premier à ne plus porter de maisons.
En 1608 sur la deuxième arche à partir de la rive droite, fut édifiée une pompe élévatrice qui alimentait en eau le Louvre et les Tuileries.
Ornée sur sa façade d’un bas-relief en bronze figurant le Christ et la Samaritaine, elle fut détruite en 1813.
En 1635, Louis XIII fit ériger, face à la place Dauphine, une statue équestre de son père, détruite en 1792, et remplacée en 1818 par une nouvelle statue d’Henri IV due à Lemot.
Dans une ville où les voies publiques étaient étroites et les espaces libres rares, ce large pont était une aubaine pour les bateleurs et charlatans qui s’y installèrent dès son ouverture. Le premier fut Tabarie, dont la troupe jouait des farces en plein air, suivi par des bonimenteurs de toutes sortes, vendeurs de baume d’orviétan, arracheurs de dents et autres commerçants ambulants

notre CD: Chants de France VIII

J’achète

Enregistrer

Tags :
, , , , , ,

Notre album : Chants de France VIII

496-1996,CF VIII 15éme centenaire du baptême de la France.

Certes, la France est chrétienne avant Clovis mais elle le sera pleinement avec Clovis et, en particulier, à la Noël 496, au baptistaire de Reims.

Si le chant ne remplace pas la justice, le courage, la force, ces prières, ces cantiques, ces chants de marche et de combat, ces complaintes peuvent y conduire.

Notre Chœur offre cet humble hommage à ceux qui firent la France.

« Jacques Arnould »

Quelques titres de chants :

Christus Vincit • Prière des Francs • Cantique à saint Denis • Sainte Geneviève • De la France qui se lève • Extrait de la Loi Salique • Vierge des Francs • Saint Louis • Lettre de Grégoire IX à Louis IX • Le Roy Louis • Deo quis adversatus • Le Cor • De Saint Pie X à Monseigneur Touchet • L’appel de Roland • Sur les routes • La bataille de Pavie • Complainte pour la mort d’Henri III • Vive Henri IV • Ave Maria • La bataille de Fontenoy • Chanson pour la naissance de Louis XIV • Grand Dieu sauve le roi • De Pie VI au Consistoire du 11 juin 1793 • Les adieux suisses • Les Bleus • La Catholique • Je t’aime ô ma patrie • Chant de fidélité • Nous voulons ce que Dieu veut pour la France • Sonnerie aux morts • Martyrs sacrés • De l’océan de honte • De Saint Pie X le 29 novembre 1911 • Bon anniversaire • Marche des rois (instrumental).

Notre album : Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

Je t’aime, ô ma patrie (chant)

Sur l’air fameux du « Coupo Santo »  provençal de Frédéric Mistral et sur les paroles du père Doncoeur, cette chanson d’amour énumère les raisons que nous avons d’aimer et de chérir notre patrie.
Depuis ses plaines, ses monts, jusqu’à nos enfants qui sont le reflet de nos espérances.
Sur un mode doux et délicat, voilà un formidable hymne au pays natal.

aumonier_doncoeurPaul Doncoeur (1880-1961), fils d’officier, né en 1880, entre dans la Compagnie de Jésus en 1898. Les Jésuites étant exilés de France, suite aux lois anticléricales, c’est depuis la Belgique qu’il fait le triste constat du dénigrement de l’Église par L’État français.
Lorsque la France est mobilisée en août 1914, les religieux et religieuses sont autorisés à revenir.
Paul Doncoeur demande alors à être aumônier militaire : « C’est demain la guerre, ma place est au feu ». Pour lui, cette guerre peut être l’occasion pour la France de retrouver sa foi chrétienne. Sans ordre de mobilisation, il gagne les premières lignes, et fait preuve de bravoure en portant secours aux soldats blessés.
Nommé aumônier auxiliaire, il met en place un véritable soutien spirituel dans les bataillons en s’appuyant sur des « chefs de file ».
Avec les prêtres soldats, il assure une présence chrétienne auprès des militaires, se dévoue aux blessés et noue des amitiés. Il combat à Verdun, à Mézières, dans la Somme, au fort de Vaux etc. Il assiste les soldats dans leurs derniers instants et leur donne une sépulture chrétienne.
Après la Guerre, Paul Doncoeur a le souci de la mémoire des morts en prenant soin de l’état des tombes et insiste pour que les corps puissent rester enterrés sur le champ d’honneur. En 1921, il est fait Officier de la Légion d’Honneur.
C’est sur cette forte expérience fraternelle vécue sur le front, cette réconciliation de l’Église avec l’État français sur le champ de bataille, qu’il s’appuie en 1924, lorsqu’il écrit au président du Conseil Edouard Herriot en 1924 pour lui dire : « Nous ne partirons pas ! ».
En 1938, il s’installe à Troussures dont il fait un centre de formation. Pendant la seconde Guerre Mondiale il devient aumônier des Scouts de France.

Source : diocèse aux armées – portrait d’aumôniers

Notre Chant dans nos albums Chants de France VIII et chants d’Europe II

J’achète Chants de France VIII

j’achète Chants d’Europe II

Enregistrer

Tags :
, , , , ,

Lilly Marlène

lilliLilly Marlène est une chanson d’amour allemande dont les paroles sont inspirées d’un poème écrit par le romancier Hans Leip, alors mobilisé.
Le romancier et jeune soldat allemand de la Garde impériale a écrit Lied eines jungen Wachtpostens (en français « Chanson d’une jeune sentinelle ») à Berlin dans la nuit du 3 au 4 avril 1915 pendant la Première Guerre mondiale, avant son départ pour le front russe.
D’abord un échec, cette chanson connaît un regain de popularité pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Son succès devient tel qu’elle est à la fois chantée par les Allemands mais aussi reprise par les Alliés.
Des versions de la chanson ont été diffusées en de multiples langues, notamment en français.
Par ailleurs, le 3e régiment étranger d’infanterie en a adopté la mélodie en adaptant les paroles en tant que chant de régiment.

Lilly Marlène dans notre CD Chants de France XI

J’achète

Tags :
, ,

Les statues du pont au Change

pontauchangeLe 10 mai 1643 mourait Louis XIII, confiant le gouvernement du royaume à un conseil de régence jusqu’à la majorité de son fils, âgé de seulement cinq ans. Anne d’Autriche, veuve royale et mère du jeune Louis XIV, s’appuya sur le parlement de Paris pour faire casser le testament de son époux défunt et assurer seule la régence.
Les représentations de la reine, à la fois mère du roi et régente, portent la marque de la quête d’une légitimité dynastique pour asseoir le pouvoir souverain en temps de minorité royale. Infante d’Espagne devenue reine de France en 1615, Anne d’Autriche n’a pourtant donné d’héritier à la couronne qu’en 1638, avec la naissance tant attendue de Louis Dieudonné.
Longtemps attachée à son pays natal, Anne d’Autriche se convertit à la cause française de manière entière et définitive en devenant mère du futur roi de France. En 1643, elle endossa le rôle de régente par nécessité, par défense des intérêts dynastiques et peut-être aussi par goût pour l’exercice de l’autorité souveraine.
Anne d’Autriche décida de faire édifier un monument à la gloire de la monarchie dans l’espace public parisien (ou de modifier la destination initiale d’un monument conçu avant la mort de Louis XIII). Elle confia à Guillain Simon la réalisation d’un groupe sculpté de trois personnes qui prit place en 1647 dans un monument spécialement construit à l’entrée du Pont au change, qui reliait la rive droite à l’île de la Cité.
Évoquant l’architecture éphémère des entrées royales de la Renaissance, le monument vertical présentait dans sa partie basse un bas-relief de pierre qui faisait probablement allusion à la victoire de Rocroi (1643) et dans sa partie principale une imposante niche abritant le groupe royal sculpté.
Le jeune Louis XIV y était placé sur un piédestal, sous une Renommée et entre ses parents, Louis XIII et Anne d’Autriche. Le monument fut démembré en 1787 et les statues sont actuellement présentées au musée du Louvre dans leurs positions respectives et telles qu’elles devaient se présenter sur le pont.

Notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

La bataille de Fontenoy

Pierre_LenfantLa bataille de Fontenoy se déroula le 11 mai 1745, sous le règne de Louis XV,  dans les Pays-Bas autrichiens (Belgique actuelle) pendant la guerre de Succession d’Autriche. Conséquence du siège de la ville de Tournai (avril-juin 1745), c’est une grande victoire de l’armée française alors dirigée par le maréchal de Saxe. Un chant célèbre cette victoire sur l’air de Reçois dans ton galetas, chanson attribuée à Madame de Pompadour, selon les Lettres de Monsieur de Marville, lieutenant-général de police au ministre Maurepas (1745), et le Chansonnier historique du XVIIIe siècle.

 

La bataille de Fontenoy dans CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , , ,

La grande famine du Mont-Liban (1915-1918)

Mount_Lebanon_Great_FamineLa résistance chrétienne aux persécution n’a pas commencé en 1975.
La période de la Première Guerre mondiale, et particulièrement de 1915 à 1918, vit la population maronite du Mont-Liban décimée par la famine qui a fait pas moins de 150 000 morts sur les 400 000 habitants que comptait à l’époque cette région.
Le ministre ottoman de la Guerre, Enver Pacha, disait à l’époque : « L’Empire ottoman ne recouvrera liberté et honneur que lorsqu’il aura été débarrassé des Arméniens et des Libanais. Nous avons supprimé les Arméniens par le fer, nous supprimerons les Libanais par la faim. » Toutefois, cette famine a été le résultat de plusieurs facteurs bien distincts et la responsabilité de ce drame ne saurait être attribuée intégralement aux seuls Turcs.
Tout d’abord, le littoral libanais était soumis à l’époque à un implacable blocus maritime imposé par la flotte alliée et plus particulièrement britannique, qui avait pour but d’éviter tout afflux d’armes ou de munitions dont auraient pu profiter les alliés ottomans des Allemands.
A ce siège maritime venait s’ajouter un blocus terrestre pratiqué cette fois par les Ottomans qui contrôlaient ainsi toutes les voies de communication terrestre. A la misère qui frappe ainsi les populations essentiellement rurales du Mont-Liban vint s’ajouter une invasion de criquets unique dans les annales de l’histoire du Liban qui dévasta en cent jours la totalité des récoltes. Les conséquences furent épouvantables : cette région montagneuse, pour être fertile, ne pouvait toutefois assurer dans des conditions optimales que la production d’environ le tiers des besoins alimentaires de sa population, et ce tiers se trouvait anéanti. A cela s’ajoutait, depuis la révolution de la soie au XIXe siècle, le fait qu’une partie importante des cultures maraîchères et fruitières avaient été remplacées par l’élevage du précieux ver à soie et des plantations de muriers.
Enfin, dans son Histoire de la grande famine au Mont-Liban (1915-1918) Un génocide passé sous silence, le professeur Boustani dénonce le rôle néfaste de certains commerçants et usuriers libanais enrichis par le marché noir qui contribua à aggraver une situation humanitaire désastreuse.
A l’inverse, et malgré les risques qu’encouraient ses navires en cherchant à contourner le blocus maritime, la communauté libanaise d’Égypte, riche et nombreuse, a contribué dans une certaine mesure à soulager autant que faire se peut les souffrances du Mont-Liban en acheminant des aides via l’ile de Rouad au nord de Tripoli. Cette aide était livrée au patriarcat maronite qui la redistribuait dans les villages par l’intermédiaire des couvents et des ordres monastiques.

[Une Histoire de la grande famine au Mont Liban (1915-1918), un génocide passé sous silence , Professeur Antoine Boustani].

 

Notre CD Chants de France XII, Occident en avant

J’achète

Tags :
,

Premier chant du 1er REC

Dernier Régiment étranger de Cavalerie, le 1er REC a été créé en 1921 à Sousse (actuelle Tunisie). Cette unité comptait alors dans ses rangs de nombreux Russes blancs, qui apportèrent leur expérience de cavalier acquise lors de la grande guerre de 1914 à 1918 et dans les armées blanches de 1917 à 1923 face aux  bolcheviques. Le chant actuel du Royal Étranger, nom de tradition du 1er REC, est La Colonne. Toutefois, le régiment a un autre chant de tradition, plus ancien, appelé Premier chant du 1er REC. Ce dernier témoigne de l’influence musicale allemande au sein de l’armée française en général et de la légion en particulier. Adaptation du  chant militaire Lisa, Lisa, il aurait été intégré au répertoire de la Légion dès 1921.

 

Premier Chant du 1er REC dans CD Chants de France XII

J’achète

Tags :
, ,

Camp du Drap d’Or

drapdorLe Camp du Drap d’Or est le nom que porte la rencontre qui eut lieu entre François Ier et Henri VIII dans le nord de la France, près de Calais. Il s’agit pour le roi de France de nouer une coalition avec l’Angleterre contre Charles Quint. Du 7 au 24 juin 1520, de splendides fêtes sont organisées, avec des joutes, des tournois, des combats à pied, des banquets… Chacun veut exposer aux yeux de tous, la puissance de sa dynastie et de son pays. Mais l’entrevue se solde par un échec et Henri VIII s’alliera finalement au roi Charles Quint.

Notre CD Chants de France X, François 1er départ pour Marignan

j’achète

Tags :
, , ,

Canal du Midi

Beziers_FonseranesConstruit sous le règne de Louis XIV, le Canal du Midi est le plus ancien canal d’Europe encore en fonctionnement.
Pierre-Paul Riquet mit quinze ans à mûrir son projet, puis quatre ans pour convaincre Colbert et Louis XIV. Enfin, le 1er janvier 1667, les travaux débutent.
Le Canal du Midi court sur 240 kilomètres entre l’étang de Thau, près de Sète, et Toulouse. Il est prolongé jusqu’à l’Atlantique par le canal latéral à la Garonne sur 193 kilomètres.
– 1681 : inauguration
– 1996 : inscription au patrimoine mondial de l’Unesco
– 2 mètres de profondeur
12 ans de travaux
328 ouvrages d’art (dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux et 6 barrages)
45 000 platanes et cyprès plantés le long des berges.
L’Unesco a, décidé de classer le Canal du Midi parmi les 469 sites du patrimoine mondial de l’humanité.
De 2 000 ouvriers engagés au départ en 1667, ils furent jusqu’à 12 000, autant de femmes que d’hommes, répartis en 12 divisions composées chacune d’équipes de 50 personnes.
Le tunnel de Malpas est un ouvrage majeur du Canal du Midi. C’est le plus ancien tunnel canal au monde destiné à la navigation. Il est encadré par deux profondes tranchées d’accès. C’est le premier tunnel réalisé à l’explosif. L’ensemble des travaux est manuel et le creusement du canal se fait à la pelle et à la pioche. II offre une illustration remarquable du savoir-faire des ingénieurs et ouvriers à l’époque du Roi-Soleil. Ce tunnel symbolise depuis le XVIIe siècle la capacité humaine à s’affranchir des difficultés posées par la nature.
Le tunnel de Malpas a été percé en seulement 6 jours, sur une longueur de 170 mètres, dans des grès sableux, avec un risque permanent d’effondrement, durant l’hiver 1679-1680. Ses dimensions sont considérables : 8 mètres de largeur pour 8 mètres de hauteur. Ce tunnel a été le premier qui ait été réalisé pour un canal. Un exploit technique du XVIIe siècle !
Le Canal du Midi ou Canal des Deux Mers, relie la Garonne à la mer Méditerranée. Il fournit, avec le canal latéral à la Garonne, une voie navigable de l’Atlantique à la mer Méditerranée. Il a été prolongé par le canal du Rhône à Sète. D’abord nommé canal royal en Languedoc, les révolutionnaires le rebaptisent en canal du Midi en 1789. Il a été considéré par ses contemporains comme étant le plus grand chantier du XVIIe siècle.
Il faudra 14 ans, 12 000 ouvriers et 7 millions de m3 de terre maniés à la main, sans parler des 17 millions de livres que coûta le projet : en comparant cette somme au salaire annuel d’un bon artisan de l’époque – 100 livres – cette somme représenterait vraisemblablement autour d’un milliard d’euros de nos jours !
Riquet ne verra jamais la fin du chantier : il meurt en 1680 après avoir dépensé toute sa fortune, alors qu’il ne reste plus qu’une lieue à creuser. Ses successeurs poursuivirent les travaux et s’enrichirent jusqu’à la Révolution qui nationalisa le Canal.

 

Chanson pour la naissance de Louis XIV dans CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , ,

Anne d’Autriche

Anne_d'Autrichepar_Charles_BeaubrunAnne d’Autriche est née le 22 septembre 1601 à Valladolid en Espagne et morte le 20 janvier 1666 à Paris.
La jeune infante d’Espagne Anne d’Autriche, fille aînée de Philippe III , devient reine de France par son mariage avec Louis XIII en 1615. Il faut attendre 1638 pour que la reine accouche d’un enfant, Louis Dieudonné, futur Louis XIV, qui naît le 5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye.
La maternité constitue un tournant majeur dans la vie d’Anne d’Autriche, qui acquiert ainsi le statut de mère de l’héritier du trône.
À la mort du roi en 1643, le jeune Louis XIV n’a que cinq ans et Anne d’Autriche assure la régence du royaume de France. Veuve et mère du roi, elle défend avec jalousie l’autorité de son fils en même temps qu’elle s’appuie sur le cardinal Mazarin pour exercer l’autorité souveraine.
De 1648-1652, la Fronde, révoltes des parlementaires puis des princes contre l’autorité de la régente et de Mazarin, dévaste la France.
Face à la révolte du Parlement, Anne d’Autriche est tentée d’employer la force, mais Mazarin lui conseille la modération. En janvier 1649, la reine-mère et son fils quittent Paris pour Saint-Germain et laissent Condé investir la capitale. L’apaisement obtenu par le traité de Saint-Germain est fragile et n’évitera pas la révolte des princes, puis l’alliance des deux Frondes instaurant une guerre civile qui va durer jusqu’en 1652.
Durant ce long conflit, Anne d’Autriche accompagne son fils dans une vie itinérante aux hasards des campagnes. Elle s’appuie sur Mazarin qu’elle soutient, y compris pendant les deux exils volontaires de ce dernier.
Le 5 septembre 1651, Louis XIV atteint la majorité fixée à treize ans. Deux jours plus tard devant le Parlement, Anne d’Autriche transmet officiellement les pouvoirs régaliens à son fils.
Anne continuera à siéger auprès du roi jusqu’à la mort de Mazarin en 1661.
Anne, qui a toujours joui d’une bonne santé, est atteinte d’un cancer du sein à 64 ans et s’éteint le 20 janvier 1666.
Alors qu’un conseiller tente de réconforter Louis XIV en lui disant « Ce fut une grande Reine ! », Louis répond solennellement : « Non monsieur, plus qu’une grande Reine, elle fut un grand Roi. »

Notre CD Chants de France VIII, chanson pour la naissance de Louis XIV

J’achète

Tags :
, , , , ,

Vive Henri IV – Chanson

HENRI_IV_DE_BOURBONL’air de cette chanson figurait dès 1581 dans un recueil de noëls de Christophle de Bordeaux, puis comme air de danse sous le titre Branle couppé nommé Cassandre dans un recueil de 1588.
Il s’agit d’un air archaïque (en mode de la, naviguant entre le mineur et l’hypodorien, modulé parfois en majeur).
Le premier couplet fut écrit par Du Courroy, maître de chapelle d’Henri IV, et fut rapidement très à la mode.
Charles Collé, célèbre chansonnier et auteur dramatique (1709-1783) semble être l’auteur de la suite, qui figure dans sa Partie de chasse d’Henri IV, comédie en trois actes en prose, composée en 1764 représentée d’abord en province, puis à la Comédie Française le 16 novembre 1774.
Dès lors, le succès fur exemplaire, car Vive Henri IV fut chanté durant tout le XVIIIe siècle et tout le XIXe, où il fit figure de chant national, symbole de la Monarchie française.

Pierre Chaumeil

(citation extraite de Chants de France et de Chrétienté édité par le Centre Henri et André Charlier en 1988)

Vive Henri IV dans nos albums Chants d’Europe V et Chants de France VIII

J’achète  CD : Chants d’Europe V  et Chants de France VIII

Tags :
, , , ,

La bataille de Pavie

article 5« Tout est perdu, fors l’honneur » voici ce que l’on retient de cette bataille décisive de la sixième guerre d’Italie, qui s’est déroulée il y a 490 ans. Cette chanson décrit la capture du roi de France, François 1er lors de ce désastre militaire de 1525. Tandis que le chant des lansquenets allemands « Jörg von Frundsberg, führt uns an » évoque cette défaite française, cette chanson sur la bataille de Pavie est écrite à partir du récit tiré de la collection manuscrite de Maurepas que possède la Bibliothèque royale.

 

La Bataille de Pavie dans notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , ,

La pastourelle

Troubadours_berlinLa pastourelle est un genre poétique du Moyen Âge. Poème chanté, composé de strophes ou laisses (unité sémantique) assonancées en nombre variable, il met en scène, en alternant dialogues et parties narratives, une tentative de séduction d’une jeune bergère par un chevalier. La scène peut se terminer par un refus, ou par une acceptation.
Parfois, la bergère, en butte aux instances du chevalier, appelle à l’aide le paysan qu’elle aime, qui met en fuite le poursuivant.
Les trouvères ont emprunté leurs thèmes aux poètes provençaux. Car les pastourelles ont d’abord été composées en langue d’oc, entre le milieu du XIIe et la fin du XIIIe siècle, par des troubadours très connus comme Marcabru, Gui d’Ussel.

 Notre Chant : Mon père avait cinq cents moutons dans le CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , , ,

La Montagne

1280px-MLE02Le répertoire militaire est le seul encore employé dans le cadre d’une activité professionnelle. Le chant militaire est facteur de cohésion, il transmet l’histoire et les traditions d’un régiment. Chaque chant s’attache à une époque, à un climat politique, à une situation bien particulière.
Tous ces chants ont une valeur historique, ils ne sont plus propres à une Arme, à un régiment ou à une spécialité, ils sont restés dans la tradition du chant militaire.
Nous avons retenu ce chant traditionnel militaire, La Montagne, dans notre CD.

Notre Chant : La Montagne dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, ,

Les Echevins

23704-14

Le Prévôt des marchands et les échevins de la ville de Paris, 1611, Paris, musée Carnavalet.

À l’époque carolingienne, les échevins (scabini) étaient les notables désignés pour assister le comte à son tribunal.
On appela ainsi à partir du XIIe siècle les notables élus par les habitants et en fait, le plus souvent, par l’oligarchie dirigeante pour former autour du maire le conseil des villes de commune.
Certaines constitutions urbaines leur donnaient le nom de jurés, de syndics ou de pairs (Rouen). Les échevins parisiens étaient, avec le prévôt des marchands, les chefs de la hanse des marchands de l’eau (grands marchands utilisant la voie fluviale) qui, à partir du XIVe siècle, fit figure à certains égards de municipalité.
Assistés éventuellement par un procureur du roi et de la ville, un receveur et un greffier, les échevins composaient le corps de ville ou bureau de ville. Ils étaient d’abord à ce titre, même si leurs attributions avaient diminué d’importance, membres d’une juridiction (à Metz, à Nancy, les « maîtres échevins » étaient juges plutôt qu’édiles).
Mais la création au XVIe siècle des juridictions consulaires, au XVIIe siècle des lieutenants de police réduisit fort leurs prérogatives judiciaires.
Le mode de nomination des échevins était variable, ce que l’on continuait de nommer « élection » étant une désignation par le pouvoir royal ou une cooptation par les marchands les plus influents.
Lorsque les places d’échevins étaient dites « électives », elles étaient aussi gratuites et temporaires, annuelles ou biennales. Mais à plusieurs reprises, en 1692, 1706, 1733, 1771, la monarchie transforma les charges de maire et certaines charges d’échevins en offices vénaux, qui trouvaient ou non des acquéreurs, acquéreurs de bon ou de mauvais gré.
La Révolution française de 1789 abolit les échevins et transporta leurs attributions aux maires et aux conseils municipaux.

Nos CD Chants de France VIII et Chants du Moyen Âge

J’achète CD: Chants de France VIII  et Chants du Moyen Âge

Tags :
, , , ,

Cerf (animal)

Cervus_elaphus_Luc_Viatour_4Le cerf est un mammifère cervidé. C’est un herbivore : il se nourrit donc de végétaux (herbes, feuilles, écorces), et vit dans les forêts et parfois dans les prairies, en Europe, en Afrique du Nord, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Normalement, il n’est pas difficile d’en observer, mais il faut être attentif et ne pas faire de bruit. La femelle du cerf est la biche ; le petit du cerf est appelé le faon
Le pelage est fauve roussâtre en été avec un poil court et régulier et gris-brun et plus épais en hiver.
Les cerfs d’Europe vivant à l’état sauvage, peuvent effectuer des bonds de 3 mètres de hauteur et de plus de 10 mètres de longueur et courir à, 30–40 km/h en « vitesse de croisière », mais en cas de danger, ils peuvent foncer à 75 km/h en moyenne et jusqu’à 100 km/h en pointe, pour les meilleures.
En plus de leurs performances physiques, les cerfs utilisent l’ouïe, l’odorat et la vue pour repérer le danger venant des prédateurs. Les cerfs sont de bons nageurs et n’hésitent pas à traverser à la belle saison, des cours d’eau ou des lacs.
Ils vivent jusqu’à 12 ans en liberté et entre 20 et 25 ans en captivité.
Les bois d’un cerf tombent à la fin de l’hiver. Son cri s’appelle le brame.

Notre chant : Un grand Cerf dans notre CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Cavalerie Bourguignonne

Charles_le_Téméraire_DijonCe chant évoque la bataille de Montenaken le 20 octobre 1465 qui a été menée entre les forces de Liège et le duché de Bourgogne.
L’armée liégeoise, commandée par Raes de Heers était composée de 2 à 3 000 hommes, principalement des fantassins avec quelques artilleurs de campagne. Les forces bourguignonnes, commandées par Charles le Hardi, futur Charles le Téméraire étaient fortes d’environ 1 800 hommes.
L’armée bourguignonne étant inférieure en nombre pour s’attaquer de face aux défenses liégeoises retranchées dans le village de Montenaken. Ils envoyèrent donc des pilleurs brûler la campagne environnante dans l’espoir de leur faire quitter leurs positions défensives par la provocation. Ce fut un succès et une grande troupe liégeoise, peut-être toute leur armée, livra bataille en rase campagne entre Montenaken et Fresin, contre l’armée bourguignonne.
L’armée liégeoise, hors de sa position défensive et désordonnée par la poursuite fut ainsi mise en déroute. Environ 1200 miliciens liégeois furent tués dans la bataille.

Notre Chant : Cavalerie Bourguignonne dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , ,

Marignan 1515

MarignanLa bataille de Marignan (aujourd’hui Melegnano, ville à 16 km au sud-est de Milan) eut lieu les 13 et 14 septembre 1515 et opposa le roi de France François Ier et ses alliés vénitiens aux mercenaires suisses qui défendaient le duché de Milan.
1515, sans doute la date la plus connue de l’histoire de France, et la seule victoire de François 1er en trente années de règne !
En montant sur le trône de France, le 1 janvier 1515, François d’Angoulême entend bien poursuivre la politique italienne de son prédécesseur, Louis XII. Or celui-ci avait dû affronter, dans les années 1511-1513, une puissante coalition européenne, qui avait pour objet de chasser les Français d’Italie
La bataille de Marignan, en seize heures de combat, s’avère finalement terriblement meurtrière et les deux camps pleurent des milliers de morts, dont plusieurs princes français.
Elle donnera lieu à une intense propagande développée par le pouvoir royal afin de justifier cette expédition.

Chant : Départ pour Marignan dans notre CD Chants de France X

J’achète

Tags :
, , , ,

Dagobert 1er

Close up of Dagbert's monument.Dagobert Ier, né vers 602/605, mort le 19 janvier 638 ou 639, est un roi des Francs de la dynastie mérovingienne. Fils de Clotaire II (584-629).
Le règne de Dagobert se déroule environ 130 ans après celui de Clovis et 120 ans avant l’avènement du carolingien Pépin le Bref. Dagobert prend la succession de son père Clotaire II, ce dernier a unifié les terres franques alors réparties entre les petits fils de Clovis. Dagobert règne donc sur un royaume unifié. Cependant, il doit compter avec la noblesse austrasienne, qui avait su monnayer son aide auprès de Clotaire II contre Brunehaut.
Mais la chanson Le Bon Roi Dagobert est une chanson parodique française datant de 1750 mais dont la mélodie serait gauloise. Elle évoque deux personnages historiques : le roi mérovingien Dagobert Ier et son principal conseiller, saint Éloi (vers 588–659), évêque de Noyon de Tournai.

 Chant Le Bon Roi Dagobert dans notre CD Chants de France IX

J’achète

Tags :
, , , ,

Montbéliard

Montbéliard, ville de l’Est de la France est situé dans le nord-est de la Franche-Comté, dans l’extrémité nord du département du Doubs.
Chteau_de_Montbliard_La ville est arrosée par l’Allan et la Lizaine. En dehors du territoire communal, le Doubs s’écoule au sud, le Rupt à l’ouest et la Savoureuse à l’est.
Les premières références à Montbéliard datent du Xe siècle à l’époque où le site accueille un château et quelques maisons sur le  » rocher « . Les siècles qui suivent renforcent la puissance de la ville car le commerce et l’artisanat s’y développent. Le mariage de l’héritière du comté de Montbéliard en 1397 et d’un Wurtemberg fait basculer Montbéliard vers le Saint-Empire germanique. La ville devient une enclave protestante au coeur d’un pays catholique et connaît un formidable essor. Les édifices poussent comme des champignons : le temple Saint-Martin, l’académie, le logis des gentilshommes, les petites maisons aux couleurs vives… La Révolution marque le rattachement de Montbéliard à la France (en 1793) et la ville connaît un second souffle avec des familles comme Japy et Peugeot qui font entrer la région dans l’ère de la révolution industrielle.

Notre Chant : Le cry de Montbéliard dans CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , , , ,

Sainte Geneviève -patronne de Paris

sainte genevièveLa gendarmerie dispose de peu de chansons qui lui sont propres. Toutefois, il ne serait pas correct de laisser tomber dans l’oubli un chant en l’honneur de sa sainte patronne. Le chant « Patronne de Paris et de la gendarmerie » est donc un hommage à Sainte Geneviève.

Chant peu connu, il mérite une attention particulière. En effet, la sainte dont Jean de Brem disait qu’elle représentait un esprit de résistance arrêta en 451, l’invasion des Huns conduits par Attila et ses prières auraient sauvé la ville de Paris. De plus selon la tradition, elle fut avec Saint Rémi, évêque de Reims, l’un des artisans actifs de la conversion de Clovis et de son baptême en 496.
L’ensemble de l’Armée a deux grands patrons: sainte Jeanne d’Arc (fêtée le 12 mai) et saint Louis (25 août), tandis que les différents corps de troupes honorent chacun un saint patron particulier. C’est le 18 mai 1962 que la Pape Jean XXIII attribue à la gendarmerie nationale comme sainte patronne Sainte Geneviève, gardienne de Paris, qui défendit la cité contre les Huns et sut maintenir l’ordre à l’intérieur de la capitale, et par ses audacieuses sorties, nourrit les Parisiens frappés par la famine.

Patronne de Paris et de la gendarmerie (chants de France XII)

J’achète

Tags :
, , ,

Edelweiss

Pionnier-legionLa Légion étrangère est une formation militaire d’élite composée de volontaires, essentiellement étrangers. Créée par Louis Philippe, roi des Français, elle œuvre lors de la conquête de l’Algérie en 1831.
Depuis 1831, plus de 35000 légionnaires sont tombés au champ d’honneur. Lyautey disait de la Légion : « On ne saurait proclamer trop haut les mérites de cette troupe admirable et la bonne fortune que c’est pour la France d’en avoir une telle à son service. »
Parmi ses faits d’armes, le plus emblématique reste la bataille de Camerone le 30 avril 1863 au Mexique, avec le capitaine Danjou et sa compagnie de 65 légionnaires, qui, fidèles à la parole donnée, se battront tous jusqu’à la mort, contre 2000 soldats mexicains.
C’est cet esprit de dévouement total que reflète les chants de la Légion, dont le Chant Edelweiss, symbole d’éternité, de pureté, de dépassement de soi, est aussi un chant de tradition des troupes de montagne, allemandes. Incorporés dans la légion étrangère, des soldats allemands popularisèrent ce chant qui fut intégré au répertoire français

Edelweiss dans notre CD Chants de France VII

J’achète

Tags :
, , , ,

La Morale

02-anastasieLa morale était dispensée dans les classes primaires vers l’année 1900, on pouvait voir au tableau noir ce texte :

« Respectez vos maîtres, ils ont sur vous une supériorité incontestable, honorez-les, soyez leur soumis, conservez- leur l’affection et la reconnaissance que l’on doit à ses bienfaiteurs, car, après vos parents c’est à eux que vous devez le plus. »

Autre information sous forme d’affiche :

« Il est défendu
– De cracher à terre ;
– De mouiller ses doigts dans sa bouche pour tourner les pages des livres et des cahiers ;
– D’introduire dans son oreille le bout d’un porte-plume ou d’un crayon ;
– D’essuyer les ardoises en crachant dessus ou en y portant directement la langue ;
– De tenir dans sa bouche les porte-plumes, les crayons, les pièces de monnaies, etc. ;

Voulez-vous savoir maintenant pourquoi ces défenses vous sont faites ? demandez-le à vos maîtres qui vous donneront les explications nécessaires.

Souvenez-vous enfin que vous ne devez pas seulement obéir vous-mêmes à ces prescriptions, mais que vous avez encore le devoir de les faire connaitre à tout le monde. »

Un voyage dans la classe du Grand Meaulnes d’Alain Fournier 

 notre CD Chants de France IX

J’achète

 

Tags :
, , , ,

Reuze

Cassel_bafcop_carnavalReuze, en flamand signifie géant.

Le Reuze, c’est à Dunkerque, le géant Allowyn (rien à voir avec halloween), qui sort pour présider au carnaval la sortie de la bande des pêcheurs, tous les ans, en février.

La légende dit que la côte flamande a été attaqué par les Reuzes, à l’époque du roi Dagobert. Après avoir détruit et pillé Mardyck, Watten et Bourbourg (alors proches de la côte), ces géants barbus venus de la Scandinavie auraient attaqué Dunkerque, et auraient été repoussés une première fois par le peuple de pêcheurs. Leur chef, Allowyn, laissé pour mort sur la plage, aurait été converti par Saint Eloi, et aurait aidé les villageois à fortifier la bourgade, qui résistera par la suite aux assauts de ses anciens compagnons.

Ce serait là, l’origine de la puissance à venir de Dunkerque, au détriment des autres villes côtières.

Aujourd’hui, l’ancien bienfaiteur de la ville est représenté sous les traits d’un Reuze, un géant, pour les fêtes du carnaval, au son des cornemuses, des fifres, et des tambours.

Le chant du Reuze dans notre CD Chants du Moyen Âge

j’achète

Tags :
, , , ,

Marin

Léon_CouturierSi au hasard de votre vie, vous avez de la chance d’entendre quelqu’un d’entonner un chant marin, laissez votre cœur s’ouvrir et votre esprit vagabonder sur les océans du monde.

Peu de chansons sont plus pittoresques, plus poignantes que les chansons de marins. Alors.. marins de toutes régions, chantons ensemble et faisons vivre les traditions en communiquant notre patrimoine par les chansons !

Rappel :

Un marin est une personne dont la profession est de naviguer sur les mers et les océans.

Il existe plusieurs types de professions maritimes utilisant le terme « marin » :

– marin pêcheurs
– marin du commerce
– marin d’Etat (marine militaire)
– marin à la plaisance

Chant : et mon premier, c’est un marin notre CD Chants de France XII

j’achète

Tags :
, ,

Carmélites de Compiègne

BTR1Les carmélites de Compiègne sont seize religieuses carmélites cloîtrées condamnées à mort en juillet 1794 par le Tribunal révolutionnaire pour motif de « fanatisme et de sédition ». Arrêtées et condamnées au plus fort de la terreur, elles avaient, deux ans auparavant, fait le vœu de donner leur vie pour « apaiser la colère de Dieu et que cette divine paix que son cher Fils était venu apporter au monde fût rendue à l’Église et à l’État ». Leur mort paisible sur l’échafaud impressionnera les foules. Elles ont été béatifiées.

L’Histoire des carmélites de Compiègne conduites à l’échafaud le 17 juillet 1794, hommage posthume de sœur Marie de l’Incarnation. édité par Mgr Clément de Villecourt, chapitre VII, page 59, chez Thomas Malvin, imprimeur-libraire à Sens, 1836.

Ce cantique a été composé par des carmélites à la prison de la Conciergerie pour être chanté en montant à l’échafaud. Elles y renoncèrent au dernier moment pour ne pas courir le risque de faire croire à la foule des spectateurs de leur martyre qu’elles se seraient ralliées au dernier moment à la Révolution et qu’elles partaient en chantant La Marseillaise.

 

Chant : Hymne des Carmélites de Compiègne Notre CD : Chants de France XII

j’achète

Tags :
, , ,

Albert de Luynes

(Pont Saint Esprit 1578 – Longueville 1621)

Robert-Fleury_-_Charles_d'Albert,_duc_de_Luynes_(1578-1621),_connétable,_grand_fauconnierConnétable de France et favori de Louis XIII, petit fils de Léon de Luynes.

Page du roi Henri IV, il est ensuite attaché au dauphin, dont il gagne les faveurs grâce à son habilité à dresser les faucons.

Il pousse le Roi Louis XIII à se débarrasser de Concini en 1617. Il est l’âme du complot et fait exiler la reine mère Marie de Médicis,

Puissant, le favori du roi accumule les titres. En 1621 il est connétable. Après avoir pris Saumur et Saint Jean d’Angély, il échoue devant Montauban (aout à novembre 1621). Cet échec le perd. Le connétable meurt d’une fièvre contractée devant Monheurt.

(Source Perrin)

Notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , , , ,

Chants de France XII

Poursuivant sa marche originale au pas cadencé, le Choeur Montjoie Saint Denis publie ce nouvel opus de la collection de chants d’Europe et de France : 21 oeuvres inédites, dont onze anciennes, sauvées de l’oubli, et dix nouvelles compositions. Plusieurs sont des armes dans le combat actuel de notre civilisation face à la sauvagerie.

Elles exaltent tour à tour les saints, les héros et les bénédictions. Les saints : le Christ, seigneur des armées, Marie, reine de France, Joseph, patron de la bonne mort, Geneviève, patronne de Paris et de la gendarmerie, Jeanne d’Arc, patronne de la France, les carmélites de Compiègne guillotinées en haine de la foi ; les héros : chouans et légionnaires du 1er régiment étranger de cavalerie au Levant, marins et gendarmes, résistants d’Orient face à l’islamisme et scouts sur leur lit de souffrance, enfants victimes des criminels ou des dérives de la société libérale des sans-Dieu ; les bénédictions: la nativité et la paix, l’avertissement du Christ à ceux qui scandalisent les petits, le mariage, la confiance en Dieu, l’appel à la miséricorde, la joie de festoyer et de marcher ensemble…

Et, pour l’éveil des vocations militantes, un extrait d’une fameuse prédication de Dom Gérard à Notre-Dame de Chartres explique la Chrétienté par la triple donation de Jeanne d’Arc le 21 juin 1429 à Saint-Benoît-sur-Loire.

Chantons avec le Chœur Montjoie Saint Denis !

J’achète

De chin dzaque

image1Cette complainte relate la tristesse des chrétiens auvergnats du XVIe siècle qui, partis en pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle, retrouvent à leur retour leur Auvergne saccagée par les luttes entre catholiques et protestants.

Trouvant leur cité détruite, ou même parfois rasée, comme ce fut le cas d’Issoire, leur famille décimée, leurs amis disparus, certains jacquaires nostalgiques de la paix régnant en Espagne reprirent le camino francès.

Ce Chant dans notre CD Chants de France VII

j’achète

Tags :
, , , ,

Les cuirassiers

640px-Napoleon_Cuirassier_in_1809_by_BellangeLes cuirassiers sont des cavaliers lourdement équipés. Ils étaient protégés par un plastron, plus pour le 8e, une dossière, formant une cuirasse, ce qui leur a donné leur nom. Ils étaient armés d’une carabine, d’une latte, sorte de sabre droit et de deux pistolets. La puissance de leurs charges étaient telles, qu’ils étaient surnommés familièrement « Les gros frères » ou « Les hommes de fer » : Balzac, dans le Colonel Chabert et, Victor Hugo dans les Misérables ont décrit ces charges comme faisant trembler tout le champ de bataille.

La réforme de Napoléon Bonaparte du 1er Vendémiaire An XII (24 Septembre 1803) a transformé 80 régiments de cavalerie, dont 12 de cuirassiers. En 1807, le régiment passe de 4 à 5 escadrons avec un effectif de 1040 hommes. Malgré la suppression du 5 escadron en 1809, l’effectif ne diminuera pas. Un 13e et un 14e régiment sont constitués en 1810 et en 1812. La taille minimale des cuirassiers était fixée à 1.73m.

Les cuirassiers faisaient partie avec les carabiniers de la cavalerie lourde, par opposition aux dragons et lanciers (cavalerie de ligne), et aux hussards et chasseurs (cavalerie légère).

Les régiments étaient organisés en 2 compagnies de deux escadrons, à raison de 200 hommes par escadron.

La mécanisation du XXe siècle a transformé ces régiments en régiments de blindés. Certain on gardé le titre de régiments de cuirassiers et sont équipé des matériels blindés les plus puissant, tels que les chars d’assaut AMX30 et Leclerc.

(Source histoire du monde)

Chant : Les cuirassiers dans notre CD Chants d’Europe I

J’achète

Tags :
, , , , , ,

La Confiance

Peinture de combat naval - l'abordage du Kent de Garneray (1836) musée de La Roche-sur-YonCe bateau de 18 canons fut construit à Bordeaux en 1799. Il affichait 491 tonneaux, 39 mètres de long . Sitôt lancée, il navigua vers l’océan Indien et l’île de France (Ile Maurice). A son arrivée à Port-Louis, les cosignataires du navire en offrirent le commandement à Robert Surcouf (1773-1827), un jeune marin intrépide de Saint-Malo qui opérait dans le golfe du Bengale depuis quatre ans. Le Malouin accepta, mais il s’ingénia à perfectionner le bâtiment.

En octobre 1800, avec La Confiance, Surcouf captura le Kent, un gros indiaman anglais de 1 200 tonneaux qui transportait en outre 250 soldats. Ce glorieux fait d’armes poussa l’Angleterre à mettre à prix la tête du corsaire. Le Kent fut ramené à Port Louis, puis vendu à un marchand danois.

En 1803, La Confiance fut capturée sur les côtes africaines. En 1816, toujours à flot, on la retrouve entre les mains d’un commerçant anglais qui était très fier de son célèbre bateau.

 

Chant : Le trente et un du mois d’août CD : Chants de France X

J’achète

Tags :
, ,

La Guillotine

guillotineAu XVIIIe siècle, la peine de mort est remise en question dans toute l’Europe. Quand la Révolution s’empare de ce sujet brûlant, le roi a déjà supprimé la torture judiciaire. Or, les révolutionnaires maintiennent la peine capitale. Voulant cependant rendre l’exécution la moins inhumaine possible, ils adoptent la machine dont le principe est proposé par le docteur Joseph Ignace Guillotin, député à l’Assemblée constituante. La rapidité et la novation de cet engin, qui portera son nom, marquent les esprits, si bien que la guillotine devient l’emblème de la Révolution.

Chants de France VIII

Vendée 1792-1796

Tags :
, ,

Louis XVI, le roi martyr, le 21 janvier 1793

peinture : Louis XVI montant sur l'échafaud'Les dernières heures de la vie de Louis XVI se sont déroulées comme son existence : fidèle à lui-même, le roi est resté calme, posé, patient. Son procès s’est achevé le 16 janvier 1793, Louis « Capet » a été déclaré « coupable de conspiration contre la liberté et d’attentats contre la sûreté de l’Etat » et condamné à mort. La sentence doit être exécutée le lundi 21 Janvier.

La veille, on lui a accordé de revoir sa famille pour faire ses adieux à sa femme Marie Antoinette et à ses enfants ainsi qu’à sa sœur Elisabeth.

Réveillé à l’aube par son serviteur Cléry qui a improvisé un autel de fortune dans sa cellule, il entend une dernière messe, puis il remet à Cléry un sachet contenant des mèches de cheveux de ses enfants, ainsi que son cachet destiné au Dauphin et son anneau de mariage pour la reine.

Ce  21 janvier 1793, il est 9 heures, Louis XVI est conduit dans la cour du Temple, prend place dans une voiture couverte qui le mène jusqu’à la place de la Révolution, autrefois place Louis XV et future place de la Concorde.

Au pied de l’échafaud, il adresse un dernier mot à la nation : « Je meurs innocent ! Je pardonne aux auteurs de ma mort ! Je prie Dieu que mon sang ne retombe pas sur la France ! »

Chants de France VIII

Complainte de Louis XVI aux Français notre CD Vendée

Tags :
, , , , , ,

Louis XVI (Versailles 1754 – Paris 1793)

Francois_Callet_Portrait_de_Louis_XVI_huile_sur_toile   Louis XVI est un colosse mesurant 1,93 m, une stature de roi ! De son père qui admirait Montesquieu, il n’a pas hérité que la corpulence, mais également d’ un esprit ouvert et curieux. Louis XVI reçoit l’ éducation d’un prince éclairé. Il maîtrise le latin, l’ espagnol et l’allemand, et surtout l’anglais qu’il lit couramment. Les sciences l’ intéressent, et plus que toutes, la science maritime. Grand géographe, il se passionne pour la navigation, les innovations en matière d’instruments, et bien sûr les grandes explorations dans le Pacifique, comme celle qu’il confia à La Pérouse. Il aimait son peuple sincèrement, mais craignait plus que tout le pouvoir, qui lui échut à vingt ans, à la mort de son grand-père Louis XV.

Complainte de Louis XVI aux Français notre CD Vendée 1792-1796

Chants de France VIII

Tags :
, ,

Chants de France VII

Jaquette du disque 'Chant de France VII' Fidèle à sa mission de redonner vie à l’extraordinaire patrimoine choral de la France que nous aimons, le Choeur Montjoie Saint Denis nous offre dans ce CD de Chants de France VII un florilège de vieux chants populaires. Dans ce nouvel album, on remarquera La légende de saint Nicolas, l’hymne de la ville de Montbéliard ou encore un chant de pèlerins auvergnats à Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que trois des plus célèbres chants de nos montagnes ( Montagne Pyrénées, Edelweiss, La Montagne) à apprendre aux jeunes.

Comme dans tous les chants d’Europe ou de France de sa collection, on y retrouvera également quelques-uns de nos plus beaux chants militaires chargés d’histoire comme Les Africains ou La Colonne, le chant du Premier régiment étranger de cavalerie.

«Cet album mérite bien son nom, Chants de France. Ces simples chansons nous disent plus long que tous les discours sur la condition et le caractère du Français», note avec justesse le général (2s) Marc Paitier qui préface le livret richement illustré de ce nouveau CD, dernier né du Choeur Montjoie.

Bonne nouvelle : les Chants de France sont de retour !

 J’achète

Tags :
, , , , ,

Le bon roi Henri – Henri IV

henri 4

Henri de Navarre a pour lui la légitimité conférée par la loi salique : Henri III, le dernier Valois, est mort sans héritier, c’est donc lui, un Capétien, descendant des Bourbons, donc de Saint Louis, cousin au 22e degré du roi défunt, que revient sans conteste la couronne de France.
S’il veut monter sur le trône, ce Prince protestant, doit poursuivre une lutte engagée depuis longtemps alors que Paris est aux mains des ligueurs catholiques soutenus par l’Espagne.
En même temps qu’il achète cher les alliances, Henri de Navarre enchaine les victoires. À Arques en 1589, à Ivry en 1590, où, au plus fort de la bataille, le Navarrais encourage ses troupes à se rallier à son « panache blanc ».
Paris résiste encore, mais Henri pour qui «  Paris vaut bien une messe » laisse entendre qu’il renoncerait au protestantisme pour ce convertir au catholicisme.
Le 25 juillet 1593 à Saint Denis, Henri IV abjure solennellement le protestantisme, Le 27 février suivant, c’est le sacre à Chartres, parce que Reims est toujours aux mains des ligueurs.

Notre chant : Vive Henri IV dans CD : Chants de France VIII

Tags :
, , , ,

Henri IV (Pau 1553-Paris 1610)

Peinture : Henri IV à cheval livre bataille

Henri IV a apporté à la France la paix et la réconciliation, une prospérité sans égale.
Entre panache blanc et poule au pot, celui qui affirmait : « Je fais la guerre, je fais l’amour et je bâtis » a forgé le mythe d’un souverain attentif au sort de ses sujets, d’un administrateur prudent et avisé, enfin d’un séducteur, ce « Vert-Galant » qui le rend si français.
Le couteau de Ravaillac, qui en fait un martyr, sera l’ultime instrument qui construira la légende dorée d’Henri le Grand.

Notre chant : Vive Henri IV dans CD Chants d’Europe V

Tags :
, , , ,

Henri III (Fontainebleau 1551- Saint-Cloud 1589)

Henri IIIDigne héritier des Valois, Henri, quatrième fils de Catherine de Médicis et d’Henri II, a le souci du paraître, le goût du faste et une préoccupation constante : maintenir l’éclat de la cour qui souligne la puissance du règne.

Personne avant lui n’avait donné tant d’importance à la maison du roi dont les effectifs sont considérablement

accrus.

Si les Français voient d’un mauvais œil la cour prendre une telle ampleur et grever d’autant le trésor royal, ils s’offusquent surtout de l’attitude du roi, de ses favorites, et  « des mignons » dont l’accoutrement efféminé fait scandale.

Le terme de « mignon » n’avait pas au XVIe siècle le sens péjoratif qu’on lui attribue aujourd’hui, il désignait un « serviteur des grands », un compagnon puis un favori.

Henri III règne sur un royaume divisé. Son implication dans les massacres de la Saint-Barthélemy lui valu la haine des protestants.

Le 1er aout 1589, un moine dominicain, Jacques Clément, parvient à approcher le roi qu’il assassine.

Avant de mourir, Henri III désigne Henri de Navarre comme son successeur : le futur Henri IV.

 

Chant : Complainte pour la mort d’Henri III dans CD : Chants de France VIII

Tags :
, , , , ,

Dimanche 13 juillet 2014  

Dans le cadre de l’émission Lumière de l’Espérance, diffusée en directe, sur Radio Courtoisie  le dimanche 13 juillet de 12h à 13h30,

et afin de rendre hommage à l’Armée Française Grégoire Boucher recevra Jacques Arnould chef du Choeur Montjoie Saint Denis qui présentera un résumé de l’histoire Militaire à travers un florilège de chants de soldat.

CF VIII

CPCDMA

 

 

 

 

Chants de France VIII:  Chants de Poilus:  Chants du Moyen Âge:

Tags :
, ,

Amboise

Chateau amboiseLe château d’Amboise domine la cité blottie à ses pieds sur une étroite bande de terrain le long de la rive gauche de la Loire qui est édifiée au confluent de la Loire et de l’Amasse.
Les origines de son château remontent au VIIIe siècle. Charles VIII, qui a ordonné la reconstruction de la bâtisse, s’y tue accidentellement en 1498.
En mars 1560, il y eu lieu la conjuration d’Amboise, également appelée tumulte d’Amboise est un coup d’Etat manqué, organisé par des gentilshommes protestants pour s’emparer de la personne du roi François II et le soustraire de la tutelle des Guise. Il s’agit d’un événement qui annonce les guerres de religion à venir (1562-1598).

Notre CD Chants de France VIII

Tags :
, , , , ,

Jeanne d’Arc 1412-1431 – enfance

jeannedarcbergere

Jeanne d’Arc est née le 6 janvier 1412, en Lorraine, au bourg de Domrémy dans le baillage de Bassigny qui relevait de la couronne de France (actuel diocèse de Toul). Ses parents tenaient une ferme près de l’église.

La France était alors en proie aux discordes intestines, les Armagnacs soutenaient le roi de France contre les Bourguignons, alliés à l’envahisseur anglais qui revendiquait le royaume de France et à une guerre longue et acharnée contre les Anglais qui occupaient tout le nord du pays jusqu’à Orléans, tandis que le dauphin Charles VII s’était réfugié à Chinon, doutant de sa propre légitimité.
Jeanne d’Arc a environ treize ans lorsque saint Michel lui apparaît à l’heure de l’Angélus. Il lui révèle sa mission, il lui demande, de la part du Roi des Cieux de lever le siège d’Orléans et de conduire le roi à Reims pour son sacre.

L’appel de Roland  dans notre CD Chants de France VIII

Tags :
, , ,

Souviens-toi du vase de Soissons !

Clovis, c’est notre premier roi, celui à qui « tout réussissait parce qu’il marchait le cœur droit devant Dieu », comme l’a écrit Grégoire de Tours.
Quand les guerriers francs de Clovis s’emparent de Soissons en 486, la ville est mise à sac. Le butin est d’autant plus important que Soisson avait été épargné par les raids d’Attila. Comme le veut la coutume, la répartition du butin se fait par tirage au sort, sans distinction de rang, mais Clovis a appris de l’évêque de la ville, Remi, souhaite qu’un vase consacré échappe au partage et lui soit restitué. Soucieux de se ménager la collaboration des dignitaires ecclésiastiques dont il a compris toute l’importance politique, Clovis exige que la vase lui soit réservé, ce à quoi s’oppose l’un des guerriers qui brise le vase en lui lançant  « Tu n’aura rien, si ce n’est par la justice du sort ! »
Un an après, alors qu’il inspecte ses troupes, Clovis reconnait le soldat. Lui reprochant sa tenue négligée et le mauvais entretien de ses armes, il s’empare de la hache de l’homme et la jette à terre. Quant le soldat se penche pour la ramasser, Clovis lui brise le crâne avec sa propre hache en prononçant ces mots  : « C’est ainsi que tu as fait à Soissons avec la vase. »
Rapportée longtemps après par le chroniqueur Grégoire de Tours, l’anecdote vise avant tout à présenter Clovis, chef barbare, comme protecteur des biens de l’Eglise, et à légitimer son baptême à venir.

Chant : Prière des Francs notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Croisades Louis IX ou Saint Louis

Se remettant presque miraculeusement d’une maladie qui faillit l’emporter en 1244, Louis IX voit dans cette guérison la main de Dieu. Il partira donc en croisade pour libérer Jérusalem.
En août 1248, il embarque à Aigues-Morte en direction de l’Egypte où il s’empare de Damiette. Mais la croisade tourne rapidement au cauchemar. Déjà décimée par les fièvres et une épidémie de peste, l’armée franque est taillée en pièces en février 1250 par les mamelouks à Mansourah. Le roi est fait prisonnier, libéré après un mois de captivité contre paiement d’une forte rançon. La septième croisade est un échec, Louis IX ne prendra pas Jérusalem.
Il s’affaire alors à consolider la défense des Etats latins d’Orient, mais la mort de sa mère Blanche de Castille en novembre 1252 la décide à rentrer en France où il est de retour un an et demi plus tard.
En 1268, les nouvelles en provenance de Terre Sainte sont alarmantes : les infidèles se sont emparés de Césarée, de Jaffa et d’Antioche. Louis IX se résout alors à une nouvelle croisade dans l’espoir de convertir l’émir de Tunis. Partie en juillet 1270, l’armée croisée débarque à La Goulette, aussitôt frappée par la dysenterie et le typhus avant même de pouvoir combattre. Le roi lui-même tombe malade et meurt à Tunis le 25 août 1270.
Cette ultime croisade du roi très chrétien était une expédition expiatoire « pour péché abattre ». la mort du roi frappe les esprits, et déjà l’idée du roi saint fait son chemin… Il sera effectivement canonisé le 6 août 1297.

Le Roy Louis dans notre CD Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Il y a 800 ans naissait Louis IX ou Saint Louis

Cette année 800anniversaire de la naissance de Louis IX à Poissy en 1214
Le petit-fils de Philippe Auguste n’a pas à se soucier d’agrandir un royaume désormais puissant, il a toutefois à cœur d’en réformer l’administration. Son grand œuvre : une justice plus efficace et plus équitable pour tous ses sujets. Pénétré de sa mission divine, il agira toujours en roi très chrétien, marquant durablement les mémoires. Après lui, les rois de France seront tous « fils de Saint Louis », et la République, qui pourtant n’aime pas beaucoup les rois, en a fait un modèle de vertu dans sa conduite comme dans son gouvernement de la Nation.

Saint Louis dans notre CD Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
, ,

Aide, aides

LouisFélixContribution essentielle du droit féodal, l’aide participe, avec le conseil, de l’ensemble des services que le vassal doit à son suzerain. Assez imprécis à l’origine, ces services comportent bientôt deux aspects : l’aide militaire et l’aide financière, relevant à partir du XIe siècle de règles de plus en plus formelles.

Avec le déclin de la société féodale, les aides perdent de leur caractère traditionnel.
Philippe Auguste (illustration) est le premier roi de France à en prescrire de nouvelles, destinées à faire face à la commune nécessité, aux frais extraordinaires de guerre, à la défense du royaume. Les aides sont souvent perçues par les seigneurs en lieu et place du fisc, le roi pour se les attacher leur cédant une partie de l’impôt levé sur les taillables.
Au cours de l’Ancien Régime, les aides prennent la forme d’un impôt sur les produits de consommation, sel, huiles, papier, la marque des fers, de l’or et de l’argent, des cartes à jouer, et frappent plus particulièrement la production principale d’une région. Les droits d’aides seront abolis par la révolution.

Notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :
,

De l’océan de honte

e6f3c__sainte-genevieve-166x300

Mon Dieu, ayez pitié de la France, de votre France, vous qui, pour son salut, avez suscité Geneviève et armé Jeanne d’Arc du glaive d’un de vos archanges! Sauvez-la en cette heure douloureuse où ses malheurs l’éclairent sur ses fautes, où elle rêve de les réparer, où l’on sent palpiter en elle une renaissance de foi.

(extrait de  la messe du patriote de François Coppée)

 

notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags: 

Tags :
, , , ,

Curia Regis (Cour du roi) – Conseil

Organe principale du gouvernement monarchique au Moyen Age, la Cour du roi rassemble les grands autour du roi pour l’assister dans sa tâche administrative et politique, le  “conseil ” étant un des devoirs essentiels du vassal vis-à-vis de son suzerain.
La Cour du roi est, à l’origine, composée presque exclusivement d’évêques et de comtes, représentants de la haute aristocratie. Mais la dissociation territoriale, qui caractérise le XIe siècle, entraîne l’irruption en son sein de plus petits vassaux, essentiellement des châtelains de l’Ile de France, qui, trop turbulents, sont à leur tour écartés au profit de quelques fidèles, dont le roi fait ses grands officiers (sénéchal, bouteiller, chambrier, connétable).
Sa compétence est, à l’origine, universelle mais, devant la complexité croissante des affaires gouvernementales, elle se scinde en plusieurs organes spécialisés : de la Curia Regis proprement dite dérive le Conseil du roi,  “ la cour en sa fonction de conseil”.
Tandis que, dans la seconde moitié du XIIIe siècle, les sections judiciaires et financières de la Curia se constituent en chambres souveraines qui sont respectivement le parlement et la chambre des comptes

notre CD : Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :

Le madras

Le madras est une étoffe à chaîne de soie et à trame de coton, de couleurs vives, originaire de la ville de Madras, l’actuelle Chennai, capitale de l’Etat de Tamil Nadu en inde du sud.
C’est un tissu de fibres de bananier, puis de coton et de soie, aux fils de couleurs vives formant des carreaux ou des rayures.
Par extension, le madras est un fichu coloré souvent porté par les femmes créoles, à partir de la colonisation par les Européens, au XVIIe siècle, de certaines îles comme pour la France, les Antilles et l’Ile de la Réunion.
Ce coton léger, de texture simple, se froisse facilement. Il est tissé en plusieurs couleurs qui forment des carreaux ou des dessins, et sert surtout pour des vêtements courants.

Chant : Adieu Madras, Adieu Foulard dans CD Chants de France IX

 

Tags: 

Tags :

Robert Bruce (1274-1329)

La couverture de notre CD  Chants de France X représente Robert Bruce, roi d’Ecosse de 1306 à 1329.
Six mois après l’exécution par les Anglais du héros écossais William Wallace, un nouveau  chef, Robert  Bruce, parvient à un poste de commandement. Le 25 mars 1306, il se fait couronner roi d’Écosse sous le nom de Robert 1er.
Robert Bruce se distingua le 24 juin 1314 à La bataille de Bannockburn qui a été  une écrasante victoire de l’armée écossaise sur les troupes anglaises dirigées par Edouard II d’Angleterre pendant la première guerre d’indépendance écossaise. Elle est marquée par l’utilisation par Robert Bruce de carrés de piquiers nommés schiltrons sur lesquels viennent s’écraser les charges de la cavalerie anglaise. Cette victoire donna l’indépendance à la vaillante Ecosse.

Chant marche de Bruce dans CD Chants de France X

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Zouaves pontificaux

Le mot « zouave » vient du berbère zouaouas qui est le nom d’une tribu kabyle installée dans la ville de Zouagha.
Créé le 1er janvier 1861 sur le modèle des troupes de zouaves de l’armée française subdivision d’élite de l’Infanterie, dont l’uniforme exotique est très populaire au milieu du XIXsiècle, le bataillon des zouaves pontificaux, devenu régiment au 1erjanvier 1867 est constitué de volontaires, majoritairement français, belges et hollandais, venus défendre l’Etat pontifical dont l’existence est menacée par la réalisation de l’Unité italienne au profit du Piémont.
Leur histoire s’identifie avec la dernière décennie de l’État du Saint-Siège (1860-1870). Le régiment est licencié le 21 septembre 1870 à la suite de la disparition des États pontificaux. Il resterait à réformer dans ses traditions en cas de nécessité.

Chant des Zouaves pontificaux dans CD Chants de France XI

 J’achète

Tags: 

Tags :
, ,

Bataille de Poitiers de 732

Victoire remportée par Charles Martel sur les musulmans d’Espagne.
Pour enrayer l’avance de ces derniers, qui ravageaient ses terres sous la direction de leur gouverneur Abd al-Rahman ibn Abd Allach, le duc d’Aquitaine Eudes n’a d’autre ressource que d’aller implorer le secours du maire du palais Charles Martel.
Les musulmans viennent de brûler Saint-Hilaire-de-Poitiers et se préparent à enlever Tours où la riche abbaye de Saint-Martin les attire lorsqu’ils se heurtent à l’armée franque aux environs de Poitiers.
Toutes les attaques se brisent contre la résistance de Charles Martel et Abd al-Rahman reste parmi les morts.

notre CD : Chants de France VIII

Tags: 

Tags :
, , ,

Au clair de la lune

Ce chant très connu apparaît dans la France qui vient d’entrer en Révolution. Ce texte est posé sur un air de contredanse apparu vers 1775/1780. On attribue parfois ce chant à Jean-Baptiste Lully.
De menus indices signalent que l’auteur, anonyme, est un bourgeois ou un noble, bien éduqué.
« Au clair de la lune » est la première chanson dans l’histoire à avoir été enregistrée. C’est en effet cet air que le Français Edouard-Léon Scott de Martinville chante le 9 avril 1860, devant le cornet d’un appareil de son invention, le phonautographe. Un résonateur fait vibrer un stylet sur la surface d’un papier recouvert de noir de fumée fixé sur un cylindre papier qu’il ne sait pas encore lire. Ce n’est qu’en 2007 que des Américains décrypteront cet enregistrement.


chant: Au clair de la lune dans notre CD : Chants de France IX

 

Tags: 

Tags :
, , , ,

Les Gardes Suisses

De tout temps, la Suisse a eu une tradition de service de ses nationaux dans les armées étrangères.
Quoique le régiment des gardes suisses ait été fondé au début du XVIIe siècle, les rois de France ont employé des soldats suisses dès avant cette date. Louis XI enrôle des Suisses comme instructeurs pour l’armée française et comme  gardes  à partir de 1481.
Ces Suisses se sont illustré, en France notamment, durant la terrible journée du 10 aout 1792, où les révolutionnaires parisiens massacrèrent les Gardes suisses attachés au service du roi Louis XVI.
Leurs unités sont définitivement supprimées le 11 août 1830.

 

Chants : Les adieux suisses dans nos CD Chants de d’Europe IV – Chants de France VIII

 

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Saint Louis (Poissy 1214-Tunis 1270)

Louis IX est mort  à Tunis pendant la huitième croisade. Roi de France de 1226-1270, fils de Louis VIII et de Blanche de Castille. Roi à 12 ans, il subit l’emprise de sa mère qui exerce la régence pendant sa minorité jusqu’en 1235. Blanche de Castille laisse à son fils un royaume pacifié.
Le mariage, en 1234, du jeune roi avec Marguerite, fille du comte de Provence Raymond Bérenger IV, vassal de l’empire, a étendu l’influence de la dynastie dans la vallée du Rhône.
Boniface VIII devait  proclamer, dès 1297, la canonisation de ce roi exceptionnel qui avait donné à la monarchie capétienne un prestige incomparable. Il reste le modèle du prince chrétien.

CD : Chants d’Europe V – Chants de France VIII

Chants: Le Roy LouisSaint Louis

Tags: 

Tags :
, , , ,

Charles Péguy (Orléans 7/01/1873-Villeroy 5/09/1914)

Extrait du « Mystère des saints innocents » paru en 1912

[…]
Peuple soldat, dit Dieu, rien ne vaut le Français dans la bataille. (Et ainsi rien ne vaut le Français dans la croisade).
Ils ne demandent pas toujours des ordres et ils ne demandent pas toujours des explications sur ce qu’il faut faire et sur ce qui va se passer.
Ils trouvent tout d’eux-mêmes, ils inventent tout d’eux-mêmes, à mesure qu’il faut.
Ils savent tout, tout seuls. On n’a pas besoin de leur envoyer des ordres à chaque instant.
Ils se débrouillent tout seuls. Ils comprennent tout seuls.
En pleine bataille, ils suivent l’événement. Ils se modifient suivant l’événement. Ils se plient à l’événement.
Ils se moulent sur l’événement. Ils guettent, ils devancent l’événement.
Ils se retournent, ils savent toujours ce qu’il faut faire sans aller demander au général.
Sans déranger le général.
Or il y a toujours la bataille, dit Dieu. Il y a toujours la croisade. Et on est toujours loin du général.
C’est embêtant, dit Dieu. Quand il n’y aura plus ces Français.
Il y a des choses que je fais, il n’y a aura plus personne pour les comprendre
[…]
Tels sont nos Français, dit Dieu. Ils ne sont pas sans défauts. Il s’en faut. Ils ont même beaucoup de défauts. Ils ont plus de défauts que les autres. Mais avec tous leurs défauts je les aime encore mieux que tous les autres avec censément moins de défauts. Je les aime comme ils sont.

nos CD : Chants d’Europe IChants de France VIIIChants de France XIChants traditionnels des parasChants de poilus,

Tags: 

Tags :
, ,

Promotion CD jusqu’au 2 avril 2013

Voici notre promotion pour le premier trimestre 2013, nous avons sélectionné 16 CD afin de vous permettre de compléter ou de créer votre collection.

Chaque CD est au prix de 15€ au lieu de 20€ soit une remise de 25%. Il ne faut pas oublier une participation forfaitaire aux frais d’envoi. Vous trouverez ci-dessous les CD retenus.

  • Chants de France: 8 – 9 – 10 – 11
  • Chants d’Europe: 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6
  • Catégorie Histoire : Chants de poilus – Chansons de la fleur de lys – Chants de liberté
  • Catégorie de tradition : Chants de la vigne et du vin – Chants de la marine en bois – Chants de pèlerinage à Notre Dame

ATTENTION: Cette promotion terminera le 2 avril 2013 minuit.

Salutations chantantes

Choeur Montjoie

Tags :

Notre nouveau CD: Chants de France X

 Nous complétons notre série de Chants de France par notre nouveau CD : Chants de France X.

Venez le découvrir dans notre boutique ce CD de 17 chants et 2 sonneries avec un livret illustré.

Préface de Francis BERGERON .

De la guerre de 100 ans à la fin de laquelle la France reçut l’aide du ciel par Jeanne et de ses écossais, en marchant au sein des bandes de Guyenne avec François I, en naviguant avec nos corsaires, en chouannant avec de Charrette, en chassant le cerf roi des landes, en priant Sainte Anne d’Auray, en vibrant à la fin des calfats, en entonnant « la royal », dans l’émotion patriotique d’un fusilier marin tombé à Dixmude en 1915, en suivant la Volga en 1942, nostalgiques avec les engagés légionnaires au fond d’un paquebot ou sur la grand route avec  les Bat d’AF, pleurant le combat désespéré de l’Algérie française alors que la Légion part toujours au baroud, nous chantons qu’une même histoire : celle de la France et de l’Europe. Chantons là ensemble.

Comme l’écrit Francis Bergeron «  Il ne faut jamais manquer une occasion de chanter. Les mécréants eux, ne chantent pas, car le chant, c’est une prière ».

J.A.

 J’achète

 

 

Tags: 

Tags :
, , , , , ,

Jean Ier ; novembre 1316

Le plus jeune roi de France et le règne le plus court de l’histoire de France

Fils de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie, il naît en novembre 1316, cinq mois après la mort de son père.
C’est l’héritier mâle attendu pour le royaume de France, sa sœur aînée, Jeanne, ne pouvant régner que sur la Navarre. Les circonstances de sa venue au monde valent à Jean 1er d’être immédiatement proclamé roi et de porter le surnom de « posthume ».
Son règne est le plus court de l’histoire. Il a régné autant qu’il a vécu : 5 jours, en novembre 1316. La brièveté de ce destin a suscité des légendes.

extrait de la loi salique  notre CD Chants de France VIII

 

 

Tags: 

Tags :
, , ,

Louis XIV : son règne

Même si son pouvoir personnel ne commence qu’à la mort de Mazarin, en mars 1661, il règnera plus de 72 ans, de 1643 à 1715. Cette longévité dépasse, en Europe, celle de Jean II de Liechtenstein, prince pendant plus de 70 ans.
En France, Louis XV a régné 58 ans ; Charlemagne, 46 ans ; saint Louis, 44 ans.

Chanson pour la naissance de Louis XIV    dans notre CD Chants de France VIII

 

Tags: 

Tags :

Paroles de Sainte Jeanne d’Arc (1)

Le bonheur de mon étendard, je l’attribue à Notre Seigneur qui le lui a donné.
J’avais une épée que j’avais prise à Vaucouleurs. Etant à Troyes, ou à Chinon, j’envoyai quérir une autre épée dans l’église Sainte-Catherine de Fierbois, derrière l’autel ; elle y fut trouvée aussitôt, toute rouillée. Les gens d’Eglise de Fierbois me la garnirent d’un fourreau de velours vermeil ; ceux de Tours m’en donnèrent un de drap noir, et j’en fis faire un troisième de cuir fort. De Lagny à Compiègne j’ai portée l’épée prise à un Bourguignon, parce que c’était une bonne épée de guerre, bonne à donner de bonnes buffes et de bons torchons.
J’aime mieux voir quarante fois plus ma bannière que mon épée. Je n’ai jamais tué personne.
Jamais je n’ai vu couler le sang français sans sentir mes cheveux se dresser sur ma tête.

l’appel de Roland ; sur les routes

voir  CD chants de France VIII

 

Tags: ,

Tags :
, , , ,

Il y a 1240 ans les Francs

En  722, débutait la grande guerre des Francs contre les païens saxons. Charles Ier, roi des Francs puis empereur d’Occident, mettra près de 30 ans à les vaincre. En 782, il est contraint de faire éventrer 4500 guerriers saxons et de mener une politique de prise d’otages et de déportations. La Saxe et les terres d’au-delà de l’Elbe ne seront rattachées au royaume franc qu’en 799.
Menant simultanément la guerre contre l’Islam en Espagne, Charlemagne essuie l’échec de la première croisade en Catalogne en 778 ( l’arrière-garde est massacrée à Roncevaux). Il prend Gérone (785), les Baléares (799), Barcelone (801), Pampelune (806), Tortose (811), créant ainsi une marche frontière de 150 kilomètres de large au sud des Pyrénées, base de la reconquête ultérieure et défense de l’Empire face à la menace islamique.

notre CD : Chants de France VIII : prière des Francs; appel de Roland

 

Tags: 

Tags :
, , , , , ,

La bataille du pont de Commines en 1382

La chronique de Juvénal des Ursins rapporte que Charles VI était prêt à livrer bataille à Philippe d’Arteville. Survinrent tant de corbeaux à l’entour des deux camps et le temps s’obscurcit si fort durant cinq jours qu’on ne pouvait se reconnaître que de bien près.

Mais aussitôt que l’oriflamme de saint Denis fut déployé, tous ces brouillards se dissipèrent avec les corbeaux. Philippe d’Arteville et les Flamants ayant pris beaucoup d’avantage sur l’armée du Roy, un soldat français n’eut pas plutôt crié  «Notre Dame ! Montjoie ! Saint Denis ! » que l’armée royale redoubla ses forces et fit un tel carnage de l’ennemi qu’il en resta sur place 40 000 soldats avec leur Philippe d’Arteville.

Il y a 630 ans, victoire de Rosebecque, novembre 1382.

Le Cor dans notre CD Chants de France VIII

J’achète

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Il y a 770 ans, Juillet 1242

Par ses éclatantes victoires de Taillebourg et de Saintes, le roi Louis IX révèle ses talents de chef de guerre et son courage personnel. Il met ainsi à la raison l’Angleterre et les grands féodaux, Henri III d’Angleterre et Hugues X de Lusignan.

 

Le Roy Louis, dans notre CD Chants de France VIII

 

La bataille de Taillebourg, par Eugène Delacroix en 1837

Tags: 

Tags :
, , ,

1422, La France en péril

Il y a 590 ans, la France n’est plus qu’un immense désordre, une caverne de brigands. Les bandes de pillards, de voleurs et d’assassins mettent le comble aux horreurs de l’invasion et de la guerre civile.
La reine a signé le honteux traité de Troyes, livrant la France à l’Angleterre. La mort de Charles VI, fou, annonce encore de pires désastres. Le Dauphin lui même doute de sa légitimité.
A vue humaine, c’en est fait de la France.

(Illustration : la bataille de Crécy)

Chant : « L’appel de Roland », dans notre CD Chants de France VIII

Tags: 

Tags :
,

Juin 1429 Saint-Benoît-sur-Loire

En l’abbaye de Fleury-sur-Loire appelée par la suite Saint-Benoît-sur-Loire, Jehanne dit à Charles : « Sire, me promettez-vous de me donner ce que je vous demanderai ? »
Le Roi hésite, puis consent.
– Sire, donnez-moi votre royaume.
Le Roi, stupéfait, hésite de nouveau ; mais, tenu par sa promesse et subjugué par l’ascendant surnaturel de la jeune fille :
– Jehanne, lui répondit-il, je vous donne mon royaume.
Cela ne suffit pas : la Pucelle exige qu’un acte notarié en soit solennellement dressé et signé par les quatre secrétaires du Roi ; après quoi, voyant celui-ci tout interdit et embarrassé de ce qu’il avait fait :
– Voici le plus pauvre chevalier de France : il n’a plus rien.
Puis aussitôt après, très grave et s’adressant aux secrétaires :
– Ecrivez, dit-elle: Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ.
Et bientôt après :
– Jésus rend le royaume à Charles.

 

Source :  La vraie mission de Sainte Jehanne d’Arc, de Louis-Hubert et Marie-Christine REMY (éditions A.C.R.F.).

Ecouter : CHANTS DE FRANCE VIII J’achète   

 

 

Tags: 

Tags :
, , , , ,

Le 11 avril 1512, Ravenne

Il y a 500 ans, Louis XII, le “Père du peuple”, petit-fils de Valentine Visconti, a dans un premier temps écarté l’Autriche du Milanais et l’Espagne de Naples.

La France fait face aux Espagnols, aux Autrichiens, aux Anglais et aux Vénitiens et, depuis 1510, aux Suisses.

Gaston de Foix, neveu de notre roi, se couvre de gloire à 22 ans avec Bayard, à Bologne et à Brescia. Il écrase les Espagnols à Ravenne où il meurt au combat, ainsi que le vice-roi de Naples, Yves d’Allègre (1452-1512), qui y périt avec son fils aîné. Ce fut grande pitié à Allègre, en Auvergne.

Puis Jacques II de Chabannes de La Palice fut battu à Novare et l’Italie fut perdue jusqu’au retour des Français, trois ans plus tard.

(Illustration : Bataille de Ravenne. Mort de Gaston de Foix-Nemours. Par Ary Scheffer, 1824).

Guerres d’Italie : Bataille de Pavie (Chants de France VIII)

Tags: 

Tags :
, ,

Eclaireurs

« C’est dans la spiritualité scoute que nous puisons notre espérance. » (P. Argouarc’h)

Un an après la visite de général Baden Powell en France, cinq ans seulement après le premier camp scout sur l’île de Brownsea, il y a tout juste 100 ans, au Creusot, de jeunes ouvriers catholiques fondent la milice Saint-Michel, avec sa loi et sa promesse.
« Le Livre de l’éclaireur », du capitaine Royet, est publié. Les premiers groupes autonomes d’éclaireurs se créent à Chalon-sur-Saône, à Mâcon, à Autun et à Louhans.
Le 27 décembre 1912, le cardinal Amette met en garde contre le scoutisme neutre, a-chrétien.

Photo : la milice Saint-Michel, en 1914.

 Chants de France XI: Chant de la promesse, l’espérance, la loi scoute

Chants scouts

Tags: 

Tags :
,

Chants de France XI

La couverture de ce CD est une gravure de H. Meyer représentant la clairon Baudot sonnant héroïquement la charge à Malakoff, sur l’ordre du général Mac Mahon.

Cette charge décida de la victoire. Le célèbre clairon, déformé par les balles ennemies, a été placé en 1898 au musée de l’Armée, tout près de l’épée glorieuse de général Mac Mahon.

Le héros du 1er régiment de Zouaves, dont Yvon fit le portrait dans son magnifique tableau représentant l’assaut de Malakoff, ne se contenta pas de sonner la charge, il y prit une part courageuse et il fut blessé à plusieurs reprises le 5 septembre 1855 en Ukraine (campagne de Crimée).

J’achète

Tags: 

Tags :
,

Promotion  

Nous lançons sur le mois de février 2012 une promotion sur nos CD.

Soit une réduction de 25% du prix, quel que soit le nombre de CD achetés.
Une condition: acheter minimum deux CD.

CODE REMISE : CMSD  (attention, risque blocage si code incorrect)

* Offre valable jusqu’au 29 février 2012.

Venez nombreux !

Tags :
, , , ,

LOUIS XVI, 21 janvier 1793

Le roi de France, déchu le 10 août 1792, est prisonnier au Temple. La Commune de Paris et les Montagnards veulent sa tête. Il est jugé par la Convention du 11 décembre 1792 au 17 janvier 1793. Les deux derniers jours du procès, la Convention est envahie par les sans-culottes armés. Le Roi est décapité le 21 janvier 1793 à 10h22 devant la statue de la ville de Rouen, sur la place Louis XV, rebaptisée « de la Concorde »

CD : Vendée 1792/1796Chants de la fleur de lysChants de France VIII

Tags :
, ,

1962-2012 : cinquantième anniversaire de la mort de l’Algérie Française

Ce triste anniversaire ne sera pas célébré, tant ces dramatiques événements ont plongé les Pieds-Noirs et les Harkis dans le malheur, et tant et tant dans l’horreur.

On se souviendra des disparus en Algérie, enlevés ou massacrés, innombrables victimes de cet abandon, on se souviendra de ceux qui, civils ou militaires, ont risqué leur vie et leur liberté pour éviter cette catastrophe à la France et à ses départements algériens.

Chants évoquant ces événements dans le répertoire du Chœur :
Les chacals
 (Chants d’Europe I)
La cavalcade (Chants d’Europe II)
Alger la Blanche (Chants d’Europe VI)
Algérie française (Chants de France X) 
Il pleut sur le fort d’Ivry (Chants de France XI)

Tags :
,

1500ème anniversaire de la mort de sainte Geneviève

Certains pays, comme la France, ne connurent ni régime communiste ni invasion soviétique, et échappèrent à la menace nucléaire. Action de grâce à Dieu par sainte Geneviève pour avoir protégé Paris au cours des siècles, face aux Huns en 451, aux inondations de 822, aux Normands en 886, à la maladie des ardents en 1130, aux Allemands le 8 septembre 1914, et sans doute encore en août 1944 et à l’automne 1983. Saint Geneviève, patronne de Paris, est fêtée le 3 janvier. Sainte Geneviève, patronne de la Gendarmerie, est fêtée le 26 novembre.

Chants interprétés par le Chœur Montjoie :
Sainte Geneviève (Chants de France VIII),
De la France qui se lève
 (Chants de France VIII)
Vierge des Francs (Chants de France VIII)
Patronne de Paris et de la gendarmerie (à paraître)

J’achète

Photo : Châsse de sainte Geneviève à Saint-Étienne-du-Mont, Paris. © M.-A. Duronc

Tags :
,

Le Chœur Montjoie Saint Denis vous souhaite une bonne année 2012

Si vales bene, ego autem valeo (Si tu vas bien, je vais bien)

Le lundi 25 juin 1956, pour le Ve centenaire du procès de réhabilitation de Jeanne d’Arc et la fin de la reconstruction de la cathédrale de Rouen, le pape Pie XII adressait à la France un message solennel. Il le terminait ainsi :

« […] Il n’est pas rare qu’aux instants les plus critiques, ainsi qu’un coup de vent rompt les nuages et laisse voir l’étoile qui guidera le navigateur au port, le Seigneur envoie l’inspiration surnaturelle qui doit faire d’une âme le salut de son peuple. […]

S’il arrive que souffle au dehors le vent mauvais, si le mensonge, la cupidité, l’incompréhension trament le mal, s’il vous semble même devenir victimes à votre tour, regardez vos héros réhabilités, vos cathédrales reconstruites et vous vous convaincrez une fois de plus que toujours la dernière victoire est celle de la foi, de la sainte foi que rien ne peut abattre et dont l’Église catholique est l’unique dépositaire.

Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jeanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et sauver la foi. »

 Montjoie ! Saint Denis !

Chants à Jeanne d’Arc interprétés par le Chœur Montjoie :

À Jeanne d’Arc (Chants de France VIII)

Jeanne d’Arc (Chants d’Europe III)

La marche lorraine (Chants de Poilus)

L’Appel de Roland (Chants de France VIII)

 

Chants de la guerre de Cent Ans :

Le Carillon de Vendôme (Chants d’Europe IV)

Réveillez-vous Picards (Chants d’Europe II)

Tags :
, ,

451-2011: 1560e anniversaire de la défaite des Huns devant Paris, grâce à l’intervention de sainte Geneviève

300_____cf8_front_33 

Vierge et patronne de Paris, Geneviève est née à Nanterre vers 420 et morte à Paris en 512. Fille de cultivateur, Geneviève gardait les troupeaux dans son enfance lorsqu’elle rencontra l’évêque saint Germain d’Auxerre qui fut longtemps son protecteur. Après la mort de son père, Geneviève s’installa à Paris. Elle devint conseillère de Clovis, participa à sa conversion et surtout assura les Parisiens qu’ils n’auraient pas à souffrir d’Attila qui menaçait Paris. Sa parole se réalisa et elle devint l’objet de la vénération publique jusqu’à un âge avancé puisqu’elle mourut à 92 ans. Ses reliques et la pierre de son tombeau sont conservées dans l’église Saint-Etienne-du Mont et font l’objet, chaque année, d’une procession pour sa fête le 3 janvier.

Chant: Sainte Geneviève dans notre CD Chants de France VIII

J’achète

Tags :
, , ,